Tours - Nice (Division 1, quart de finale, match 1)

Saison déjà réussie pour les Remparts de Tours ! Le promu a réalisé une excellente saison sous la direction de Jérôme Pourtanel. Une sixième place de saison régulière, et voici donc la formation tourangelle en playoffs. En face, les Aigles de Nice, troisièmes, avec ambition. Il y aura un air de revanche aussi, l'équipe des Alpes-Maritimes s'étant inclinée à deux reprises cette année face à Tours. Tours devra cependant se passer d'un joueur important, le défenseur Ryan Delorme, blessé.

Une entame tactique

150307 Birolini Alexis ToursTours entame avec détermination et s'offre les premiers lancers, par Geoffrey Paillet, en deux temps. Les deux défenses, prudentes, se montrent attentives à bloquer les offensives par de bons jeux à la crosse. Nice tente de développer ses passes, et ses tirs en entrée de zone manquent de précision. Après quatre minutes, un contre à haute vitesse signé Ville Vepsäläinen envoie Alexis Besson en prison pour un accrochage. Le jeu de puissance entre en piste, décalant Alexis Birolini plein axe. Vojtech Sedlacek maîtrise ce premier essai, et unique essai des deux minutes, durant lesquelles les locaux peinent à conserver le palet en zone offensive. Une bonne défense niçoise, qui rassure l'équipe. Malgré tout, les Remparts dominent progressivement leur sujet, imposant leur physique dans les duels. Les visiteurs conservent bien le palet mais n'arrivent pas à jouer vers l'avant, souvent bloqués dans la neutre. Il faut attendre la onzième minute pour que Filip Kubis soit sollicité. Premier arrêt difficile, devant Samuel Aquin au deuxième poteau. Le déplacement ultra rapide du portier sauve son camp.

Vojtech Sedlacek Fermé jusque là, le match s'ouvre soudain. Petr Domin et Stefan Klimek obtiennent de bons tirs au cercle coup sur coup. Nice accélère, sous l'impulsion du trio Slovak-Koivu-Kubus. Kubis doit s'interposer à trois reprises en quelques secondes. La vitesse de jeu monte d'un cran et Tours, qui recule, tente des contres, à l'image d'un débordement de Thomas Saint-André ponctué par un tir puissant, mal maîtrisé par Vojtech Sedlacek (15e). Le duo Kubus-Koivu insiste encore et une passe de derrière le but manque de surprendre Kubis à bout portant. Milan Varga a beau argumenter avec l'arbitre, aucun but n'est validé.

Le jeu gagne en précision et ce rythme accru n'empêche pas de beaux mouvements. Saint-André et Paillet combinent, Mickaël Lamothe à la réception envoie un tir dans l'axe bien maîtrisé par le portier niçois. À trois minutes de la fin, un duel dans le coin tourangeau conduit les officiels à signaler une pénalité. Birolini sort pour un faire trébucher un peu litigieux, le joueur niçois paraissant tomber seul avant le contact. La montée de George Lovatsis en contre finit par libérer un bon tir de la bleue, dévié en route juste à côté du but des Aigles. Les visiteurs finissent par s'installer et Varga fait chauffer la mitaine de Kubis de la bleue. La pénalité s'achève sans dommage, quelques secondes avant la fin d'un premier tiers rythmé et de très bonne qualité.

Les Remparts s'écroulent

150307 Jones Chris Tours 2Le retour des Remparts ne tarde pas à faire se lever la foule. Quatorze secondes de jeu, Chris Jones déborde sur l'aile droite et centre pour Domin, tout seul. L'attaquant reprend parfaitement et ouvre le score (1-0). Une avance qui ne dure que quelques secondes. Un palet bêtement perdu à la relance profite à Milan Varga, qui intercepte, s'avance et envoie un missile croisé au cercle (1-1). À la troisième minute du tiers, une action dangereuse des Niçois se transforme en action confuse. Koivu perd son gant mais parvient à lancer au but. Bousculé par Lamothe, il obtient un jeu de puissance, qui ne donne strictement rien.

