Publicité

La Finlande et son système simple

La Finlande introduit ses premiers attaquants de NHL. L'énergique Tuomo Ruutu fait office de troisième homme à côté du duo offensif Kontiola-Aaltonen. Le jeune talent Aleksander Barkov et le vétéran Jussi Jokinen - son coéquipier en Floride - font équipe avec le physique Teemu Hartikainen. Pour l'instant, la "peste" Leo Komarov est en réserve.

Mais c'est un candidat inattendu qui éclate en début de match. Ossi Louhivaara réussit l'exploit de marquer deux buts en cinq minutes, sur sa première action puis en déviant un lancer de la bleue de Ville Lajunen. Le chemin vers la victoire paraît dès lors facile pour la Finlande, mais Anton Slepyshev réduit le score pour les Russes à quatre secondes de la pause.

JOKINEN Jussi 120504 418La Russie domine la deuxième période, et c'est pourtant la Finlande qui creuse l'écart, grâce à son gardien Juuse Saros et à des unités spéciales plus efficaces. Le défenseur Esa Lindell marque en supériorité numérique, et Lennart Petrell à cinq contre cinq en contrôlant une passe de Harri Pesonen.

Il faudra que la Russie sorte son gardien en fin de match pour réduire le score. Mais à 4 contre 5, les Finlandais ont toujours paru contrôler la situation. Barkov, compétent en zone défensive malgré son jeune âge, s'est distingue en infériorité avec Jokinen. Ce duo a eu plus de mal en phase offensive où Jussi Jokinen, en manque de vitesse, a perdu plusieurs palets et n'était pas toujours dans le timing. Les joueurs de NHL doivent d'abord surmonter le décalage horaire, mais ils se fondent pour l'instant dans une équipe de Finlande plus compétente pour défendre que pour attaquer.

Les quatre buts de ce soir sont trompeurs de ce point de vue, car ils n'ont pas été inscrits par des joueurs présumés titulaires quand tout le monde sera arrivé. D'ailleurs, un des buteurs, Lennart Petrell, sera renvoyé à la maison après le match. La veille, Sakari Salminen avait déjà été retranché.

La Russie se débarrassera quant à elle des "bouche-trou" pour recevoir ses 5 premiers joueurs de NHL : les 2 gardiens, le défenseur Kulikov, le centre Anisimov et... la surprise Valeri Nichushkin. Après une saison presque blanche à la suite d'une blessure à la hanche, il n'était pas forcément dans les premiers plans, mais est entré en considération après le forfait probable de Radulov à l'aile droite.

Désignés joueurs du match : Juuse Saros pour la Finlande et Anton Slepyshev pour la Russie.

Commentaires d'après-match

Kari Jalonen (entraîneur de la Finlande) : "La Russie était plus forte en attaque, et nous en défense. Juuse Saros nous a amenés une très bonne victoire. Il y a des joueurs de haut niveau impliqués et il faut être capable d'en remercier certains à ce stade. J'ai serré la main de Petrell, je l'ai félicité pour la saison et je l'ai laissé en vacances. Les autres continuent la semaine prochaine."

Aleksander Barkov (attaquant de la Finlande) : "Tout a été bien expliqué sur la façon de jouer. Le système est simple et vraiment efficace. C'est une très bonne défense, et en attaque on peut faire ce qu'on veut du moment qu'on marque. 'Härski' (Hartikainen) est un peu un joueur du type de Jagr [NDLR : qui est son compagnon de ligne chez les Florida Panthers]. Il est capable de garder le palet dans la zone adverse et est dur à bouger. J'aime bien jouer avec lui."

 

Finlande - Russie 4-2 (2-1, 2-0, 0-1)
Samedi 18 avril 2015 à 14h00 à la Hartwall Arena de Helsinki. 7661 spectateurs.
Arbitrage de Mikael Sjöqvist et Linus Öhlund (SUE) assistés de Masi Puolakka et Sakari Suominen (FIN).
Pénalités : Finlande 6' (2', 4', 0'), Russie 2' (0', 2', 0').
Tirs : Finlande 22 (8, 10, 4), Russie 32 (9, 16, 7).

Évolution du score :
1-0 à 02'02" : Louhivaara assisté de Huhtala
2-0 à 04'31" : Louhivaara assisté de V. Lajunen et Huhtala
2-1 à 19'56" : Slepyshev assisté de Karpov
3-1 à 26'35" : Lindell assisté de Kontiola (sup. num.)
4-1 à 36'03" : Petrell assisté de Wirttanen et H. Pesonen
4-2 à 57'33" : Biryukov assisté de Shirokov


Finlande

Attaquants :
Tuomo Ruutu (-1, 2') - Petri Kontiola (A, -1) - Juhamatti Aaltonen (-1)
Jussi Jokinen (-1) - Aleksander Barkov (-1) - Teemu Hartikainen (-1)
Tommi Huhtala (+2) - Juha-Pekka Hytönen (C, +2) - Ossi Louhivaara (+2)
Lennart Petrell (+1) - Petteri Wirtanen (+1) - Harri Pesonen (+1, 2')

Défenseurs :
Tuukka Mäntylä (-1) - Esa Lindell (-1)
Topi Jaakola (A, -1, 2') - Rasmus Ristolainen (-1)
Anssi Salmela (+2) - Ville Lajunen (+2)
Atte Ohtamaa (+1) - Jyrki Jokipakka (+1)

Gardien :
Juuse Saros

Remplaçants : Atte Engren (G), Oskar Osala. En tribunes : Sami Lepistö, Juuso Hietanen, Antti Pihlström, Jarkko Immonen.

Russie

Attaquants :
Egor Averin (+1) - Daniil Apalkov - Sergei Plotnikov (2')
Sergei Mozyakin (+1) - Aleksandr Popov - Danis Zaripov (C)
Sergei Shirokov (A) - Ilya Zubov (-1) - Denis Kokarev (-1)
Anton Slepyshev (-1) - Andrei Loktionov (-1) - Maksim Karpov
Nikita Soshnikov [3 présences]

Défenseurs :
Egor Yakovlev (A, -1) - Mikhaïl Grigoriev (-1)
Evgeni Biryukov (+1) - Andrei Zubarev
Viktor Antipin (+1) - Artyom Blazhievskiy (+1)
Albert Yarullin (-2) - Andrei Mironov (-1)

Gardien :
Konstantin Barulin [sorti de 56'57" à 57'33" et de 59'33" à 60'00"]

Remplaçant : Aleksei Murygin (G). En tribunes : Aleksandr Sharychenkov (G), Pavel Koledov, Vladimir Galuzin.