Publicité

Suisse - Finlande (Euro Hockey Challenge, match 1)

La Suisse entre tout de suite dans le vif du sujet pour sa préparation aux championnats du monde : la Finlande se présente en effet dans une formation déjà bien fournie, comprenant une majorité d'internationaux confirmés. Une belle évaluation pour une Nati qui a intégré deux débutants, Mathias Rossi et Fabrice Herzog.

Malgré les états de préparation différents, puisque certains joueurs ont terminé leur saison en championnat depuis trois semaines, les Suisses arrivent à traduire leur envie par de la mobilité et de l'intensité. La première ligne helvétique est la plus dangereuse grâce aux transmissions rapides entre Denis Hollenstein - désigné capitaine ce soir devant son public de Kloten - et Damien Brunner. Pourtant, les deux hommes n'ont pas leur centre habituel Kevin Romy (qui arrivera la semaine prochaine), mais Gaëtan Haas : le jeune Biennois est un nouveau visage de l'équipe nationale depuis l'arrivée aux commandes de Glen Hanlon, qui lui confie ce soir une place de choix sur le premier trio. Il mérite cette confiance puisqu'il initie le mouvement en supériorité numérique qui amène la déviation gagnante du héros local, Hollenstein junior.

HOLLENSTEIN Denis 130518 318Relativement peu nombreuses au premier tiers-temps, les approximations attendues entre deux équipes en rodage surviennent à la reprise. L'attaquant de 20 ans Fabrice Herzog en profite pour intercepter le palet à un défenseur et dribbler joliment le gardien : il marque ainsi un but dès sa première sélection, ce qui n'était pas arrivé à un joueur suisse depuis trois ans et demi (Pestoni). La Finlande réagit et met la pression sur les cages de Daniel Manzato, qui les garde inviolées. La Suisse creuse donc l'écart sur un magnifique slap en lucarne de Julian Walker.

Le défenseur Jérémie Kamerzin aurait même pu porter le score à 4-0 pendant une pénalité de Hytönen, mais son tir frappe le poteau. La Finlande a encore des occasions, mais Petri Kontiola perd son face-à-face avec Manzato et Sami Lepistö ne trouve à son tour que le poteau.

La Suisse contrôle le troisième tiers-temps à sa main, et le trio finlandais composé de joueurs de Lausanne est le seul à venir à bout de Manzato : Juha-Pekka Hytönen marque sur passe de Harri Pesonen. Ce but relance un match dont le rythme était retombé, et les Finlandais poussent de plus en plus. Kari Jalonen prend un temps mort et sorte son gardien pour jouer à 6 contre 4 pendant les treize dernières secondes d'une pénalité de Raffaele Sannitz. Celui-ci revient sur la glace et envoie Hollenstein conclure en cage vide une belle soirée pour les Suisses.

Désignés joueurs du match : Daniel Manzato pour la Suisse et Juuso Hietanen pour la Finlande.

Commentaires d'après-match (dans Le Matin)

Glen Hanlon (entraîneur de la Suisse) : "J'ai bien aimé la façon dont nous avons géré les situations spéciales. Nous avons beaucoup créé en phase offensive. À chaque présence, la ligne de Brunner était décisive et j'ai particulièrement apprécié ça. Brunner est le genre de joueur que j'aime parce qu'il fabrique des jeux à chaque fois. L'opposition était intéressante avec une quinzaine de joueurs de KHL et j'ai trouvé que les gars avaient travaillé comme il fallait, surtout après deux entraînements vraiment intenses."

 

Suisse - Finlande 4-1 (1-0, 2-0, 1-1)
Mercredi 1er avril 2015 à 19h45 à la Kolping Arena de Kloten. 2521 spectateurs.
Arbitrage d'Andreas Koch et Tobias Wehrli (SUI) assistés de Cédric Borga et Balazs Kovacs (SUI).
Pénalités : Suisse 6' (2', 2', 2'), Finlande 6' (2', 4', 0').
Tirs : Suisse 27 (8, 12, 7), Finlande 20 (7, 4, 9).

Évolution du score :
1-0 à 19'13" : Hollenstein assisté de Grossmann et Haas (sup. num.)
2-0 à 21'21" : Herzog
3-0 à 25'11" : Walker assisté de Bieber et Grossmann
3-1 à 51'32" : Hytönen assisté de Pesonen
4-1 à 57'58" : Hollenstein assisté de Sannitz (cage vide)


Suisse

Attaquants :
Denis Hollenstein (C) - Gaëtan Haas (-1) - Damien Brunner
Reto Suri - Romano Lemm - Lino Martschini (-1)
Simon Bodenmann - Étienne Froidevaux (+1) - Mathias Rossi
Mathias Bieber (+2) - Raffaele Sannitz (+3, 2') - Julian Walker (+2, 2')
Fabrice Herzog (+1)

Défenseurs :
Timo Helbling - Robin Grossmann (+1)
Dominik Schlumpf - Larri Leeger
Jérémie Kamerzin (2') - Clarence Kphargai
Joël Genazzi (+2)

Gardien :
Daniel Manzato

Remplaçants : Benjamin Conz (G), Michael Fora.

Finlande

Attaquants :
Sakari Salminen - Jarkko Immonen (C, -1) - Teemu Hartikainen
Antti Pihlström (-1) - Petri Kontiola - Tommi Huhtala (-1)
Harri Pesonen - Juha-Pekka Hytönen (-1, 2') - Ossi Louhivaara (+1)
Max Wärn (-1) - Mika Niemi (-1) - Veli-Matti Savinainen (-1)

Défenseurs :
Sami Lepistö - Juuso Hietanen (A, -1)
Ville Lajunen (-2) - Anssi Salmela (-1)
Teemu Eronen (2') - Tuukka Mäntylä
Tommi Kivistö (-1) - Ilari Melart (2')

Gardien :
Atte Engren [sorti de 57'29" à 57'58"]

Remplaçants : Juuse Saros (G), Mikko Rantanen. En réserve : Esa Lindell.