Le bras de fer reprend et Nice exploite parfaitement une contre-attaque. Slovak intercepte un palet et file le long de la bande. Il sert Milan Varga, monté aux avant-postes, qui s'offre un doublé (1-2). Les Remparts deviennent plus fébriles. Une nouvelle mauvaise relance tombe sur la crosse de Martin Slovak entre les cercles. Le défenseur n'en demandait pas tant et transforme l'occasion (1-3). Encore une fois, l'annonce du buteur par le trio arbitral est erronée : Slovak, passeur sur le deuxième, a été crédité du but par erreur. Pour le troisième, c'est l'inverse ! Tout aussi étonnant, l'annonce d'assistances sur les premiers et troisièmes buts, marqués sur interceptions...

150307 Slovak Martin NiceNice sent qu'il faut forcer la décision et insiste. Une nouvelle percée manque de creuser l'écart et le poteau doit suppléer Kubis. Les Remparts reçoivent une bouffée d'air frais lorsque Aquin se rend coupable d'une charge incorrecte. Malheureusement, le quatrième but niçois a tout du gag. Koivu déborde au duel avec Saint-André. Le Tourangeau trompe son propre gardien en défendant et Varga est inexplicablement crédité du but (1-4).

Le cauchemar continue quelques secondes plus tard avec un tir croisé en pleine lucarne opposée en entrée de cercle signé Aquin (1-5). Jérôme Pourtanel pose un temps mort bienvenu... Nice marque donc cinq fois en deuxième tiers, vengeant le match de saison régulière durant lequel Tours avait renversé le match avec cinq buts en vingt minutes.
150307 Macon Aurélien NiceL'effet du temps mort est loin d'être immédiat. Aurélien Macon reçoit une belle passe seul au deuxième poteau, mais Kubis parvient à sauver son camp. Puis, un contre terrible envoie Klimek endeux-contre-un. Sa passe pour Kubus est parfaite mais Kubis ne mord pas à la feinte. À 1'31" de la sirène, Aquin envoie le palet hors des limites de jeu et le timide espoir tourangeau revient... brièvement. Koivu chasse un palet mal contrôlé dans la neutre et Kirner le fait trébucher, plaçant les deux équipes à quatre-contre-quatre. Le tiers s'achève sur ce net avantage aux visiteurs, qui ont parfaitement exploité les cadeaux de la défense adverse.

Le score est déjà joué

150307 Domin Petr Tours 2Quatre buts à remonter : plus grand chose à perdre face à des Aigles bien positionnés en défense, habiles pour contrer les tirs et qui lisent bien le jeu, afin d'intercepter tous les palets. La reprise du tiers se fait à quatre-contre-quatre, alors que Pourtanel modifie les lignes, plaçant Saint-André aux côtés de Vepsäläinen, et Kiska à la place de Lovatsis. Et cela démarre plutôt bien avec un but au bout de vingt-deux secondes ! Birolini entre en zone, s'appuie sur l'aile sur Domin. Le palet revient sur la gauche à Birolini, qui envoie une longue transversale à l'opposée. Domin reprend sans contrôle en angle fermé (2-5).

Malheureusement pour les Remparts, la déconcentration qui suit se révèle fatale. Vladimir Kubus s'infiltre en échappée et manque le cadre. Il finit cependant par récupérer le disque au cercle et nettoie la lucarne opposée, quelques secondes après le but tourangeau (2-6).

Il y a des boulevards dans la défense tourangelle, en retard sur le jeu et qui laisse bien trop de champ aux contres niçois. Les occasions pleuvent sur le but de Kubis, l'attaque ne parvenant guère à s'installer dans le territoire des Aigles et se faisant piéger en contre. Saint-André continue à se battre et son débordement pousse Brejka à la faute. Tours frôle la correctionnelle lorsque Kubus profite d'un contre favorable pour se présenter seul devant son quasi homonyme. Kubis sauve en deux temps...
150307 Tours Nice actionLe jeu d'(im)puissance échoue à produire du danger, faute de soutien. Tours continue à envoyer au fond, mais manque de vitesse pour gagner les duels. La défense niçoise n'a aucun mal à se dégager. Les Remparts poussent, mais restent maladroits et imprécis. Ils cherchent à augmenter l'intensité physique et dépassent la limite. Lamothe charge avec la crosse en zone offensive et Nice installe son jeu de puissance. Le cinq-contre-quatre ne produit pas grand chose et Tours revient au complet.

