Le champion le plus méritant de l'histoire tchèque ?

Il y a de belles histoires qui réconcilient avec l'esprit du sport. L'accession de Litvinov au titre de champion tchèque est de celles-là.

Il s'agit d'un des plus grands clubs formateurs de la République Tchèque, qui lui doit beaucoup dans son triomphe historique de Nagano : huit joueurs médaillés d'or des JO 1998 ont été formés à Litvinov, plus bien sûr l'entraîneur Ivan Hlinka, légende du club qui a donné son nom à la patinoire.

Parmi ces champions olympiques, le buteur de la finale Petr Svoboda et le capitaine Vladimir Ruzicka. Ce dernier, un des quatre triples champions du monde façonnés à Litvinov (les autres étant Hlinka, Bubla et Reichel), n'est jamais revenu dans son club de jeunesse après son départ en NHL : il a ensuite fini sa carrière au Slavia Prague, et c'est à ce club que son nom est aujourd'hui associé pour le meilleur (deux titres de champion)... et pour le pire (l'affaire de corruption révélée la semaine dernière). Comme une ironie de l'histoire, le Slavia est maintenant relégué, et Litvinov champion - à qui l'on prédisait un lent déclin - est champion !

LitvinovLe titre de Litvinov pourrait réconcilier un pays groggy par l'affaire Ruzicka avec le hockey sur glace. Ici, clairement, l'argent ne joue pas un rôle majeur : le club est en difficulté financière, mais la plupart des joueurs y restent attachés. Martin Rucinsky a continué jusqu'à 44 ans pour pouvoir enfin célébrer ce moment.

Quatre fois deuxième, trois fois troisième, Litvinov pensait ne plus jamais avoir une chance de titre. Et il a bien failli lui passer sous le nez. Menant 3 victoires à 1, il s'est fait remonter à égalité, et devait jouer le septième match à l'extérieur sur la glace du favori et vainqueur de la saison régulière Trinec. Le gardien Pavel Francouz a encore réussi un match exceptionnel, et dans les huit dernières minutes, l'ailier Frantisek Lukes a planté les deux buts de la victoire 2-0.

Un succès auquel a aussi grandement participé le buteur Jakub Petruzalek, revenu de KHL à l'automne après la mort brutale - arrêt cardiaque - de sa petite amie mannequin. Une incroyable histoire, vous dit-on.