La Slovaquie se sort du piège danois

Les championnats du monde se déroulent en République Tchèque mais la Slovaquie joue comme à domicile. Elle a en effet été mis arbitrairement dans la poule qui se dispute à Ostrava. La frontière slovaque en est éloignée de moins de cent kilomètres. Contrairement à leur adversaire du jour qui compte sur cinq joueurs de la Ligue Nationale, le Danemark doit faire sans les siens.

LACO Jan 140512 071Les premiers lancers slovaques manquent le cadre, contrairement aux tentatives de Frederik Storm et Jesper Jensen qui chauffent Ján Laco coup sur coup.

La première grosse chance de marquer est cependant pour les hommes de Vladimir Vujtek. Sur une incursion en zone offensive, les Slovaques se présentent en surnombre. Tomas Kopecký envoie la rondelle à Marián Gáborík devant la cage mais sa déviation passe au-dessus du cadre. Patrick Galbraith semblait battu (3').

Le premier avantage numérique est pour la Slovaquie car Emil Kristensen a maladroitement dégagé le palet au-dessus des plexiglas. L'équipe n'en profite pas, et les deux principales actions se produisent en fin d'avantage lorsque, successivement, Patrik Lusnak et Vladimir Dravecky contournent la cage pour alerter Galbraith. C'est ensuite Andrej Meszaros qui, surpris de recevoir un si bon palet au poteau, n'en profite pas (9').

Le Danemark obtient une supériorité numérique et propose un jeu plus vivant que son adversaire. Daniel Nielsen voit deux de ses tirs bloqués, puis Thomas Spelling, Nichlas Hardt et Jesper B. Jensen forcent Laco à quatre lancers de botte sur des tirs lointains.

La Slovaquie gaspille une nouvelle situation à un homme de plus, incapable de s'installer en zone offensive. Les Danois sont très agressifs et parviennent a rapidement ressortir le palet. Le duo Hardt-Madsen combine en zone offensive. Le tir du dernier oblige le portier slovaque à relâcher la rondelle mais le premier nommé ne parvient pas à la pousser du bon côté de la ligne de but (18'). L'ultime occasion de la période est pour Milan Bartovic. Son puissant slap contraint Galbraith a un arrêt difficile.

Le début de match semblait aux mains des Slovaques, mais ils commettent trop d'imprécisions dans leur jeu. Les Danois jouent libérés et ont largement pris le dessus, comme le traduit la domination au nombre de tirs dans ce premier tiers-temps.

MADSEN Morten 100516 480L'ouverture du score est à nouveau proche sur un raid solitaire de Marko Dano. Il récupère une rondelle libre à sa ligne bleue et s'amène jusqu'à Galbraith. Ce dernier concède un rebond, repris par ce même Dano, qui est repoussé par la transversale. Marián Gáborík est ensuite pénalisé pour une crosse haute lors d'un temps fort danois.

Cette pénalité est lourde de conséquence. Jesper B. Jensen transmet à son homonyme Jesper Jensen, dont le tir est dévié dans l'enclave par Patrick Bjorkstrand (0-1, 25'05"). Ján Laco ne peut rien faire face à cette déviation à bout portant.

Ce but semble piquer à vif les Slovaques, poussés par un bruyant public dans les tribunes. Ils obtiennent à leur tour un avantage numérique, puis un deuxième, qui sont mieux négociés que les précédents. Libor Hudacek est proche d'égaliser entre les cercles mais Galbraith effectue un magnifique arrêt de la mitaine. La pression est clairement sur le but danois. De nombreux lancers dangereux manquent le cadre, et Galbraith fait bien son travail sur les autres.

Le duo Madsen-Hardt se met à nouveau en évidence sur une des désormais rares incursions danoises en territoire slovaque. La reprise de Hardt dans l'enclave se dérobe toutefois. Dans la continuité Julian Jakobsen, le troisième larron du premier trio danois, contourne rapidement la cage mais pêche dans la finition.

L'égalisation est proche lorsque Meszaros tire sur réception de la ligne bleue. Vladimir Dravecky effleure le puck qui s'écrase sur le masque de Galbraith. Ce dernier a eu chaud mais garde sa cage toujours inviolée. Le tiers se termine ainsi. Les Slovaques ont pris la main sur le jeu et ont outrageusement dominé le tiers médian. Ils l'ont néanmoins perdu car le Danemark a marqué sur un de ses cinq petits tirs.

HUDACEK Libor 130506 241Les Slovaques remettent la compresse dès le retour au jeu. Le capitaine Kopecký lance, Gáborík prend le retour mais se heurte au poteau. Galbraith est totalement hors de position quand Kopecký reprend possession de la rondelle, mais Oliver Lauridsen bloque alors son tir du gant sur la ligne de but ! C'est ensuite Richard Pánik qui voit sa reprise face au but repoussée par le portier danois.

La domination slovaque est totale mais les Danois font preuve d'une solidarité de tous les instants. En plein changement de ligne, Dano intercepte, mais ni lui, ni Viedensky ne parviennent à conclure en raison du bon repli défensif.

Alors qu'une pénalité est appelée contre Morten Madsen, Mario Bliznak échoue sur le cerbère danois. L'avantage numérique à suivre permet à la Slovaquie d'égaliser. Michal Sersen reçoit le disque à la pointe. Son tir ne semble pas particulièrement dangereux mais Galbraith est masqué par l'énorme trafic devant lui (1-1, 48'08").

