Le capitaine tchèque calme un psychopathe

C'est une manie chez les joueurs tchèques de revenir sur leur retraite internationale ! Tout comme Jagr (qui rentrera au match suivant), Jan Hejda fait son retour en sélection, alors qu'il avait déclaré qu'il ne viendrait plus après sa non-sélection aux Jeux olympiques de Sotchi.

La raison du revirement de Hejda est cependant connue et explicable : il était en bisbille avec l'ex-sélectionneur Alois Hadamczik, qui avait déjà critiqué ses prestations au Mondial 2013 avant de l'écarter de s on effectif olympique. En revanche, il maintient de bonnes relations avec le sélectionneur Ruzicka, qui l'a convaincu de revenir.

ZATOVIC Martin 140509 647Les deux hommes ont un bon souvenir en commun, le titre mondial 2005, un souvenir que ravive leur visite à Znojmo ; la dernière fois que la République Tchèque avait joué un match ici, c'était en 2005 contre l'Autriche... avant de devenir championne du monde à Vienne.

Les Tchèques introduisent leurs joueurs de NHL ce soir et ils doivent donc s'adapter. Jakub Vorácek et Martin Erat entourent Sobotka, qui a fait défection de la NHL pour la KHL l'été dernier. Hejda fait la paire en défense avec Nemec. Le jeune Hertl est également de retour, comme l'an passé, après une seconde saison plus difficile à San José.

Mais les Finlandais, eux, avaient aligné leurs joueurs de NHL dès le week-end dernier, et ils semblent donc déjà plus affûtés, avec des lignes déjà en place. Dès la première minute de jeu, Aleksander Barkov est laissé tout seul devant la cage et ouvre le score sur un rebond (0-1). Les Tchèques semblent chercher leur rythme, mais ils sont relancés par des pénalités finlandaises qui les laissent en double supériorité numérique pendant 28 secondes. C'est à 5 contre 4 que Michal Vondrka égalise en déviant un tir du cercle droit de Voracek (1-1).

Il faut attendre la deuxième période pour que la République Tchèque trouve enfin le bon rythme et accélère. Sur une passe en retrait de Voracek, Martin Zatovic devance Barkov et marque du revers (2-1). Sobotka en particulier multiplie les occasions, avec notamment un dangereux tour de cage qu'Engren arrête.

Les Tchèques contrôlent la zone neutre au troisième tiers-temps et y force les Finlandais à commettre des erreurs. Après une mise en échec de Tuomo Ruutu qui étend Novotny sur la glace avec une coupure en dessous de l'oeil, le capitaine tchèque Radek Smolenák jette les gants pour se venger du Finlandais. Il sera expulsé, contre deux minutes de pénalité à Ruutu, ce qui met son équipe en infériorité. Mais même à quatre, les Tchèques se créent des contres, d'abord par Voracek, puis par Erat qui délivre la passe dans le bon timing à Vladimir Sobotka (3-1). Martin Erat ajoute un dernier but en supériorité numérique, preuve que les attaquants de NHL ont trouvé la bonne carburation en cette fin de match (4-1).

RUUTU Tuomo 110513 502aL'équipe tchèque semble donc se former, et un dernier écrémage peut donc avoir lieu dans une défense encore pléthorique : Jank, Planek, Polasek et Filippi sont renvoyés à la maison, et les neuf autres seront conservés jusqu'à la fin du camp.

On pensait la Finlande plus au point que ça. Jussi Jokinen, nommé capitaine un peu par surprise, a complètement raté son premier match avec le "C" en accumulant les palets perdus et les transmissions mal coordonnées. L'attaquant des Florida Panthers a également été en difficulté en supériorité numérique où il occupait un poste à la ligne bleue.

Désignés joueurs du match : Petr Koukal pour la République Tchèque et Sami Lepistö pour la Finlande.

Commentaires d'après-match

Vladimir Ružicka (entraîneur de la République Tchèque) : "Nous avons été attaqués par surprise par les Finlandais qui nous ont pris de vitesse. Nous nous étions préparés, mais la réalité de la glace est différente. Les Finlandais patinaient bien, avec du mouvement. Nous devons travailler notre jeu en zone défensive, parce qu'il nous inquiète. Ce n'est pas juste le jeu des arrières, mais celui de toute l'équipe dans notre zone."

