NCAA : Omaha crée la surprise

L'université du Nebraska-Omaha a créé la surprise lors des finales régionales. En s'imposant dans le tournoi "Midwest", les Mavericks se sont qualifiés pour le premier Frozen Four de leur histoire. Ils y affronteront Providence College en demi-finale, qui participe de son côté à son premier carré final depuis 1985. Boston University et North Dakota seront opposés dans l'autre demi.

Northeast Regionals, Verizon Wireless Arena, Manchester, New Hampshire

Demi-finales régionales, vendredi 27 mars 2015
Boston University [1] 3-2 Yale [4] (ap.)
Tête de série n°1 et champion de la conférence Hockey East, Boston University aura souffert pour se débarrasser de Yale en ouverture. Face à une formation très physique, les Terriers ont du patienter jusqu'à la prolongation pour s'imposer 3-2. Le gardien des Bulldogs, Alex Lyon, fort de ses 39 arrêts, aura longtemps retardé l'échéance. Le premier tiers, fermé, ne compte qu'une grosse occasion, lorsque le tir de Frankie DiChiara (Yale) percute la transversale. Ce n'est qu'à la mi-match que Yale trouve l'ouverture par Nate Repensky en supériorité numérique.
Le troisième tiers se montre plus ouvert. Ahti Oksanen égalise à la 48e minute pour BU, qui marque un second but trois minutes plus tard lorsqu'une passe de Danny O'Regan trouve Evan Rodrigues pour un tir lointain ras glace. Yale n'abandonne pas et égalise à son tour, pour le doublé de DiChiara. Alex Lyon tient ensuite la boutique, sauvant son camp devant une échappée du grand espoir Jack Eichel. Favori pour la place de n°2 de la prochaine draft, Eichel est finalement à l'origine du but gagnant dans le temps supplémentaire. Son tir de la gauche trouve la jambière de Lyon et O'Regan bonifie le rebond.

Minnesota-Duluth [2] 4-1 Minnesota [3]
Derby et match très attendu entre deux rivaux, la deuxième demi-finale a tourné à l'avantage du mieux classé, assez nettement. UMD débute assez lentement la partie mais monte en régime au fil des minutes, ouvrant le score à la troisième minute par Tony Cameranesi d'une volée puissante. Trois minutes plus tard, Justin Crandall double la mise sur une déviation.
En fin de tiers, Willie Raskob, à l'origine du premier but, est crédité du troisième lorsqu'un rebond de son tir est dévié au fond des filets par le défenseur Mike Reilly. Les Gophers, pourtant champions du tournoi de la conférence "Big Ten", sont totalement dominés et encaissent un quatrième but signé Carson Soucy en supériorité. Minnesota sauve l'honneur par Seth Ambroz, à l'issue d'un match à sens unique.


Finale, samedi 28 mars 2015
Boston University 3-2 Minnesota-Duluth
Les Terriers remportent la finale régionale et une place au Frozen Four grâce à un but gagnant d'Evan Rodrigues à 2'24" de la fin du match, son deuxième du soir. Boston avait ouvert le score en première période grâce à un but spectaculaire de Rordrigues, un tir mi-hauteur en pivot. Les Bulldogs vont réagir et contrôler la suite, et Willie Raskob en profite pour tromper Matt O'Connor à l'issue d'une situation confuse devant la cage.
BU repasse devant grâce à un bon échec avant, Matt Lane finissant le travail. La fin du deuxième tiers revient à Minnesota-Duluth, qui égalise par Kyle Osterberg, d'un tir flottant que O'Connor manque complètement de la mitaine. Fort heureusement pour lui, le héros du jour, Rodrigues, donne donc la victoire à son camp sur un bel exploit individuel en fin de match.


