Fin d'invincibilité pour les Tchèques

Malgré l'affaire de corruption qui affecte son sélectionneur, la République Tchèque demeurait invaincue dans sa phase préparatoire.

CASLAVA Petr 110513 043Après avoir battu la Suède à Umeå 4-1, les Tchèques, accompagnés de leurs opposants aux trois couronnes, se déplacent cette fois-ci 250 km plus au sud en bordant la mer de Botnie pour rejoindre Timrå ce dimanche.

Quelques changements ont été opérés par rapport au premier duel. La principale absence concerne le clan suédois. Anton Bengtsson, jeune attaquant de 21 ans du HV71, avait effectué ses débuts internationaux cette saison mais il a subi une commotion cérébrale. Même s'il avait un très faible espoir d'être de la liste pour le Championnat du monde de Prague, Bengtsson ne continuera pas la préparation de la Tre Kronor.

Après avoir donné du temps de jeu à Joel Lassinantti, le sélectionneur Pär Mårts fait confiance devant les filets à Fredrik Petterson-Wentzel. À 23 ans, c'est aussi un néophyte en sélection puisqu'il ne s'agit que de son deuxième match avec la Suède.

De l'autre côté, Vladimír Růžička titularise une fois de plus Jakub Kovár, gardien KHL qui a excellé cette saison. Růžička a également fait quelques changements dans ses lignes puisque Tomáš Filippi et Michal Birner sont remplacés par Jakub Valský et Tomáš Zohorna. 

Comme vendredi, la Tchéquie ouvre le score rapidement dans ce premier tiers-temps par Vladimír Sobotka. Cependant, avant la première pause, les Tchèques concèdent deux pénalités successives dont un surnombre. À 5 contre 3, l'occasion est trop belle pour Calle Andersson qui égalise de la ligne bleue à 46 secondes du buzzer. La Suède ne lâche pas prise pour autant puisque, en début de deuxième période, Marcus Sörensen enfile une deuxième réalisation en deux matches après une interception en zone neutre.

Malgré une vive réaction des Tchèques par la suite, avec notamment 14 lancers en troisième période, la Suède ne cédera pas, à l'image d'un solide Pettersson-Wentzel (28 arrêts), et s'impose 2-1. En six rencontres préparatoires, c'est la quatrième victoire des Suédois qui mettent fin par la même occasion à l'invincibilité des Tchèques en 2015, victorieux de leurs cinq matches précédents.

Comme on pouvait s'en douter, la sélection suédoise, très SHL et KHL, va être fortement remaniée à l'occasion du dernier double affrontement contre la Russie. Pär Mårts va notamment intégrer les neuf joueurs NHL qui ont dit oui : le gardien Jhonas Enroth (Dallas), les défenseurs Oliver Ekman-Larsson (Arizona), John Klingberg (Dallas) et Oscar Klefbom (Edmonton), les attaquants Joakim Lindström (Toronto), Anton Lander (Edmonton), Jacob Josefsson (New Jersey), Elias Lindholm et Victor Rask (Caroline).

Côté tchèque, Jakub Valský a été remercié alors que Martin Růžička (commotion cérébrale) et Jan Buchtele (cheville douloureuse) ont quitté l'équipe sur blessure. La République Tchèque poursuivra sa préparation mercredi à domicile face à la Finlande avec ses premiers renforts NHL. Jan Hejda (Colorado), Jakub Voráček (Philadelphie), Martin Erat (Arizona), Tomáš Hertl (San José) se joignent au groupe, alors que Jaromír Jágr se connectera en fin de semaine. Jágr qui a finalement tenu à disputer le prochain Mondial de Prague alors qu'il avait annoncé sa retraite internationale l'année dernière. L'occasion de se joindre à une fête prometteuse : 495 000 billets (68%) ont déjà été vendus à 11 jours du début des hostilités.


Suède - République Tchèque 2-1 (1-1, 1-0, 0-0).
Dimanche 19 avril 2015 à 15h00 à l'EON Arena de Timrå. 5028 spectateurs.
Arbitrage d'Aleksi Rantala et Jari-Pekka Pajula (FIN) assistés d'Anders Ahlström et Johannes Käck (SUE).
Pénalités : Suède 4' (0', 2', 2'), République Tchèque 8' (4', 0', 4').
Tirs : Suède 21 (6, 10, 5), République Tchèque 29 (8, 7, 14).

Évolution du score :
0-1 à 05'50" : Sobotka assisté de Mozík et Birner
1-1 à 19'14" : Andersson assisté de Petersson et Thuresson (sup. num.)
2-1 à 24'02" : Sörensen assisté de Thuresson et Rahimi


Suède

Attaquants :
Martin Johansson - Lucas Wallmark - André Petersson
Marcus Sörensen (+1, 2') - Calle Ridderwall (+1) - Andreas Thuresson (+1)
Mattias Janmark-Nylén (-1) - Mattias Sjögren (-1, 2') - Nicklas Danielsson (A, -1)
Filip Sandberg - Patrik Carlsson - Per Åslund.

Défenseurs :
Jonas Ahnelöv (A, -1) - Daniel Rahimi (C, +1)
Calle Andersson (+1) - Daniel Gunnarsson (-1)
Viktor Ekbom - Johan Motin

Gardien :
Fredrik Pettersson-Wentzel.

Remplaçants : Joel Lassinatti (G), Daniel Zaar.

République Tchèque (2' pour surnombre)

Attaquants :
Dominik Simon - Vladimír Sobotka - Michal Birner
Radek Smolenák (C, 2') - Jirí Novotný (A) - Jakub Valský
Martin Zatovic - Tomáš Zohorna - Martin Ružicka
Jan Buchtele - Petr Koukal - Lukáš Radil.

Défenseurs :
Jan Kolár (-1, 2') - Jakub Nakládal (-1)
Petr Cáslava (A, 2') - Jakub Krejcík 
Michal Kempný - Vojtech Mozík (+1)
Michal Jordán - Adam Polášek.

Gardien :
Jakub Kovár [sorti à 58'16"].

Remplaçant : Matej Machovský (G).