France - Danemark (Euro Hockey Challenge, à Courchevel)

L'équipe de France aborde sa préparation aux championnats du monde en altitude, avec deux rencontres programmées à Courchevel et à Megève. La semaine de préparation passée à 1800 mètres dans le massif de la Vanoise pèse sur les organismes, et les joueurs confessent ne pas se sentir dans leur meilleure forme, car un temps d'adaptation est nécessaire.

La défense présente provisoirement une coloration très rouennaise. Compte tenu des joueurs encore occupés à l'étranger (Hecquefeuille, Auvitu, Dieudé-Fauvel, Besch) et de l'élimination-surprise des Dragons, ils sont quatre dans cette première composition tricolore (Janil, Faure, Manavian et Guillemain), plus un autre joueur formé à Rouen (Quessandier).

En revanche, le meilleur marqueur de Ligue Magnus, Julien Desrosiers, est en tenue civile car il souffre du dos. Charles Bertrand le remplace sur la ligne du capitaine Meunier : après avoir été écarté avant les derniers Mondiaux, le jeune talent a retrouvé confiance en Finlande en faisant exploser ses statistiques et cherche donc à prouver qu'on peut maintenant l'utiliser dans un rôle offensif et qu'on ne pourra désormais plus se passer de lui.

BERTRAND Charles 130505 006Le match de Charles Bertrand ne commence pas très bien puisqu'il écope de la première pénalité pour un cinglage. Mais quand en sortant de prison, il se porte à l'offensive et marque côté plaque de Patrick Galbraith (1-0, 05'17").

Ce but est à vrai dire marqué contre le cours du jeu, car l'équipe de France comment pas mal d'erreurs, ainsi que des fautes. Sanctionné pour dureté à la dernière minute, Jonathan Janil permet ainsi à Jannik Karvinen d'égaliser à seulement sept secondes de la sirène (1-1, 19'53").

Après vingt minutes difficiles, l'équipe de France maîtrise mieux la deuxième période. Elle obtient rapidement une supériorité numérique. Laurent Meunier vient s'y placer comme second joueur dans le slot en plus de Manavian. Il hérite ainsi de la rondelle envoyée de la bleue par Chakiachvili et n'a plus qu'à la glisser derrière le gardien (2-1, 25'30"). Elle n'arrive pas en revanche à concrétiser ses contre-attaques et à faire le trou.

Il faut rappeler que ce Danemark aligne une équipe très jeune pour ce début de camp. Ce sont d'ailleurs deux débutants en équipe nationale, Nikolaj Zorko et Mathias Asperup, deux joueurs de l'excellent club formateur Rødovre âgés chacun de 20 ans, qui assistent le défenseur Simon Grønvaldt pour le but égalisateur (2-2, 44'54").

Ce sont finalement les unités spéciales - pas forcément au point à ce stade initial de préparation - qui font la différence. La France tue une pénalité de Teddy Da Costa à huit minutes de la fin, puis elle marque en supériorité numérique quand ce même Da Costa sert Damien Fleury (3-2, 56'30"). Le capitaine Laurent Meunier se charge de parachever le succès en cage vide.

Désignés joueurs du match : Charles Bertrand pour la France et Kirill Starkov pour le Danemark.

Commentaires d'après-match (interviews FFHG)

Dave Henderson (entraîneur de la France) : "On a manqué deux ou trois occasions au deuxième tiers-temps sur des 2-contre 1 où on essaie de faire le jeu parfait alors qu'un tir sur la cage aurait suffi à avoir une chance de marquer et peut-être un rebond. Si on veut un point négatif, c'est peut-être la récupération et la transmission de palet tout au long du match, sauf au deuxième tiers-temps."

Cristobal Huet (gardien de la France) : "C'est mieux de gagner, c'est clair. Avant le match, le focus n'était pas vraiment sur la victoire mais plutôt sur le processus. Il y a eu quand même pas mal de déchets dans les passes, les exécutions, mais on a bien travaillé jusqu'au bout. Je me sentais bien mais j'ai pris deux buts plutôt évitables. Ce n'était pas facile avec l'altitude, la concentration n'était pas au top."

 

France - Danemark 4-2 (1-1, 1-0, 2-1)
Vendredi 3 avril 2015 à 20h00 à la patinoire du Forum de Courchevel. 1200 spectateurs.
Arbitrage de Damien Bliek et Laurent Garbay assistés de Thomas Caillot et Gwilherm Margry.
Pénalités : France 30' (6', 8'+10', 6') ; Danemark 18' (2', 10', 6').
Tirs : France 16 (4, 7, 5) ; Danemark 29 (14, 6, 9).

Évolution du score :
1-0 à 05'17" : Bertrand assisté de Lampérier
1-1 à 19'53" : Karvinen assisté de Grønvaldt et Green (sup. num.)
2-1 à 25'30" : Meunier assisté de Manavian et Chakliachvili (sup. num.)
2-2 à 44'54" : Grønvaldt assisté d'Asperup et Zorko
3-2 à 56'30" : Fleury assisté de T. Da Costa (sup. num.)
4-2 à 59'09" : Meunier (cage vide)


France

Attaquants

Sacha Treille (+1) - Laurent Meunier (+1) - Charles Bertrand (+2, 2')
Anthony Rech - Damien Raux - Yorick Treille (2')
Mathieu Briand - Teddy Da Costa (4'+10') - Damien Fleury (2')
Loïc Lampérier - Valentin Claireaux (-1) - Robin Gaborit (-1)
Jordann Perret (+1)

Antonin Manavian (+2, 4') - Florian Chakiachvili (+2, 2')
Raphaël Faure (2') - Jonathan Janil (2')
Léo Guillemain (-1) - Benoît Quessandier (-1)
Thomas Roussel

Gardien
Cristobal Huet

Remplaçant : Florian Hardy (G). En tribune : Julien Desrosiers (dos).

Danemark

Attaquants :
Kirill Starkov (-1, 2') - Morten Green (-2, 5x2') - Jannik Karvinen
Morten Poulsen - Anders Poulsen - Mathias Thinnesen
Mathias Asperup (+1) - Steffen Klarskov Nielsen (-1, 2') - Nikolaj Zorko
Jonas Sass - Morten Andreasen - Nick Olesen

Défenseurs :
Nicholas B. Jensen (-1, 2') - Simon Grønvaldt (-1)
Emil Kristensen (+1) - Jesper B. Jensen
Mathias Lassen - Philip Bruggisser (-1, 2')
Christian Mieritz

Gardien :
Patrick Galbraith [sorti à 59'19"]

Remplaçants : Sebastian Dahm (G), Martin Larsen.