KHL (play-offs, quart de finale de conférence, matches 6)

Le Dynamo Moscou est allé chercher sa qualification en demi-finale, à Yaroslavl, dans la dernière série en cours à l’ouest.

Le Dynamo n’a pas voulu subir le jeu du Lokomotiv Yaroslavl même dans une « Aréna 2000 » comble et entièrement acquise à la cause du Lokomotiv. La domination des visiteurs a été sans partage. Leur gardien, Alexander Lazushin, en exécutant 15 arrêts, a blanchi pour la seconde fois dans la série l’attaque de Yaroslavl. Moscou a été plus performant aussi dans les jeux spéciaux. Il a tué quatre infériorités et a enfilé trois fois lors de six jeux de puissance. Sa qualification ne peut être discutée. Il prend ainsi sa revanche de la saison dernière où Yaroslavl l’avait éliminé à ce stade de la compétition. Le Dynamo Moscou jouera sa demi-finale de conférence contre le SKA Saint-Pétersbourg. Alors que la seconde demi-finale opposera l’autre équipe de la capitale russe, le CSKA, où évolue Stéphane Da Costa, aux Jokerit Helsinki, au meilleur des sept matches.

Dynamo Moscou (3) – Lokomotiv Yaroslav (6) : 3-1 ; 1-2 ; 2-1(AP) ; 0-3 ; 7-3 ; 0-4. Dynamo de Moscou gagne la série 4-2.

Précédemment dans les ¼ de finale de conférence ouest (au meilleur des sept matches) :

CSKA Moscou (1) – HK Sotchi (8) : 3-0 ; 3-1 ; 1-2 ; 2-6.CSKA Moscou gagne la série 4-0. 

SKA Saint-Pétersbourg (2) – Torpedo Nizhny Novgorod (7) : 6-3 ; 1-2 ; 2-4 ; 1-3 ; 2-0. Saint-Pétersbourg gagne la série 4-1. 

Jokerit Helsinki (4) – Dinamo Minsk (5) : 2-3 (AP) ; 4-1 ; 0-5 ; 1-2 ; 7-1. Helsinki gagne la série 4-1.

Le Sibir Novosibirsk a remporté (2-1) à l’extérieur la sixième manche de la série et se rendra en demi-finale, de l’est, contre le Mettalurg de Magnitogorsk. Dans un match sans grand nombre de but, parfois malmené, le Sibir doit beaucoup à son gardien, arrivé de Saint-Pétersbourg en cours de saison, le Tchèque Alexander Salak, qui a sauvé quelques chances du Traktor Chelyabinsk très soutenu par son public. C’est à moins de huit minutes de la fin du match que le joueur de centre finlandais de 28 ans, Jarno Koskiranta, a inscrit le but gagnant. C’est son cinquième filet en six matches. Le même nombre de but que Sergei Mozyakin, l’ailier vedette de son adversaire au prochain tour.

Sibir Novosibirsk (2) – Traktor Chelyabinsk (7) : 1-4 ; 5-2 ; 3-7 ; 2-1 (AP) ; 3-1; 1-2. Sibir Novosibirsk gagne la série 4-2.

 

Le Barys Astana est toujours en vie. Après avoir perdu les deux derniers matches de la série contre l’Avangard Omsk, avec un blanchissage de son attaque, Astana, au pied du mur, n’était sans doute pas dans les meilleures conditions pour aborder un match couperet. Devant un peu plus de 4000 spectateurs, les hostilités ont démarré dans le tiers médian lorsque Astana a ouvert le score et fait le break en moins de trois minutes. Omsk a réduit la marque en début de troisième mais Nikolai Glukhov et Vadim Khomitsky, deux de ses défenseurs, ont été indisciplinés, punis tous les deux d’un 2'+10' qui a cassé le rythme du club sibérien. Pour les locaux, l’attaquant canadien de 30 ans, Nigel Dawes, qui en est à sa quatrième saison dans la capitale du Kazakhstan après être passé par les Rangers et Calagary notamment, a aggravé la marque à moins de cinq minutes de la fin. Puis, le Barys a ajouté un but en cage vide. Il y aura donc un septième match, décisif à Omsk pour désigner l’adversaire du Ak Bars Kazan en demi-finale de conférence est.  

Avangard Omsk (4) – Barys Astana (5) : 5-2 ; 0-2 ; 3-0 ; 3-4 ; 2-0 ; 4-1. La série est égale 3-3.

Septième manche ce mardi 10 mars, à Omsk.

Précédemment dans les ¼ de finale de conférence est (au meilleur des sept matches) :

Ak Bars Kazan (1) – Avtomobilist Ekaterinbourg (8) : 3-2 (AP) ; 3-2 (AP) ; 2-0 ; 1-2 ; 3-2. Kazan gagne la série 4-1.

Metallurg Magnitogorsk (3) – Salavat Yulaev Ufa (6) : 2-0 ; 1-2 ; 1-2 ; 4-6 ; 3-1. Magnitogorsk gagne la série 4-1.