NCAA : Divine Providence

Providence College a créé la surprise en remportant le Frozen Four, le carré final du championnat universitaire américain, en battant le favori Boston University 4-3. Providence remporte là le premier titre de l'histoire de l'université, faisant mieux que la dernière finale, datant de 1985.

Parallèlement, le grand espoir de la prochaine draft NHL, Jack Eichel, remportait le trophée Hobey Baker de joueur de l'année.

Retour sur un week-end riche en émotions.

Demi-finales
Jeudi 9 avril 2015, Boston

Providence College 4-1 U. Omaha
Providence College s'impose face à Nebraska-Omaha, portée par les 25 arrêts de son gardien Jon Gillies. Une performance, car les Friars se sont qualifiés de justesse pour les finales régionales, à la faveur d'une victoire de l'université du Minnesota dans sa conférence. La qualification des Gophers chamboulait les classements et Providence passait, avant de remporter son groupe régional. La victoire dans cette demi-finale n'était pas volée. Dominateurs, les Friars bombardaient le gardien Ryan Massa.
Au milieu du deuxième tiers, le portier craquait, offrant un rebond à Noel Acciari. Quatre minutes plus tard, Mark Jankowski doublait la mise. Après quarante minutes, le compteur de tirs était de 33-16 pour Providence. Les Mavericks ne lâchaient rien et Jake Guentzel marquait côté plaque. Malheureusement pour Omaha, l'écart repassait à deux buts trente-six secondes plus tard par Trevor Mingoia. Jon Gillies tenait le score jusqu'au bout et Nick Saracino, auteur de deux passes, marquait cage vide.


Boston University 5-3 North Dakota
BU, quasiment à domicile, n'a pas tremblé face aux Sioux. La star de l'équipe, le "freshman" Jack Eichel, meilleur pointeur du pays, lançait les hostilités dès la cinquième minute. Dominant le premier tiers, les Terriers doublaient la mise par Brandon Hickey en fin de premier tiers. North Dakota réagissait d'entrée en deuxième tiers. En supériorité numérique, Luke Johnson réduisait le score après 44 secondes. Les Sioux poussaient mais n'exploitaient pas une pénalité contre Hickey. A la mi-période, Eichel servait AJ Greer dont le tir puissant trompait McIntyre. Deux minutes plus tard, le défenseur Doyle Somerby portait la marque à 4-1, exploitant de bons écrans.
Il fallait attendre le milieu du troisième tiers temps pour voir le score évoluer. En infériorité, Troy Stecher profitait d'une erreur du gardien Matt O'Connor et relançait son équipe. Un surnombre des Terriers bénéficiait encore à North Dakota. Connor Gaarder reprenait de volée et le score de 4-3 devenait menaçant pour BU. Finalement, Eichel marquait cage vide, longue distance, pour envoyer son université en finale.

Vendredi 10 avril
Le première année Jack Eichel remporte le Hobey Baker Award de joueur de l'année dans le championnat universitaire. Ce n'est que la deuxième fois qu'un "freshman" s'offre ce trophée, après Paul Kariya en 1993.
Le spectaculaire Eichel a survolé la NCAA cette saison, avec la bagatelle de 70 pts, dont 26 buts, et un ratio de +51.
Il devance Jimmy Vesey (Harvard) et le gardien Zane McIntyre (North Dakota). Ce dernier remporte le trophée Mike Richter de meilleur gardien de la saison avec 29 victoires, 92,9% d'arrêts et 2.05 buts encaissés.


Finale
Samedi 11 avril
Providence College 4-3 Boston University
Les Friars s'offrent le titre à l'issue d'un match à rebondissements. Providence ouvrait le score à la dixième minute. Noel Acciari envoyait un tir repoussé par Matt O'Connor. Acciari s'emparait du rebond, qui trouvait le poteau. Anthony Florentino suivait et ouvrait le score. Boston University répliquait trois minutes plus tard par Anti Oksanen, et quatre scondes plus tard par Danny O'Regan. Deux buts en quatre secondes, un record qui datait de 1948 (cinq). BU dominait aux tirs (18-6) mais l'égalisation survenait rapidement en deuxième tiers. Les Friars profitaient d'une supériorité et Trevor Mingoia servait Mark Jankowski pour le 2-2.
BU reprenait l'avantage à mi-match sur un rebond de Cason Hohmann et O'Connor (39 arrêts) tenait bon jusqu'à dix minutes de la fin. Tom Parisi récupérait alors un palet dans la neutre et dégagait en hauteur au fond. O'Connor jugeait mal la trajectoire et le contrôlait mal de la mitaine, le faisant tomber entre ses jambières, pour un but gag et le 3-3. L'élan changeait de camp et les Friars finissaient en feu. Un temps mort des Terriers ne changeait rien. Kevin Rooney gagnait la mise au jeu qui suivait et Brandon Tanev marquait en hauteur. Jon Gillies tenait bon pendant les sept dernières minutes et, fort de ses 49 arrêts, permettait à Providence de créer l'exploit.