Destination Prague : 1- Introduction aux championnats du monde

Hockey Archives, en partenariat avec la société eSports qui collabore à l'organisation des prochains championnats du monde, vous propose une chronique en plusieurs articles qui nous conduira jusqu'à l'entame de cette compétition tant attendue. En voici l'article introductif.


140517 415 Supporters Marseillaise700Alors que la finale de Ligue Magnus s'est révélée plus passionnante que jamais, et que chaque supporter français découvre les nouveaux promus et les premiers transferts de sa ligue, l'Equipe de France, emmenée par un Charles Bertrand et son but de gala lors du second match de préparation, nous a rappelé que les Championnats du Monde démarraient dans moins d'un mois. Le 1er mai à 16h15 heure locale, pour être plus précis.

Pour cette 68e édition de la compétition - officiellement née en 1930 - la République Tchèque accueillera le gratin du hockey mondial pour la dixième fois. Les regards français se tourneront bien sur vers Prague et son O2 Arena, où œuvreront les Tricolores. Résidence habituelle du Slavia Prague, club d'Extraliga tchèque, la salle en configuration patinoire peut accueillir jusqu'à 17000 spectateurs.

2014 05 11 Suede Tcheque HertlDans ce groupe des Bleus, les Tchèques entendront à coup sûr prendre une revanche sur 2004 et les derniers Mondiaux à la maison: l'équipe organisatrice n'était alors pas parvenue à se hisser sur le podium, un échec inédit depuis la première édition jouée à Prague en 1933. Un sursaut de fierté du Canada est également à espérer, les champions olympiques en titre n'ayant plus connu de podium depuis 2009. La Nati suisse, quant à elle, n'a pas su renouveler son exploit et sa médaille d'argent de 2013, et entendra probablement prouver qu'elle n'est pas l'équipe d'un "coup".

Pourrait-on alors imaginer que l'exploit français de l'année  - après une victoire contre la Suisse en 2012, la Russie en 2013, et le Canada en 2014 - consiste à accrocher au tableau de chasse des Bleus le scalp de la Tre Kronor suédoise, chez qui au contraire tous les voyants semblent au vert ? Les adversaires directs, quant à eux, se nommeront Autriche, Allemagne, et Lettonie.


L'autre moitié de la compétition se déroulera à Ostrava, à 370 km à l'est de la capitale tchèque, dans la CEZ Arena, d'une capacité de 9821 places. Résidence du HC Vitkovice, un autre club d'Extraliga, la patinoire verra s'affronter entre autres les champions en titre russes, les Slovaques voisins, ou les médaillés du bronze olympique finlandais. Le niveau des Américains, comme régulièrement, sera quant à lui conditionné à la motivation des NHLers à rejoindre leur sélection nationale. De quoi laisser espérer aux Norvégiens, Danois, Slovènes et autres Biélorusses un exploit à la française.

Si le succès de la compétition ne pourra être mesuré qu'après la finale, quand les véritables affluences seront connues, les ventes de places laissent d'ores et déjà présager un excellent cru pour ces Mondiaux 2015 : à la mise en vente des packs journée le 4 novembre dernier, il n'a fallu que 5 heures pour que toutes les places de tous les matchs de l'équipe nationale tchèque trouvent preneurs. Près de 90 000 packs auront ainsi été réservés, avant que la même frénésie ne s'empare des fans de hockey lors de la vente des "single tickets".

Il est aujourd'hui trop tard pour voir jouer à domicile la sixième nation mondiale, néanmoins un certain nombre de places sont encore en vente, qu'il s'agisse de soutenir l'Equipe de France,  ou de se régaler par exemple d'un Suède-Suisse.

Chiffres officiels au 8 avril, sur les places encore disponibles pour les matchs de l'équipe de France :
- 61 places pour France-Allemagne (2 mai)
- 5 313 places pour France-Suisse (3 mai)
- 8 291 places pour France-Autriche (5 mai)
- 6 867 places pour France-Suède (11 mai)
- 1 157 places pour France-Lettonie (12 mai)


Par le biais de son partenariat avec la société eSports, Hockey Archives vous tiendra bien évidemment régulièrement au courant des dernières infos sur ces Mondiaux à venir. D'ici là, ne manquez pas la préparation des Bleus, et leurs prochaines échéances les 9 et 10 avril face à la Lettonie, à Riga.