West Regionals, Scheels Arena, Fargo, North Dakota

Demi-finales, vendredi 27 mars 2015
St. Cloud State [3] 3-2 Michigan Tech [2] (ap.)
Le gardien Charlie Lindgren et ses 36 arrêts auront permis aux Huskies de St. Cloud State de s'imposer 3-2 face aux Huskies et Michigan Tech. Un match dans lequel Michigan Tech laissera des regrets sur la glace, l'équipe menant 2-1 à seulement 1'28" de la fin du match... Tanner Kero (Michigan Tech) ouvre le score en début de match sur un rebond d'Alex Petan pour son 20e but de la saison. Finaliste pour le Hobey Baker, Kero place son équipe sur de bons rails. Cependant, St. Cloud State revient dans la partie en deuxième tiers par Kalle Kossila, parfaitement servi par David Morley.
Michigan Tech prend l'avantage en troisième tiers par CJ Eick, avant une fin de match folle. St. Cloud State concède une pénalité à 2'18" de la fin, mais une simulation d'Alex Petan annule l'avantage. MTU rate une grosse occasion par Riley Sweeney, et St. Cloud sort son gardien pour un attaquant. Jonny Brodzinski parvient à égaliser à 37 secondes de la sirène en angle fermé et la partie continue par une prolongation. Sweeney perd alors un palet en attaque. Joe Rehkamp lance un deux-contre-un, lance au but et Judd Peterson transforme le rebond en qualification pour la finale régionale pour St. Cloud State.

North Dakota [1] 4-1 Quinnipiac [4]
Les Sioux remportent leur premier tour pour la neuvième fois en onze ans, à domicile. Dans une ambiance de feu, poussé par son public, North Dakota n'a pas tremblé en prenant rapidement l'avantage. Tucker Poolman marque en avantage numérique après treize minutes, et le deuxième tiers permet à l'équipe locale de creuser l'écart par Bryn Chyzyk.
Troy Stecher marque ensuite en infériorité numérique, le dixième but de l'équipe dans cette configuration cette saison. Disciplinés et habiles pour contrer les tirs adverses, les Sioux défendent superbement devant Zane McIntyre, ne cédant qu'à 1'26" de la fin sur un but d'Andrew Taverner. Finalement, Luke Johnson boucle le score cage vide.

Finale, samedi 28 mars 2015
North Dakota 4-1 St. Cloud State
L'avantage de la glace aura profité à North Dakota, bien défendu par son gardien Zane McIntyre, auteur de 19 arrêts. L'absence du meilleur marqueur de l'équipe, Mark McMillan, blessé depuis février, n'empêche donc pas les Sioux d'atteindre le Frozen Four. Après un but de Jimmy Murray en faveur des Huskies après moins de deux minutes, North Dakota égalise quelques minutes plus tard avec le premier but de la saison d'Andrew Panzarella, aligné au dernier moment en défense en remplacement de Keaton Thompson, malade.
En deuxième période, les locaux prennent l'avantage par Drake Caggiula, son 18e de la saison. McIntyre tient le score en fin de tiers, et ses coéquipiers lui donnent de l'air en troisième par un but étrange signé Luke Johnson, dont le tir flottant vole dans les airs et retombe derrière Charlie Lindgren. Colten St. Clair boucle la marque cage vide.


East Regionals, Dunkin' Donuts Center, Providence, Rhode Island

Demi-finales, samedi 28 mars 2015
Denver [2] 5-2 Boston College [3]
L'université de Denver s'impose 5-2 et obtient ainsi sa première victoire en tournoi régional depuis 2011, grâce à 22 arrêts du gardien de première année Tanner Jaillet. L'homme du match reste le capitaine Grant Arnold, auteur de ses deux premiers buts de la saison. Joey LaLeggia ouvre le score en supériorité pour Denver, qui ne parvient pas à creuser l'écart malgré un net avantage au tir (11-1). Boston College en profite pour revenir en fin de premier tiers par le défenseur Michael Matheson.
Les Pioneers reprennent l'avantage au buzzer, en deux-contre-un, lorsque Ty Looney trouve Trevor Moore près du but de Thatcher Demko. Les défenses se ferment en deuxième période et il faut attendre le milieu du troisième tiers pour que Will Butcher creuse l'écart pour Denver. Une minute plus tard, Arnold porte la marque à 4-1, servi par Larkin Jacobson. Un but de Ryan Fitzgerald replace les Eagles dans la partie, mais trop tard. Arnold signe un but cage vide pour qualifier Denver.

