KHL (play-offs, demi-finale de conférence, matches 1 & 2)

À domicile, devant 5 440 spectateurs le CSKA Moscou, très opportuniste, a arraché une victoire acquise dans les dernières minutes du premier match de sa série contre les Jokerit Helsinki, pendant la pénalité majeure (5+20) du défenseur Ossi Väänänen, où deux buts ont été inscrits en supériorité numérique par l’attaquant Igor Grigorenko à chaque fois présent au rebond (2-2 à 57’51 & 3-2 à 59’09).

Jusque-là, à moins de trois minutes de la fin du match, Moscou était mené 1-2 grâce à des filets des ailiers Niklas Hagman (0-1 à 25’12) et Steve Moses (0-2 à 44’28) avant qu'Aleksandr Radulov ne réduise la marque (1-2 à 50’19). C’est une victoire contre le cours du jeu comme en témoignent les 41 arrêts du gardien local du CSKA, le naturalisé bélarusse pour les besoins de l’équipe nationale, Kevin Lalande, préféré à Stanislav Galimov, double vainqueur de la coupe Gagarine en 2009 & 2010 avec Kazan, comparés aux 20 du portier visiteur, le Suédois de 31 ans, Henrik Karlsson. Les Jokerit jouaient sans leur capitaine de 36 ans Niko Kapanen (Dallas, Coyotes, champion de SM-Liiga en 2000, médaillé d’argent aux JO de 2006, champion du monde 2011, vainqueur de la coupe Gagarin en 2009 et 2010, finaliste en 2014). Tous les buts moscovites ont été inscrits par la première ligne où figurait le Français Stéphane Da Costa (aucun point). Le jeune arrière du CSKA, Nikita Zaitsev, a rempli une fiche de trois passes.

Le lendemain, Moscou et son gardien, Kevin Lalande (25 arrêts), ont blanchi l’attaque de Helsinki. Le CSKA a eu une nouvelle fulgurance offensive où en moins de dix minutes dans le tiers du milieu. L’ailier de 31 ans, Igor Grigorenko, le Suédois de 26 ans, Simon Hjalmarsson, champion du monde 2013, et Aleksandr Radulov, champion du monde 2008 & 2009, ont chacun trouvé les filets (3-0 à 35’26). Igor Grigorenko a ajouté un quatrième but dans la dernière période (4-0 à 54’19). L’attaquant formé à Togliatti signe son quatrième but dans la demi-finale et son 6e des play-offs. C’est la première fois cette saison que le résultat de l’opposition entre ses deux équipes se solde par plus d’un but d’écart. Les Jokerit repartent donc les mains vides de Moscou avant d’aborder leurs deux matches à domicile dans la Hartwall Arena.

 

CSKA Moscou (1) – Jokerit Helsinki (4): 3-2; 4-0. CSKA Moscou mène la série 2-0.

 

Chez lui, soutenu par 12 278 fans, le SKA Saint-Pétersbourg a remporté le match numéro 1, en prolongation, contre le Dynamo de Moscou, où il manquait un trio de travailleurs. Saint-Pétersbourg a égalisé à deux reprises par l’ailier d’équipe de 29 ans, Evgeny Ketov (1-1 à 22’55), et, en power-play, par l’international norvégien de 31 ans, vainqueur de la coupe Gagarine en 2011, Patrick Thoresen (2-2 à 42’41), cela avant que le jeune ailier de deuxième ligne, Artemy Panarin, 23 ans, ne tranche en faveur des joueurs locaux après seulement 49 secondes de prolongation.

Auparavant, l’arrière canadien de 28 ans, arrivé de Riga cet été, Mat Robinson (0-1 à 16’14), et le joueur de centre expérimenté, Aleksei Tsvetsov (1-2 à 27’03), avaient donné une courte avance au Dynamo. Son gardien de 26 ans, formé à Yaroslav, Aleksandr Lazushin, a exécuté 22 parades, pendant que son vis-à-vis de Saint-Pétersbourg, le Finlandais du même âge, Mikko Koskinen, en assurait 25. L’ailier du troisième trio du Dynamo, Maksim Pestushko, a obtenu deux aides.

Le lendemain, une fois encore, c’est Moscou qui a ouvert le score (Vladimir Bryukvin 0-1 à 11’19). Une fois encore, Saint- Pétersbourg, après avoir manqué un lancer de pénalité, a égalisé par le joueur de centre Vadim Shipachyov, en power-play (1-1 à 29’36). Mais cette fois quand les visiteurs ont repris les devants dans le deuxième tiers grâce à l’ailier Maxim Karpov (1-2 à 38’50), ils ont été plus solides que la veille en défense dans le dernier vingt. Le Letton de 26 ans, qui n’a pas réussi à percer en NHL, arrivé cet été du Genève-Servette, Kaspars Daugavins, en supériorité, et le vétéran joueur de centre Aleksei Tsvetkov, 33 ans, vainqueur avec Dynamo de la coupe Gagarine en 2013, ont même ajouté deux buts pour le Dynamo. Avec cette victoire, 1-4, Moscou dispose désormais de l’avantage de la glace avant de recevoir Saint-Pétersbourg à deux reprises.

SKA Saint-Pétersbourg (2) – Dynamo Moscou (3): 3-2(AP) ; 1-4. La série est égale 1-1.

