Mondial féminin : les Bleues en course pour une médaille

C'était l'avant-dernière journée ce jeudi du Mondial D1A féminin de Rouen.

Affiche Mondial féminin RouenInvaincue, la République Tchèque avait l'opportunité de valider mathématiquement son billet pour l'élite face au Danemark. Denisa Krizova a inscrit son troisième but du tournoi en débloquant le compteur des Tchèques à 13'28". Il faudra attendre la troisième période pour voir davantage de buts. Aneta Tejralova doublera la mise après seulement 37 secondes de jeu dans le troisième tiers avant que Vendula Pribylova ne selle la victoire des Slaves avec une dernière réalisation. Les Danoises, qui ont peiné à soutenir la comparaison, se sont surtout reposées sur leur gardienne Julie Clayton, auteure précédemment d'un blanchissage contre la Norvège.

Le blanchissage est cette fois-ci pour Klara Peslarova. Déjà élue meilleure gardienne de l'édition 2014, cette gamine de 18 ans, expatriée dans un club sibérien de la ligue féminine russe, est partie pour recevoir cet honneur une deuxième année de suite pour son deuxième Mondial senior. La preuve par deux : c'était son deuxième jeu blanc et elle n'a encaissé que deux buts en quatre rencontres. Des performances toutefois réalisables grâce à une défense particulièrement imperméable. Avec ce succès 3-0, la République Tchèque, reléguée en Division 1A en 2013, est donc assurée de rejoindre l'élite mondiale l'année prochaine. 

A l'opposé de ce duel en haut du tableau, la Norvège et la Lettonie se disputaient un match essentiel quant à leur survie en Division 1A. Si la Norvège a largement dominé les débats aux tirs (45-19) et ouvert la marque à la 13e minute, la gardienne balte Evija Tetina a affiché de la résistance. Ce qui a même permis à ses coéquipières d'égaliser par Ieva Petersone à une minute de la deuxième pause. Les Norvégiennes obtiendront l'avantage définitif à moins de six minutes de la fin, merci Madelen Haug-Hansen. Soulagement côté scandinave ! Promues cette année, les Lettones retournent déjà en Division 1B.

Cette victoire des Norvégiennes assuraient définitivement le maintien de la France. A l'origine d'un véritable festival la veille contre la Lettonie (7-0), les Bleues sont désormais en course pour une médaille dans ce Championnat du monde. L'adversaire proposé était néanmoins d'un tout autre calibre : l'Autriche, qui avait impressionné avant de se faire terrasser par les Tchèques (1-4). Ça a pourtant bien commencé dans le premier tiers pour les Bleues avec un but de la capitaine Marion Allemoz puis un de sa collègue de ligne Emmanuelle Passard. 

Mais dès le retour des vestiaires, les Autrichiennes sont remontées. Eva Maria Beiter-Schwarlzer et l'efficace Anna Meixner ont créé l'égalité après seulement 1'37" en seconde période ! Dix minutes plus tard, l'Autriche prendra les devants 3-2... en infériorité numérique par l'intermédiaire de Denise Altmann, la meilleure marqueuse du tournoi. Rageant. D'autant plus que les Bleues ne réussiront à égaliser. Les Autrichiennes gardent la porte fermée et obtiennent une troisième victoire en quatre matches. Il reste désormais une joute aux Françaises, samedi contre le Danemark, pour faire mieux que l'année dernière : arracher le podium.

Classement :

1. République Tchèque 12 pts
2. Autriche 9 pts
3. Danemark 6 pts
4. Norvège 5 pts
5. France 4 pts
6. Lettonie 0 pt

Meilleures marqueuses :

1. Denise Altmann (Autriche) 8 pts
2. Eva Maria Beiter-Schwarlzer (Autriche) 7 pts
3. Marion Allemoz (France) 7 pts
4. Alena Polenska (Rép. Tchèque) 7 pts
5. Emmanuelle Passard (France) 7 pts 

Meilleures buteuses :

1. Eva Maria Beiter-Schwarlzer (Autriche) 6
2. Marion Allemoz (France) 4
3. Josefine Jakobsen (Danemark) 4
4. Anna Meixner (Autriche) 4
5. Alena Polenska (Rép. Tchèque) 4