Interview de Dave Henderson

À la veille du premier match des Championnats du monde, Sacha Treille et Dave Henderson nous ont accordé un entretien à l'issue de la séance d'entrainement du jour.

IMG 6108.JPG SashaTreilleSacha Treille (attaquant de l'équipe de France) : "On s'attend à une Allemagne physique, agressive. Du coup, nous avons travaillé nos systèmes pour s'ajuster à leur façon de jouer. Il faudra être à 100% dès le début. [Au sujet de son intégration en Allemagne] Cela s'est super bien passé. Le vestiaire et le staff étaient vraiment gentils, et avec Laurent dans l'équipe, cela facilite l'intégration. Le jeu en Allemagne est d'un style différent de la République tchèque. Le jeu est plus nord-américain, car ils ont plus de joueurs étrangers. C'est physique et rapide."

Dave Henderson (entraîneur de l'équipe de France) :
"Les joueurs sont très concentrés. J'ai bien aimé les deux séances d'entrainement, c'était intense, précis. Les joueurs sont en jambes et les passes étaient bien ajustées. Demain, trois joueurs seront au repos, je sais déjà lesquels et je leur dirai ce soir. Il n'y a aucun pépin physique, les petits bobos de la préparation ont été bien résorbés par le staff médical.
C'est important de bien démarrer, pour mettre l'équipe dedans. C'est plus difficile en cas de défaite, l'esprit est différent.
IMG 6090Nous avons bien joué en préparation à part peut-être les deux matchs en Allemagne justement, où ils ont joué très intense, très physique et nous beaucoup moins.
Ce sera plus difficile que l'an dernier. Cela fait trois ans que nous avons des bons résultats et les équipes savent que contre la France, ce sera intense, physique et plus technique qu'avant, ce qui nous permet de marquer plus de buts.
Nous avons travaillé les sorties de zone, c'est une des solutions que nous avons face à l'Allemagne. Ce secteur a eu du mal en Allemagne, mais il n'est pas dit que leur style de jeu le rendra nécessaire. Nous avons travaillé sur ce que nous pensons être utile, et pas seulement face à l'Allemagne. C'est une pratique pour tous les styles de jeu.
L'équipe est en confiance, elle sait qu'elle peut faire de bonnes choses. Mais il faut rester humbles, mentalement, se souvenir comment on a réussi ces bons matchs par le passé. La discipline, l'agressivité dans le bon sens du terme... Si on pense que ça sera facile car on a fait un quart de finale l'an dernier, on se trompe : il ne faut prendre personne à la légère.
IMG 6107L'absence de Pierre-Edouard Bellemare reste à mesurer. On n'y peut rien, on le regrette car c'est avant tout un super joueur, mais nous avons fait une bonne préparation sans lui. Ce ne sera même pas mesurable à la fin du tournoi car nous le faisons sans lui. Cela peut permettre à d'autres de se mettre en avant, à eux de saisir l'occasion. Travailler fort de la première à la dernière minute et rentrer sur la glace pour gagner.
Avant tout demain, il faudra déjouer leur forecheck, ne pas se disperser et partir trop à l'attaque comme lors de la préparation. Nous allons respecter cette équipe et rester rigoureux quand nous n'avons pas le palet, et s'attacher à faire des transmissions plus rapides."