 

À Kazan, devant 7766 personnes, les deux équipes, le Ak Bars Kazan et l’Avangard Omsk, se sont rendu coup pour coup, 1-1 à 19’04 et 2-2 à 37’36, jusque dans les trois dernières minutes, 3-3 à 58’59. Finalement, dans ce duel de rivaux, l’ailier de 29 ans, Sergei Shirokov, champion du monde 2012 & 2014, héros du match (il avait égalisé sur un lancer de pénalité obtenu en infériorité au premier tiers), a tranché pour les visiteurs, dans la deuxième période de la prolongation, au bout de la nuit (3-4 à 97’19). Le doublé de son capitaine, le centre Alexander Svitov, champion du monde 2012, et l’éviction de Konstantin Barulin, après que l’ex-gardien de Kazan recruté à l’intersaison par Omsk a encaissé un deuxième but, n’a pas été suffisant pour Ak Bars !

Le lendemain, après le très long match de la veille (98 minutes), Omsk a été dans l’incapacité de réagir aux buts de Kazan. Les locaux menaient 3-0 peu après la mi-match grâce aux filets des ailiers Konstantin Koltsov, le joker bélarusse de 33 ans arrivé de l’Atlant en cours de saison, vainqueur de la coupe Gagarine en 2011 avec Ufa, Igor Mirnov recruté cet été à Ufa et du défenseur de 28 ans, vainqueur de la coupe Gagarine en 2010, Stepan Zakharchuk, marqués contre le jeune Denis Kostin, 19 ans, qui avait remplacé Barulin hier en cours de partie. Le Suédois de 24 ans, ex bi-volet NHL/AHL des Islanders, Anders Nilsson, gardien de Kazan, avec 33 parades, a blanchi l’attaque adverse et préserver l’essentiel avant les deux prochaines rencontres dans l’enceinte de l’Avangard.

   

Ak Bars Kazan (1) – Avangard Omsk (4): 3-4(AP) ; 4-0. La série est égale 1-1.

 

En Sibérie, avec le soutien de 7400 spectateurs enthousiastes, Sibir Novosibirsk n’a pas manqué son premier match de la demi-finale contre le tenant du titre, Metallurg Magnitogorsk. La revanche de l’an passé à ce stade de la compétition. Le gardien local, arrivé de Saint-Pétersbourg en cours d’année, le Tchèque de 28 ans, Alexander Salak, a réalisé 38 arrêts et a blanchi la terrible offensive du Metallurg. Pendant que ses coéquipiers, le joueur de centre suédois de 25 ans, David Ullström, en provenance de Cherepovets, finaliste malheureux de la dernière édition avec les Lions de Prague, et le capitaine, ailier de 31 ans, Aleksei Kopeikin ont inscrit les deux buts de la victoire dans la seconde moitié du match.

Au match n°2, Novosibirsk a presque été aussi solide malgré l’égalisation des visiteurs par le joueur de centre international tchèque (lorsque les NHLers ne sont pas là) de 24 ans, Jan Kovar (1-1 à 27’28), qui n’aura pas permuté le momentum. Dans un match très offensif de part et d’autre, le Sibir a encore affiché sa capacité à trouver les filets de Vasily Koshechkin (29 arrêts) à cinq-contre-cinq. Ce que n’a pas encore su faire son adversaire dans celui d’Alexander Salak (30 arrêts). L’ailier Sannikov (2-1 à 29’54) et, en supériorité, l’arrière suédois Hersley (3-1 à 54’52) sont les deux autres buteurs du Sibir. Zaripov a réduit la marque ensuite (3-2 à 56’55). Mais c’était trop tard pour Metallurg. Novosibirsk, qui mène 2-0 dans la série, se rend maintenant, en Oural, à Magnitogorsk pour y disputer deux matches avec sérénité.

Sibir Novosibirsk (2) – Metallurg Magnitogorsk (3): 2-0 ; 3-2. Sibir Novosibirsk mène la série 2-0.

 

Les matches 1 & 2 des demi-finales de conférences ont eu lieu du jeudi 12 mars au samedi 14 mars 2015.

 

Précédemment en ¼ de finale:

Conférence ouest :

CSKA Moscou (1) – HK Sotchi (8) : 3-0 ; 3-1 ; 1-2 ; 2-6.CSKA Moscou gagne la série 4-0. 

SKA Saint-Pétersbourg (2) – Torpedo Nizhny Novgorod (7) : 6-3 ; 1-2 ; 2-4 ; 1-3 ; 2-0. Saint-Pétersbourg gagne la série 4-1. 

Dynamo Moscou (3) – Lokomotiv Yaroslavl (6) : 3-1 ; 1-2 ; 2-1(AP) ; 0-3 ; 7-3 ; 0-4. Dynamo de Moscou gagne la série 4-2.

Jokerit Helsinki (4) – Dinamo Minsk (5) : 2-3 (AP) ; 4-1 ; 0-5 ; 1-2 ; 7-1. Helsinki gagne la série 4-1.

Conférence est :

Ak Bars Kazan (1) – Avtomobilist Ekaterinbourg (8) : 3-2 (AP) ; 3-2 (AP) ; 2-0 ; 1-2 ; 3-2. Kazan gagne la série 4-1.

Sibir Novosibirsk (2) – Traktor Chelyabinsk (7) : 1-4 ; 5-2 ; 3-7 ; 2-1 (AP) ; 3-1; 1-2. Sibir Novosibirsk gagne la série 4-2.

Metallurg Magnitogorsk (3) – Salavat Yulaev Ufa (6) : 2-0 ; 1-2 ; 1-2 ; 4-6 ; 3-1. Magnitogorsk gagne la série 4-1.

Avangard Omsk (4) – Barys Astana (5) : 5-2 ; 0-2 ; 3-0 ; 3-4 ; 2-0 ; 4-1 ; 3-1. L’Avangard Omsk gagne la série 4-3.