U. Miami-Ohio [1] 5-7 Providence [4]
Champion de la conférence NCHC, l'université Miami-Ohio n'a pas réussi à compenser les absences de deux de ses meilleurs attaquants et se fait sortir par Providence College, qui évoluait devant son public. Les RedHawks étaient en effet privés de Riley Barber, blessé, et de Blake Coleman, suspendu. Ce dernier, auteur d'un triplé en finale de conférence, avait aussi reçu sa troisième méconduite de la saison, entraînant un match de suspension automatique. Pourtant, Providence n'a pas eu la partie facile. Cody Murphy ouvre la marque en début de match, et les Friars égalisent par Trevor Mingoia à la mi-tiers.
Anthony Louis remet Miami devant, et Providence égalise encore une minute plus tard par Shane Luke. Le deuxième tiers voit l'équipe locale faire la différence avec pas moins de quatre buts, signés Steven McParland, Brian Pinho et Noel Acciari du revers, puis Shane Luke, son deuxième du match, après le changement de gardien adverse, Ryan McKay. Tout paraissait bien parti, mais le 6-2 ne tient pas. A la moitié du troisième tiers, l'entraineur des RedHawks Enrico Blasi sort son gardien et finit le match à six-contre-cinq. Le portier des Friars, ex-international junior, Jon Gillies, s'incline à trois reprises en six minutes. Matthew Caito, Devin Loe et Sean Kuraly redonnent espoir à leur camp. La star Austin Czarnik échoue malheureusement de justesse dans la dernière minute. Un arrêt décisif de Gillies qui ouvre le chemin à un ultime but cage vide signé Brandon Tanev.

Finale, dimanche 29 mars
Providence 4-1 Denver
Les Friars se qualifient pour le premier Frozen Four de l'université depuis 1985, portés par leur gardien Jon Gillies, auteur de 23 arrêts. Le premier tiers se révèle particulièrement fermé. Denver domine en possession mais se heurte à une défense habile à bloquer les tirs. On ne compte que 8 tirs à 5 après vingt inutes. Ce n'est qu'à la mi-match que la partie se débloque, lorsque Noel Acciari, natif du Rhode Island, marque à domicile, d'un revers en supériorité numérique. Le centre de deuxième année inscrivait là son 14e but lors des 26 derniers matchs. Le défenseur vedette de Denver Joey LaLeggia réplique en troisième période lorsque son tir percute le plexiglas et rebondit sur le dos du gardien Gillies. Malheureusement pour l'espoir des Oilers d'Edmonton, ce fait de gloire est le dernier de sa carrière universitaire puisqu'il reçoit une méconduite de match pour une lourde charge sur Steven McParland.
Privés de leur meilleur arrière, les Pioneers se regroupent et tuent une bonne partie des cinq minutes de prison, trouvant même le poteau en contre par Evan Janssen. Ils craquent en toute fin de supériorité lorsque Tom Parisi expédie un tir précis de la bleue mi-hauteur. Tanner Jaillet sort peu après pour un attaquant de plus, mais Denver encaisse deux buts cage vide, par Brandon Tanvec et Kevin Rooney. Trente ans après les années glorieuses d'un Providence College dirigé à l'époque par Lou Lamoriello, les Friars retournent au Frozen Four.


Midwest Regional, Compton Family Ice Arena, South Bend, Indiana

Demi-finale, samedi 28 mars 2015

Minnesosta State [1] 1-2 RIT [4]
L'exploit du jour vient du Rochester Institute of Technology. Classés 16e dans ces finales régionales, les Tigers sortent la meilleure équipe de la saison régulière à l'aide d'un but particulièrement controversé. La partie est spectaculaire, physique et rapide. Minnesota State bombarde le portier Jordan Ruby (33 arrêts). Ce dernier réalise des miracles devant Zach Palmquist, Matt Leitner et CJ Franklin. Le meilleur buteur des Mavericks, Bryce Gervais (27 buts cette saison) est muselé. Après l'ouverture du score d'Alexander Kuqali, RIT défend bien, malgré l'égalisation en milieu de premier tiers par une déviation de Teddy Blueger.
La partie bascule à six minutes de la fin du match. Un tir de l'aile de Josh Mitchell (RIT) trompe le gardien Stephon Williams. Le but est tout d'abord refusé, le gardien étant gêné par le duel entre l'attaquant Matt Garbowsky et le défenseur des Mavericks Zach Palmquist. Après révision vidéo, les officiels reviennent sur leur jugement et valident le 2-1, arguant que c'est le défenseur qui a initié le contact. Minnesota State ne s'en remet pas et sort donc à la surprise générale.

