La coup de la panne pour la surfacheuse...

Ah là là... Les aléas... Les heureux hasards de la vie...

Quelle pouvait être la probabilité qu'une rencontre de finale de Division 1 disputée un 1er avril, puisse se voir définitivement reportée suite à un problème... de surfaceuse ?



C'est pourtant bien ce qu'il s'est passé ce soir à La Barre pour le compte du match 4 de la finale de Division 1. Cette rencontre devait, au choix, couronner des Boxers de Bordeaux à une victoire du titre et de la montée en Ligue Magnus, ou maintenir en vie l'Hormadi d'Anglet.
Finalement la mécanique en aura décidé autrement, à moins que les Basques se voient octroyer du titre du plus gros poisson d'avril de l'année !

Tout démarrait pourtant au mieux pour les joueurs locaux, avec l'ouverture du score rapide de Tomas Rubes en infériorité numérique. Mais pas le temps de profiter, sur le même déséquilibre numérique le capitaine bordelais François Paquin égalisait.
En fin de tiers, Anglet reprend l'avantage par l'ancien lyonnais Alexander Olsson, et rentre aux vestiaires avec un avantage minimal. Et puis... plus rien... !

Panne définitive de surfaceuse (...pensez à vérifier le niveau d'huile... On ne sait jamais...) et dépassement du délai pour reprendre la partie.

Ce match qui devrait donc finalement se tenir demain, alors qu'au moment même de la rédaction de ces lignes, la fédération n'a pas encore communiqué sur le scénario de cette reprise (match entier et score remis à zéro, ou reprise pour deux tiers sous le score de 2-1).

Un compte-rendu pour le moins cocasse, mais avec une date qui s'y prête à merveille ! Cette finale n'a pas fini de nous surprendre !