République tchèque – Slovaquie (Euro Hockey Challenge 2015, match 3)

La Slovaquie a passé son premier test d’Euro Hockey Challenge contre la Suède avec mention bien : avec une victoire dans la seconde confrontation (3-1) et une défaite encaissée sur une erreur de vigilance seulement dans les ultimes moments du premier (3-4), elle peut se montrer satisfaite de son entrée en matière dans la préparation finale des prochains Mondiaux tchèques. La deuxième étape européenne entraîne justement la Double-Croix chez ses voisins, et précisément à Jihlava, ville de hockey par excellence à l’époque de la Fédération (12 titres, 5 Coupes Spengler) tombée aujourd’hui dans le relatif anonymat de la deuxième division.

Les Lions, à domicile, sont les plus prompts à se mettre en jambes. Sur l’engagement, Martin Zaťovič est le plus rapide dans le sprint lancé vers Július Hudáček, et le portier slovaque doit déjà contenir, après seulement huit secondes de jeu, la tentative de l’attaquant de Lada Togliatti puis le rebond de Martin Růžička. Les dix premières minutes restent toutefois peu animées offensivement, les deux formations, attentistes, cherchant avant tout la faute de l’adversaire.

Après avoir tué une infériorité, les visiteurs bénéficient de deux jeux de puissance successifs. Sur le second, Christián Jaroš trouve Milan Bartovič parfaitement placé entre les deux cercles et le capitaine de Slovan Bratislava, qui fête ce soir ses 34 ans, ouvre le score en envoyant le palet entre les jambières de Jakub Kovář (0-1, 12'40).

Les blancs répliquent de suite. Alors qu’une pénalité à suivre slovaque est signalée, le défenseur Jan Kolář égalise moins d’une minute trente plus tard en faisant passer lui aussi la rondelle entre les cuissières du gardien adverse (1-1, 14'06).

Le rapport de forces, plutôt équilibré jusqu’ici, tourne largement en faveur des Tchèques en deuxième période. Certes, les Slovaques se créent une occasion lorsque Radoslav Tybor file dans le dos de Kolář mais sa frappe dans le cercle gauche est repoussée par l’épaule du gardien de Yekaterinburg (27'31). Pour le reste, ce sont les ouailles de Vladimír Růžička qui assurent le spectacle. Hudáček effectue un bel arrêt de la mitaine sur un tir balayé de Jakub Krejčík dans le rond droit (28'49).

Arrive alors une scène cocasse (co-casque ?) : le slap de Vojtěch Mozík sur la « bleue » rebondit sur la tête du gardien slovaque avant de ricocher sur celle de Jiří Novotný… qui met le palet au fond ! Les arbitres refusent de suite la réalisation mais préfèrent tout de même avoir la confirmation de la vidéo (29'46). Qu’à cela ne tienne. Les Lions redoublent d’intensité dans la zone slovaque, poussent les défenseurs adverses à avoir de plus en plus de retard sur leurs interventions, et finissent par voir leurs efforts récompensés : Martin Pláněk hérite du caoutchouc sur un engagement dans le cercle droit et loge son missile dans la cage (2-1, 34'36). 

La République tchèque peut augmenter son pécule en début de troisième acte lorsque Radek Smoleňák reprend à l’entrée de l’enclave le tour de cage de Michal Birner mais Hudáček bloque l’angle (42'41).

Les locaux freinent ensuite leurs ardeurs, contrôlant davantage la rondelle. Or, la Double-Croix profite de ce relâchement pour revenir au score par Bartovič qui trouve un mince espace entre le poteau gauche et le flanc droit de Jakub Kovář (2-2, 51'19). Bartovič ne pouvait souhaiter meilleur cadeau d’anniversaire qu’un doublé personnel... si ce n’est un hat-trick. Il n'en est pas loin sur le rebond de la frappe de Dominik Graňák, mais alors que le portier tchèque était battu, l’ancien des Buffalo Sabres ne parvient pas à cadrer (57'41). 

La prolongation ne donne rien et la partie se décide donc à l’issue des tirs au but. Bartovič, en deuxième tireur, trouve le poteau droit. Patrik Lušňák croit bien donner la victoire aux siens mais Jan Kovář risposte immédiatement, avant de doubler la mise quelques secondes plus tard. Les Tchèques s’imposent in extremis dans le choc des « frères ennemis », mais la victoire reste logique aux vues de l’ensemble de la rencontre.