On amorce alors une fin de match totalement débridée. Dravecky sert Viedensky devant le but. Son tir croisé trouve le haut du filet : la Slovaquie prend enfin les devants (2-1, 49'26"). Mais cet avantage est de courte durée... Vingt secondes passent, Madsen travaille bien derrière la cage et sert Hardt étrangement seul devant Laco (2-2, 49'57").

Et ce n'est pas fini. Dominik Granak profite d'un peu de liberté sur l'aile gauche alors que la Slovaquie est installée. Un tir croisé à mi-hauteur qui transperce Galbraith, se heurte à un poteau, puis au second et termine sa course dans les filets (3-2, 51'11")... Après avoir fait un match de haut vol, la chance semble avoir tourné pour Patrick Galbraith qui encaisse trois buts en trois minutes. Il n'a pas grand-chose à se reprocher. Le Danemark ne touche alors plus le palet et l'on pense que la Slovaquie file droit vers la victoire.

Le hockey est cependant un jeu d'erreurs et les Slovaques n'en sont pas à l'abri. Sersen en commet une malencontreuse lorsque, bien involontairement, il envoie la rondelle de la main au-dessus du plexiglas. À quatre minutes du terme, l'avantage numérique est crucial pour le Danemark. Daniel Nielsen lance de la pointe. Laco se met en papillon une demi-seconde trop tôt et ne peut qu'effleurer le palet de l'épaule (3-3, 57'46"). Le Danemark revient de loin avec deux égalisations contre le cours du jeu. Le temps réglementaire s'achève ainsi à trois buts partout.

La prolongation ne permet pas aux deux équipes de se départager malgré quelques occasions pour Sersen et Daloga d'une part, et pour Bjorkstrand d'autre part. Chaque équipe a eu besoin de six tirs en fusillade mais seuls Madsen, Viedensky et enfin Dano ont converti. La Slovaquie s'impose dans un match où le Danemark n'est pas passé loin du hold-up.

Désignés meilleurs joueurs : Vladimir Dravecky pour la Slovaquie et Patrick Galbraith pour le Danemark.



Slovaquie - Danemark 4-3 t.a.b. (0-0, 0-1, 3-2, 0-0, 1-0)
Samedi 2 mai 2015 à 12h15 à la CEZ Arena d'Ostrava. 8812 spectateurs.
Arbitrage de Jyri Rönn (FIN) et Viacheslav Bulanov (RUS) assistés de Nicolas Fluri (SUI) et Andre Schrader (ALL).
Pénalités : Slovaquie 6' (2', 2', 2'), Danemark 10' (4', 4', 2').
Tirs : Slovaquie 42 (3, 18, 18, 3), Danemark 19 (7, 5, 4, 3)

Évolution du score :
0-1 à 25'05" : Bjorkstrand assisté de J. Jensen et J. B. Jensen (sup. num.)
1-1 à 48'08" : Sersen assisté de Hudacek et Panik (sup. num.)
2-1 à 49'26" : Viedensky assisté de Dravecky et Lusnak
2-2 à 49'57" : Hardt assisté de Madsen
3-2 à 51'11" : Granak assisté de Dravecky et Laco
3-3 à 57'46" : Nielsen (sup. num.)

Tirs aux but :
Slovaquie : Gáborík (arrêté), Viedensky (réussi), Dravecky (poteau), Gáborík (arrêté), Viedensky (poteau), Dano (réussi).
Danemark : Hardt (arrêté), Madsen (réussi), Spelling (arrêté), J. Jensen (arrêté), Green (poteau), Hardt (arrêté).


Slovaquie

Attaquants :
Marián Gáborík (2') – Tomas Kopecký (C) – Michel Miklík
Milan Bartovic (A, 2') – Mario Bliznak (-1) – Richard Pánik (-1)
Libor Hudacek – Marko Dano – Tomas Surovy
Patrik Lusnak (+1) – Marek Viedensky (+2) – Vladimir Dravecky (+1)

Défenseurs :
Adam Janosik – Andrej Meszaros (+1)
Michal Sersen (2', -2) – Milan Jurcina (+1)
Juraj Mikus (-1) – Marek Daloga (-2)
Dominik Granak (A, +1)

Gardien :
Ján Laco

Remplaçant : Julius Hudacek (G).

Entraîneur : Vladimir Vujtek

Danemark

Attaquants
Morten Madsen (A, 2', +2) – Julian Jakobsen (+2) – Nichlas Hardt (2', +2)
Frederik Storm (-1) – Jesper Jensen (A, -1) – Patrick Bjorkstrand (-1)
Morten Poulsen (-1) – Morten Green (C) – Thomas Spelling (-1)
Mathias Bau Hansen – Anders Poulsen – Kirill Starkov (2')

Défenseurs
Oliver Lauridsen (2', +1) – Daniel Nielsen (+2)
Jesper B. Jensen – Emil Kristensen (2')
Mads Bødker (-2) – Markus Lauridsen (-2)

Gardien
Patrick Galbraith

Remplaçants : Sebastian Dahm (G), Bjørn Uldall.

Entraîneur : Jan Karlsson