Lettonie – Slovaquie (Euro Hockey Challenge 2015, match 8)

Difficile pour la Slovaquie de toucher davantage le fond dans la seconde confrontation après avoir concédé la veille le plus lourd revers de son histoire face aux Lettons (1-5). Une réaction est donc attendue.

Pourtant, ce sont les locaux qui imposent le rythme en première période et si l'activité de la Double-Croix est en nette hausse, elle rencontre la plus grande peine à aligner plus de deux passes et à transmettre de fait le palet au-delà de la zone neutre. Les « Blanc et Grenat » poursuivent sur leur lancée et se créent quatre franches occasions dans le premier tiers-temps.

C'est d'abord sur le premier jeu de puissance de la Lettonie que le capitaine Kaspars Daugaviņš contraint Ján Laco à stopper de la mitaine une frappe envoyée dans le cercle droit (7'58). Dans la foulée, Roberts Bukarts se trouve étrangement esseulé au poteau gauche et sa reprise du centre de Miķelis Rēdlihs est contrée in extremis par un beau réflexe du portier slovaque (8'45).

Les Baltes ne relâchent pas leur pression sur la défense slovaque. La seconde tentative de Guntis Galviņš dans le rond gauche ricoche sur un « Bleu » mais Andris Džeriņš, dans le slot, ne fait mieux que de placer le rebond dans le plastron de Laco (13'50). En fin de période, Bukarts profite d'une mauvaise passe de Milan Jurčina en fond de zone pour obliger de nouveau le gardien slave à sauver de la mitaine (18'19).

Il manque toujours un peu de légèreté dans la glisse et de la précision dans le jeu de la Slovaquie en deuxième période, mais la combativité est plus évidente. Libor Hudáček, le meilleur de son équipe ce soir excepté Laco, met à profit ce fore-checking en subtilisant la rondelle après une mauvaise passe de Ēriks Ševčenko en zone neutre ; son échappée est vaine puisque Ervïns Muštukovs ferme parfaitement l'espace au poteau droit (32'20).

La Lettonie n'en reste pas moins dominatrice, ses transmissions sont fluides et ses combinaisons offensives toujours proches de faire mouche. Elle est enfin récompensée lorsque, en power-play après une énième pénalité de Richard Pánik, Daugaviņš enfile l'aiguille entre les deux cercles après être parti du coin droit sans avoir nullement été perturbé sur son itinéraire (1-0, 35'19). La mauvaise réception de Ivan Švarný dans le camp adverse provoque la relance locale que Bukarts ne transforme pas par manque de synchronisation (39'34). Il insiste mais sa reprise de la passe de Miķelis Rēdlihs adressée derrière la cage n'est pas cadrée (39'45). 

La troisième période perd en rythme, en tout cas du côté des visiteurs. Les ouailles de Aleksandrs Beļavskis font toutefois le break à la suite d'une action à deux passes : Kristaps Sotnieks relance en fond de zone, transverse pour Lauris Dārziņš en attente sur la « bleue » slovaque, lequel centre pour Daugaviņš qui arrive pleine vitesse dans l'axe et qui double la mise (2-0, 47'09). Forte de cette avance de deux buts, la Lettonie met alors le pied sur le frein et les Slovaques augmentent leurs présences en zone offensive. 

Ils parviennent d'ailleurs à réduire la marque par Libor Hudáček, au bon moment au bon endroit : le tir de Marek Ďaloga sur la ligne bleue est dévié par le patin de Sotnieks et la rondelle arrive pile sur l'attaquant de Bratislava qui profite du fait que le gardien letton soit surpris par le brusque changement de trajectoire du palet (2-1, 52'26).

Les joueurs des Tatras ont le vent en poupe et Tomáš Surový égalise d'un puissant slap envoyé dans l'axe (2-2, 58'23). Il s'avère que cette réalisation permettra à la Slovaquie ne pas terminer dernière de l'Euro Hockey Challenge puisqu'elle est synonyme de prolongation. 

Les cinq minutes de rab n'apportent aucune évolution au score, même si les dernières secondes auraient pu décider de la victoire locale : Džeriņš, à gauche, centre pour Maksims Širokovs qui se retrouve en position d'attaquant dans le slot mais qui ne maîtrise pas le puck devant Laco (64'54). C'est donc en fusillade que la rencontre se joue et c'est logiquement la Lettonie qui s'impose après que Dārziņš puis Daugaviņš aient trompé la vigilance de Branislav Konrád, bref remplaçant de Laco dans la cage slovaque.