Désignés joueurs du match : Jan Kovář (République tchèque) et Milan Bartovič (Slovaquie)

Réactions d’après-match

Vladimír Růžička (entraîneur de la République tchèque) : « Je pense que les Slovaques nous ont posé plus de soucis que les Norvégiens. Ils ont une défense assez forte, leurs arrières sont vraiment de qualité. Ce n’est pas simple de les surpasser. On s’est un peu trop regardés dans le premier tiers-temps, le deuxième a été en revanche excellent. Et dans le troisième, il m’a semblé qu’on a cherché à contrôler notre avance d’un but. On a encaissé le but égalisateur un peu bêtement, on a commis une faute et l’adversaire l’a sanctionnée de suite. (…) Ce n’était pas si évident de renvoyer "Honza" Kovář sur un second tir au but. "Ondra" Weissmann (son adjoint, ndlr) a réussi à me convaincre. Vous savez, y aller deux fois de suite et planter deux buts, et ce en l’espace de quelques secondes seulement, ce n’est pas une mince affaire ! Mais on a pris le risque. »

Vladimír Vůjtek (entraîneur de la Slovaquie) : « La deuxième période n’a pas été bonne de notre côté. Nous avons joué avec crainte, comme si nous ne voulions pas du palet. C’est notre adversaire qui se l’est donc approprié et il a dominé territorialement. Nous étions alors satisfaits de n’avoir encaissé qu’un seul but. Dans le troisième tiers-temps, nous sommes revenus aux lignes que nous avions formées contre la Suède et cela s’est avéré efficace. »

 

République tchèque – Slovaquie 3-2 t.a.b. (1-1, 1-0, 0-1, 0-0)

Jeudi 9 avril 2015 à 17h00 à la patinoire de Jihlava. 3742 spectateurs. 

Arbitrage de Pavel Hodek et Vladimír Šindler assistés de Jaromír Bláha et David Jelínek (tous TCH)

Pénalités : République tchèque 14' (4', 6', 2', 2') ; Slovaquie 14' (4', 2', 4', 4')

Tirs : République tchèque 27 (7, 10, 8, 2) ; Slovaquie 15 (5, 5, 5, 0)

 

Évolution du score :

0-1 à 12'40'' : Bartovič assisté de Jaroš (sup. num.) 

1-1 à 14'06'' : Kolář assisté de Novotný

2-1 à 34'36'' : Pláněk assisté de Radil et Zohorna

2-2 à 51'19'' : Bartovič assisté de Bližňák 

 

Tirs au but :

Slovaquie : Sýkora (arrêté), Bartovič (poteau droit), Lušňák (réussi)

République tchèque : Svačina (arrêté), Filippi (arrêté), Kovář (réussi).

 

Tireurs supplémentaires : Kovář (RT, réussi), Lušňák (S, pas cadré). 

 

 

République tchèque

 

Attaquants : 

Martin Zaťovič (+1) – Jan Kovář (+1) – Martin Růžička (+1) 

Radek Smoleňák (C, -1) – Jiří Novotný (A, 2') – Michal Birner (-1)

Vladimír Svačina – Ondřej Roman (2') – Petr Pohl

Tomáš Zohorna (+1) – Tomáš Filippi (+1) – Lukáš Radil (+1)

 

Défenseurs :

Jan Kolář (+1) – Jakub Nakládal (2', +1) 

Petr Čáslava (A, -1) – Jakub Krejčík (2'+2', -1)

Michal Kempný (2') – Vojtěch Mozík (2') 

Bohumil Jank (+1) – Martin Pláněk (+1) 

 

Gardien :

Jakub Kovář

 

Remplaçants : Matěj Machovský (G), Dominik Simon (A). Non-utilisés : Jan Lukáš (G), Miroslav Blaťák (D), Jakub Jeřábek (D), Petr Koukal (A), Vladimír Sobotka (A), Jakub Valský (A).

 

Slovaquie

 

Attaquants : 

Libor Hudáček (-1) – Patrik Lušňák (-1) – Ladislav Nagy (A, 2'+2')

Ján Sýkora (2') – Marek Viedenský – Radoslav Tybor

Marcel Haščák – Mário Bližňák (+1) – Milan Bartovič (A, +1)

Michael Vandas (2') – Andrej Šťastný (-1) – Rastislav Dej (-2)

Tomáš Marcinko 

 

Défenseurs :

Peter Čerešňák – Dominik Graňák (C, 2'+2')

Milan Jurčina – Michal Sersen

Karol Sloboda (-1) – Ivan Baranka 

Christián Jaroš (2') – Lukáš Kozák (-1)

 

Gardien :

Július Hudáček

 

Remplaçant : Branislav Konrád (G). Non-utilisés : Ján Laco (G, malade), Peter Podhradský (D), Ivan Švarný (D), Peter Cehlárik (A), Michel Miklík (A, malade).