Nebraska-Omaha [2] 4-1 Harvard [3]
Les Mavericks d'Omaha remportent le premier match de leur histoire dans les tournois régionaux de fin de saison, s'appuyant sur un excellent début de match. UNO domine la partie et marque à deux reprises, par Grant Gallo et Avery Peterson, ce dernier à deux secondes de la sirène. Fort de cet avantage, l'équipe entraînée par Dean Blais se replie en défense et protège bien Ryan Massa (33 arrêts).
L'attaque des Crimson d'Harvard n'abdique pas et trouve l'ouverture par sa star Jimmy Vesey, auteur de son 32e but cette saison en début de troisième tiers. Les occasions pleuvent alors sur le but d'UNO. Harvard lance 19 tirs cadrés en troisième tiers, mais cela ne passe pas et Tyler Vesel puis Jake Guentzel assurent la qualification des Mavericks, cage vide.

Finale, dimanche 29 mars 2015
Nebraska-Omaha 4-0 RIT
Ryan Massa réalise la performance du week-end avec un spectaculaire blanchissage de 40 arrêts. RIT croit en son étoile et en un nouvel exploit, accrochant un 0-0 après deux périodes, après avoir tué en début de match une pénalité majeure contre Brandon Thompson. UNO, équipe très jeune, bénéficie alors de l'expérience de ses quatre "seniors", qui recadrent leurs équipiers.
Un leadership payant puisque Jake Randolph ouvre la marque dès la première minute de l'ultime période d'un slap de la bleue. RIT craque ensuite à deux reprises en 1'16" à cinq minutes du terme, avec deux buts d'Austin Ortega suite à un beau jeu de passe et de Justin Parizek en échappée. David Pope boucle la marque cage vide.


Hobey Baker award : les 10 finalistes
Remarque : statistiques au 19 mars lors de la révélation des dix candidats, et avant les finales régionales.

  • Daniel Ciampini (Union), senior. L'attaquant a terminé 4e marqueur de la NCAA avec 50 pts, dont 26 buts.
  • Jack Eichel (Boston University), freshman. Le probable n°2 de la prochaine draft NHL est le premier joueur de première année candidat au Hobey Baker depuis 12 ans. Meilleur marqueur de la NCAA avec 61 pts en 34 matchs, il mène aussi la ligue avec un ratio de +42.
  • Matt Garbowsky (RIT), senior. L'attaquant a contribué à 45% des buts de son équipe cette saison et dominé la NCAA aux mises au jeu. Il compte 26 buts et 50 pts.
  • Zach Hyman (Michigan), senior. L'attaquant drafté au 5e tour par les Florida Panthers en 2010 a inscrit 49 pts, soit 1,44 par match.
  • Tanner Kero (Michigan Tech), senior. Encore un attaquant, l'étudiant en mathématiques est le joueur de l'année en WCHA et compte 19 buts et 45 pts cette saison.
  • Joey LaLeggia (Denver), senior. Le défenseur drafté au 5e tour par Edmonton en 2012 a été élu l'an dernier meilleur défenseur offensif et défensif de la NCHC. Deux trophées pour lesquels il est encore finaliste cette saison, fort de ses 13 burs et 38 pts en 34 matchs. LaLeggia a signé avec les Oilers mardi 31 mars.
  • Zane McIntyre (North Dakota), junior. Meilleur gardien de la saison, recordman de l'histoire de North Dakota en pourcentage d'arrêts et moyenne de buts encaissés, Zane McIntyre a été drafté au 6e tour par Boston. Cette saison, il a remporté 27 matchs, un sommet en NCAA.
  • Mike Reilly (Minnesota), junior. Défenseur offensif, Reilly a inscrit 6 buts et 42 pts, devenant le meilleur marqueur de son équipe. Il a été drafté par Columbus au 4e tour.
  • Jimmy Vesey (Harvard), junior. Le buteur d'Harvard, premier nominé de son équipe en dix ans, a terminé meilleur buteur de NCAA avec 27 buts. Auteur d'un point lors de vingt matchs consécutifs pour débuter la saison, Vesey termine avec 53 pts en 34 matchs, soit le troisième total de NCAA.
  • Cody Wydo (Robert Morris), senior. L'attaquant est le meilleur pointeur de l'histoire de Robert Morris et compte 50 buts sur les deux dernières saisons. Cette saison, il a marqué à 19 reprises, pour 41 pts en 36 matchs.