Désignés joueurs du match : Kaspars Daugaviņš (Lettonie) et Ján Laco (Slovaquie).

Réactions d'après-match  

Vladimír Vůjtek (entraîneur de la Slovaquie) : « On a mieux joué aujourd'hui. On a encore été sous la pression de l'adversaire dans le premier tiers-temps mais on a rehaussé notre jeu à partir du deuxième. J'apprécie énormément le fait qu'à 0-2 on n'ait pas baissé les bras. On s'est battus et on a égalisé. Malheureusement, les tirs au but ne sont pas notre point fort. C'est vrai qu'on attendait plus mais je ne suis pas déçu pour autant. (…) Les deux matches contre la Lettonie nous ont, d'un côté, aidés sur certains choix de joueurs en vue des Mondiaux, de l'autre ils nous embrouillé les idées. On espérait plus de quelques joueurs de pointe. (…) Nagy s'est de nouveau blessé. On a retiré Ján Laco pour les tirs au but. On sait qu'il est très bon dans ce genre de situation mais on a voulu un peu surprendre l'adversaire. »

 

Lettonie – Slovaquie 3-2 t.a.b. (0-0, 1-0, 1-2, 0-0)

Samedi 25 avril 2015 à 17h00 à la Riga Arena. 3308 spectateurs.  

Arbitrage de Morton Agertoft (DAN) et Gints Zviedrītis (LET) assistés de Krišs Kupčus et Jevgēņijs Griškevičs (LET). 

Pénalités : Lettonie 10' (2', 6', 2', 0') ; Slovaquie 10' (4', 6', 0', 0')

Tirs : Lettonie 22 (10, 5, 4, 3) ; Slovaquie 31 (7, 12, 8, 4)

 

Evolution du score :

1-0 à 35'19'' : Daugaviņš assisté de Galviņš et Dārziņš (sup. num.) 

2-0 à 47'09'' : Daugaviņš assisté de Dārziņš et Sotnieks

2-1 à 52'26'' : Hudáček assisté de Ďaloga 

2-2 à 58'23'' : Surový assisté de Hudáček

 

Tirs au but :

Lettonie : Dārziņš (réussi), Bukarts (arrêté), Daugaviņš (réussi)

Slovaquie : Dej (repoussé), Daňo (arrêté)

 

Lettonie (2' pour surnombre)

 

Attaquants :

Roberts Bukarts (2', -1) – Jānis Sprukts (A, 2') – Miķelis Rēdlihs (-1)

Kaspars Daugaviņš (C, +1) – Andris Džeriņš (+1) – Lauris Dārziņš (A, +1) 

Mārtinš Cipulis (-1) – Armands Bērziņš (-1) – Kaspars Saulietis (-1) 

Rodrigo Ābols (-1) – Roberts Lipsbergs – Roberts Jekimovs 

Nikita Jevpalovs (2')

 

Défenseurs :

Aleksandrs Jerofejevs (-1) – Krišjānis Redlihs (2', -1)

Guntis Galviņš – Kristaps Sotnieks 

Oskars Cibuļskis – Maksims Širokovs

Ēriks Ševčenko

 

Gardien : 

Ervïns Muštukovs

 

Remplaçant : Edgars Masaļskis (G). Non-utilisés : Jānis Kalniņš (G), Jānis Andersons (D), Renārs Demiters (D), Māris Jass (D), Lauris Bajarūns (A), Miks Indrašis (A), Koba Jass (A).

 

Slovaquie 

 

Attaquants :

Martin Réway (2') – Tomáš Kopecký (C) – Michel Miklík (+1)

Richard Pánik (2'+2'+2'+2', -1) – Mário Bližňák (-1) – Milan Bartovič (A, -1)

Libor Hudáček (+2) – Tomáš Surový (+2) – Marko Daňo (+1)

Rastislav Dej – Patrik Lušňák – Marcel Haščák

Marek Viedenský

 

Défenseurs :

Andrej Meszároš – Ivan Baranka (+1)

Milan Jurčina (-1) – Michal Sersen (-1)

Marek Ďaloga (+2) – Dominik Graňák (A, +1)

Adam Jánošík – Ivan Švarný 

 

Gardien : 

Ján Laco (remplacé par Branislav Konrád pour les tirs au but)

 

Non-utilisés : Július Hudáček (G, douleur au dos), Christián Jaroš (D), Juraj Mikuš (D), Tomáš Marcinko (A, traumatisme crânien), Ladislav Nagy (A, blessé), Ján Sýkora (A), Radoslav Tybor (A).