150307 Eischen Thomas ToursLes contres favorables profitent aux Niçois et Aquin en profite. Il s'avance en échappée, est accroché et le tir de pénalité est logiquement accordé. Kubis s'impose de la mitaine dans ce duel. Les esprits s'échauffent et une méconduite est appelée contre Aquin lors de son retour au banc.

Les Aigles concèdent un surnombre, à sept minutes de la fin. Les bleus tentent de forcer la décision, sans réussite. Eischen prend même deux minutes pour un contact avec le gardien. Le retour à cinq-contre-cinq offre une belle chance aux Tourangeaux, Jones lançant au but. Domin s'empare du rebond et Sedlacek se déplace assez vite pour contrer la tentative. Puis, Paillet dans l'axe trouve le masque du portier des Aigles. À deux minutes de la fin, Stanislav Sutor demande un temps mort. Son équipe tient bien le match et les dernières secondes ne changent rien au score. Une ultime pénalité contre Birolini à la dernière seconde sera la seule modification de la feuille de match.

150307 Varga Milan NiceVictoire d'un Nice solide défensivement et particulièrement opportuniste. Les nombreux cadeaux offerts par la défense tourangelle n'ont pas échappé à la précision des tireurs des Aigles. L'absence de Ryan Delorme s'est fait sentir dans la défense, fébrile et imprécise. Les Remparts devront digérer cette désillusion et rebondir au prochain match. Nice a fait un pas vers les demi-finales et cherchera à boucler la série devant son public.

Joueurs du match : Milan Varga (Nice) et Chris Jones (Tours)

 

Tours 2-6 Nice (0-0, 1-5, 1-1)
Samedi 7 mars 2015, 21h. Patinoire municipale de Tours. 1800 spectateurs.
Arbitrage de Frédéric Le Berre assisté de Romain Herrault et Gildas Fontaine.
Tirs : Tours 23 (11, 7, 5),  Nice 27 (9, 9, 9)
Pénalités : Tours (2', 4', 4'), Nice (2', 4', 4'+10')

Récapitulatif du score
1-0 à 20'14" : Domin assisté de Jones
1-1 à 21'34" : Varga
1-2 à 27'31" : Varga assisté de Slovak
1-3 à 29'31" : Slovak
1-4 à 34'20" : Koivu (inf. num.)
1-5 à 35'38" : Aquin
2-5 à 40'22" : Domin assisté de Birolini et Golden
2-6 à 40'46" : Kubus assisté de Varga et Slovak


Remparts de Tours

Attaquants
Ville Vepsäläinen - George Lovatsis - Matej Kiska
Mickael Lamothe - Geoffrey Paillet - Thomas Saint-André
Petr Domin - Mans Papaux - Chris Jones
Damien Bourguignon

Défenseurs
Alexis Birolini - Robert Kirner
Kirk Golden - Thomas Eischen
Amaury Hamard

Gardien
Filip Kubis (Thomas Picot)

Remplaçant : Romain Bournand
Blessé : Ryan Delorme

Aigles de Nice

150307 Raikkonen Joni NiceAttaquants
Martin Slovak - Karri Koivu - Vladimir Kubus
Stefan Klimek - Martin Vojsovic - Adam Rehak
Mathieu Deruelle - Samuel Aquin - Clément Londios
César Fleury - Yoanne Lacheny - Aurélien Macon (C)
Cédric Cheylan

Défenseurs
Milan Varga - Joni Raikkonen
Andrej Brejka - Nathan Saint James
Alexis Besson - Bohdan Visnak
Stanislas Aubert

Gardien
Vojtech Sedlacek (Vojtech Sedlacek)