Radek Smolenák (capitaine de la République Tchèque) : "Jiri [Novotny] n'a pas vu venir Ruutu. Lui et son frère sont connus pour chercher ce genre de choses. J'étais le plus près, j'ai fait ce que tout le monde aurait fait. Il ne voulait pas se battre, il l'a répété dix fois. Peu importe, il n'avait pas le choix. Il est habitué en Amérique et sait que ça doit venir s'il fait quelque chose comme ça. Il est fou comme son frère. J'ai joué contre lui plusieurs fois en Finlande et il était pareil. Un peu psychopathe aussi, disant qu'il va briser mes mains et ma tête... C'est dans la famille et dans le sang... D'un autre côté, je respecte leur travail et leur carrière. Jiri Tlusty, qui a joué avec Tuomo Ruutu à Carolina, m'a dit que c'était un super gars. En dehors de la glace, peut-être, mais sur la glace, je ne sais pas. J'ai trouvé étrange que l'arbitre ne donne pas 2'+2'. S'ils avaient égalisé pendant notre infériorité numérique, je n'en aurais pas été heureux."

 

République Tchèque - Finlande 4-1 (1-1, 1-0, 2-0)
Mercredi 22 avril 2015 à 17h30 à Znojmo. 4800 spectateurs.
Arbitrage de Sergei Kulakov et Aleksandr Sergeev (RUS) assistés de Miroslav Lhotsky et Rudolf Tosenovjan (TCH).
Pénalités : République Tchèque 35' (6', 4', 5'+20') ; Finlande 28' (6', 4', 8'+10').
Tirs : République Tchèque 22 (5, 8, 9) ; Finlande 24 (7, 4, 13).

Évolution du score :
0-1 à 00'34" : Barkov assisté de T. Ruutu et Aaltonen
1-1 à 14'08" : Vondrka assisté de Voráček (sup. num.)
2-1 à 26'53" : Zaťovič assisté de Voráček
3-1 à 51'36" : Sobotka assisté d'Erat (inf. num.)
4-1 à 55'08" : Erat assisté de Voráček (sup. num.)


République Tchèque

Attaquants :
Martin Erat (+1, 2') - Vladimír Sobotka - Jakub Voráček
Michal Vondrka (-1) - Jan Kovář - Tomáš Hertl
Radek Smoleňák (C, 5'+20') - Jiří Novotný (A) - Dominik Simon
Martin Zaťovič (+1) - Petr Koukal (+1) - Lukáš Radil.

Défenseurs :
Jan Hejda (-1, 2') - Ondřej Němec (-1, 2')
Michal Jordán - Jakub Nakládal (2')
Bohumil Jank (+1, 2') - Jakub Krejčík (+1)
Michal Kempný (+1) - Martin Pláněk (+1)

Gardien :
Alexander Salák.

Remplaçant : Jakub Kovár (G). En réserve : Matej Machovský (G), Jan Kolár, Petr Čáslava, Vojtěch Mozík, Adam Polášek, Tomáš Filippi (D), Jaromír Jágr, Michal Birner, Tomáš Zohorna (A).

Finlande

Attaquants :
Tuomo Ruutu (A, +1, 6') - Petri Kontiola - Juhamatti Aaltonen (+1)
Jussi Jokinen (C, -2) - Aleksander Barkov (-1) - Ossi Louhivaara (-1)
Antti Pihlström (4') - Jarkko Immonen (-1) - Teemu Hartikainen (-1)
Oskar Osala (4'+10') - Juha-Pekka Hytönen - Harri Pesonen

Défenseurs :
Sami Lepistö (A) - Juuso Hietanen
Topi Jaakola (2') - Rasmus Ristolainen (-1)
Atte Ohtamaa (2') - Esa Lindell
Tuukka Mäntylä - Jyrki Jokipakka

Gardien :
Atte Engren

Remplaçants : Juuse Saros (G), Tommi Huhtala (A). En tribunes : Anssi Salmela, Ville Lajunen (D), Petteri Wirtanen, Leo Komarov (A).