Ligue Magnus (quarts de finale) : Dijon au bout du suspense

Ce samedi soir deux rencontres décisives se jouaient afin de compléter le carré des demi-finales des playoffs de Ligue Magnus. Qui de Gap ou d'Amiens, qui de Grenoble ou de Dijon, allaient rejoindre Angers et Epinal au tour suivant ?


LANGLAISchad20141202108Du côté de l'Alp'Arena, les Rapaces désiraient se racheter des deux défaites concédées en Picardie (4-3 a.p. et 3-1). Forts d'une claire maîtrise lors des deux premières rencontres de la série à la maison (6-2 et 3-1), les Dauphinois ont reproduit le schéma à merveille, ne laissant à aucun moment la possibilité aux Gothiques d'exprimer leur jeu. Des Gothiques qui ne se sont pas facilités les choses de surcroît, coupables de pénalités à des moments clés de la rencontre. Gap marque un but dans chaque période, tandis que le compteur amiénois restera vierge (3-0).

Arrossamena, Golicic et Valchar sont les buteurs gapençais. Quant au joker médical Clément Fouquerel, il signe à la fois son premier blanchissage personnel en play-offs, ainsi que le premier pour les Rapaces en seconde phase du championnat. Les Gothiques sont éliminés là où l'équipe nourrissait, cette saison peut-être plus qu'une autre, des ambitions bien plus élevées.


BUYSSEhenricorentin20141004073Tout autre scénario à Pôle Sud où Grenoblois et Dijonnais se retrouvaient quelques jours après un match 4 à l'issue particulièrement émaillée d'incidents. D'aucuns imaginaient que les comptes n'étaient peut-être pas totalement réglés, cette rencontre a prouvé le contraire en restant particulièrement propre (8 minutes de pénalité pour Grenoble... aucune pour Dijon). Suite à un premier tiers-temps sans but, les Ducs prenaient les devants par Anthony Rech. Si les Grenoblois semblèrent en sommeil la première moitié du match, Mitja Sivic égalisait en fin de période, inscrivant par la même occasion le 300e but des Bruleurs de Loups en playoffs de Ligue Magnus.

Les 20 dernières minutes devaient sceller le sort de la rencontre, il n'en fut rien. Les Isérois prirent pourtant l'avantage pour la première fois du match grâce à son capitaine Julien Baylacq. Et plus les minutes défilaient, plus les Grenoblois se rapprochaient d'une place tant convoitée en demi-finales. Mais si un ancien rouennais avait ouvert le bal, un autre ex-Dragon allait arracher les prolongations, en l'occurrence le défenseur Juho Mielonen. Ces prolongations ne donneront rien et conduiront à juger de l'issue de cette série lors de la loterie des tirs aux buts. Tout y est possible, et les Brûleurs de Loups vont perdre le fil, en témoignent les deux premiers essais où tour à tour Chouinard et Bouchard ne prendront pas de lancer en s'emmêlant les pinceaux sur leur dribble. Dijon n'est guère plus en réussite, jusqu'au cinquième essai converti par Ilpo Salmivirta. L'expérimenté Chouinard a alors l'occasion de maintenir en vie les Grenoblois, mais il échoue devant Henri-Corentin Buysse, une nouvelle fois très bon dans cette rencontre (2-3 t.a.b.).

Enorme désillusion pour les Bruleurs de Loups, premiers vainqueurs de saison régulière à ne pas se hisser au stade des demi-finales de Ligue Magnus. Ces deux équipes s'étaient opposées il y a trois saisons en série, et les Grenoblois avaient à l'époque remonté un déficit de deux manches. Force est de constater que les Ducs de Dijon ont pris leur revanche cette fois-ci, là où certains avaient imaginé une élimination en trois matchs.

En cette saison qui aura déjà offert bon nombre de surprises, on sait déjà que l'équipe qui sera titrée remportera sa première Ligue Magnus. Et les pronostics deviennent de plus en plus délicats à établir...


Programme des demi-finales (au meilleur des 7 matchs) :
Gap - Dijon
Angers - Epinal

1ere et 2eme manches les 10 et 11 mars chez le premier cité.
3eme et 4eme manches les 13 et 14 mars chez le second cité.