Quarts de finale D2 : Cergy gagne sans son coach

Cergy-Pontoise a dû aborder ce quart de finale sans son coach sur le banc !

En effet, Petr Prajsler a été suspendu pour deux matchs en... U15. Depuis cette saison, un nouveau règlement précise que les entraîneurs n'ont le droit d'officier sur le banc dans aucune catégorie tant qu'ils n'ont pas fini de purger leurs sanctions en cours. Or, ces dernières semaines, le championnat Ile-de-France était en pause en raison des vacances scolaires. Les deux rencontres de suspension de Prajsler auront lieu ce week-end et le suivant, mais uniquement le dimanche après le match D2. Par conséquent, il ne pourra pas être sur le banc pendant le quart de finale D2, ni à l'aller ni au retour. Kevin Arrault était seul sur le banc, même si le Tchèque avait fait le -déplacement et encadrait quand même l'équipe.

Cela n'a pas perturbé Cergy, qui a gagné à Amnéville (4-1) pour ce qui était le dernier match de suspension de Lukas Bacul. Le meilleur marqueur du championnat sera de retour samedi prochain, autant dire que le HCCP sera grand favori pour se qualifier chez lui.

Grand favori, Val Vanoise l'était déjà et l'est toujours, après avoir également pris trois buts d'avance à l'extérieur (6-3 à Limoges). Les Bouquetins ont bien réagi après avoir été mis au pied de la falaise en étant menés 2-0 en début de deuxième période. Vanoise et Cergy sont donc bien partis pour s'affronter en demi-finale.

L'autre vainqueur de poule La Roche-sur-Yon a été plus contesté par son adversaire... et cela a commencé avant même le match. Rappel des faits : Cyril Selin avait été suspendu quatre mois pour avoir blessé un junior de Meudon en présaison. De ce fait, il n'a disputé que 3 matches de saison régulière, moins que les 6 nécessaires pour avoir le droit de participer aux play-offs. Le Hogly a donc demandé une dérogation, et la fédération l'a acceptée, considérant que priver le joueur des séries aurait signifié une double peine par rapport à la sanction initiale, purgée. Annecy a cependant remis en cause cette décision, ce qui a en quelque sorte ouvert les hostilités avant que la série ne commence. Cyril Selin n'a pas eu d'impact sur le résultat (fiche de -1), mais La Roche-sur-Yon a dû se contenter d'un nul 3-3 en Haute-Savoie, et devra donc faire la différence à la patinoire Arago.

Score de parité aussi entre Meudon et Chambéry, mais avec un scénario incroyable. Meudon menait en effet 5-1 à douze minutes de la fin... avant que les Eléphants se mettent à charger, sans que rien ne les arrête sauf la sirène. Le résultat final (5-5) et le déroulement de la partie donnent évidemment l'avantage psychologique aux Savoyards pour le match retour.