Le chemin de croix letton

Dernière du groupe avec aucun point et une différence de but abyssale, la Lettonie poursuit son calendrier catastrophique en affrontant une formation suédoise en pleine confiance.

La Lettonie reçoit le renfort de Miks Indrasis, remis de sa blessure à l'épaule. Il remplace Cipulis, légèrement blessé.

Dominer sans briller

IMG 1640La Suède s'appuie rapidement sur son jeune buteur en forme, Filip Forsberg, qui décoche le premier tir. La possession du puck est largement en leur faveur, mais chaque avancée lettone dans la neutre provoque les encouragements du public : les Baltes ont fait le voyage en nombre. L'outsider n'est cependant pas dénué d'argements et place plusieurs tirs qui forcent Jhonas Enroth à intervenir.

Après cinq minutes, une pénalité est appelée contre Forsberg pour obstruction. La Lettonie passe son temps à échanger le palet dans son propre camp, incapable de prendre à défaut l'échec-avant mené par les joueurs de la quatrième ligne suédoise.

De retour au complet, les Nordiques prennent le jeu à leur compte et Edgars Masalskis s'interpose sur des lancers de loin de John Klingberg et Staffan Kronwall. On cherche les combinaisons dans l'enclave, sans réussite. Le manque de précision des Suédois, inhabituel, les empêche de se montrer réellement dangereux.

La Lettonie prend confiance et réalise un joli jeu de passes. Janis Sprukts est à la conclusion et Enroth repousse de la plaque ce tir au centre, malgré le trafic. Le portier de la Tre Kronor réalise ensuite une parade décisive ; pendant une pénalité de Sotnieks, le duo Dzerins-Darzins démarre en contre. Le premier sert le second, arrêt de la jambière !

IMG 1566 700

La Suède repart dans l'autre sens, s'installe. Loui Eriksson gagne un duel dans le coin, remonte ligne de fond et tente de passer à travers l'enclave. Le patin d'un défenseur dévie la trajectoire en pleine lucarne (0-1). Il est possible que ce soit l'objectif espéré par le buteur suédois... Dans la foulée, nouvelle pénalité lettone, juste avant la pause, qui ne donne rien.

Eriksson, un triplé en deux fois

La Suède paraît curieusement jouer avec le frein à main. Enroth doit donc s'employer face à la furia lettone, menée par l'excellent Lauris Darzins. Oscar Möller concède même une pénalité, incapable de contrôler son adversaire direct en entrée de zone. On s'ennuie ferme dans ce deuxième tiers où la Suède paraît dormir sur la glace - sauf Enroth, vigilant, même si la Lettonie peine à franchir le rideau défensif.

Un surnombre letton change la donne. Mattias Ekholm lance en tête de cercle. Masalskis ne parvient pas à bloquer le disque et Eriksson saute sur le rebond, du revers en hauteur, dans un angle fermé (0-2).

L'écart est fait, mais Elias Lindholm concède une crosse haute quelques instants plus tard. L'équipe spéciale lettone met du temps à se poser en zone offensive, mais Darzins, encore lui, obtient une bonne occasion. Puis, à quelques secondes de la fin de la prison, Darzins est servi au cercle droit et sa volée traverse le trafic, au grand bonheur du public (1-2).

IMG 1654 But Lettonie 700
Relâchement ? Les Baltes concèdent immédiatement une échappée et Forsberg est accroché. Masalskis sauve allongé sur la glace et le rebond d'Anton Lander file à côté. Un tir de pénalité est appelé sur l'action. Forsberg fixe le gardien et marque (1-3).

IMG 1667 But Forsberg 700
La Suède contrôle son sujet à défaut de briller, et s'expose toujours. Forsberg concède une nouvelle pénalité et le jeu de puissance s'installe. Il ne donne rien et Forsberg, sorti du banc, sonne la révolte. Il part en tour de cage et remise sur Eriksson qui marque en hauteur... But refusé, pour cause de patin de Lander dans la zone bleue. Dommage pour le possesseur de la casquette qui a échoué sur la glace...

IMG 1695 ButLa Lettonie continue d'y croire et Mikelis Redlihs démarre à gauche, sans parvenir à déjouer Enroth. Le disque file de l'autre côté. Eriksson, qui passe devant la cage, dévie un tir du cercle d'Ahnelöv juste avant la pause, douchant les derniers espoirs baltes (1-4). Cette fois, c'est bien le triplé !

Un tiers sans enjeu

Le début du troisième tiers est soporifique. Il ne se passe strictement rien avant une pénalité à la 45e minute. Lindström s'offre un slalom spécial et remonte toute la patinoire et tous les défenseurs, mais son tir file au ras du poteau. Le puck revient à la bleue pour un tir puissant. Il y a foule devant Masalskis, qui laisse un rebond, puis un deuxième, un troisième et Oscar Möller marque enfin (1-5).

Les deux équipes se font prendre par la patrouille chacune leur tour et le jeu se déroule alors à quatre-contre-quatre. Le retour au complet ne change guère le rythme de ce match. Le duo Lundqvist-Josefson intercepte alors dans la neutre et le jeune ailier des Devils du New Jersey démarre à gauche et profite d'une distraction par un coéquipier pour tirer de l'aile entre les jambières (1-6). Une minute plus tard, Lindholm obtient un tir de pénalité. Cette fois, Masalskis sauve son camp malgré la feinte adverse.

IMG 1782 700
Les dernières minutes n'ont plus aucun enjeu. Darzins, très en vue, dévie bien un centre mais Enroth est en place. À l'opposée, Josefson fait tout le tour de la défense, et son lancer de la bleue à travers la foule est dévié hors des limites. À trois minutes de la fin, Lundqvist s'infiltre parmi les défenseurs pour reprendre en hauteur une passe de derrière le but (1-7). Il reste 8 secondes et 5 dixièmes quand Rask reprend un rebond cage ouverte et boucle le score (1-8).

La Suède n'a pas vraiment forcé son talent pour remporter cette troisième victoire, avec un nouveau festival offensif. Ceci dit, la prestation défensive reste assez difficile à lire. La Lettonie s'est créé pas mal d'occasions dans ce match. Côté balte, le manque de réalisme d'une part, la faiblesse défensive d'autre part, placent l'équipe en situation délicate : une dernière place au classement et un déficit de buts qui se creuse. Fort heureusement, les trois "gros" sont passés : un nouveau tournoi commence.

Désignés joueurs du match : Lauris Darzins (Lettonie) et Loui Eriksson (Suède).

Commentaires d'après-match :

IMG 1734Janis Sprukts (attaquant de la Lettonie) : "Ils étaient meilleurs, tout simplement. Notre tournoi commence, nous avons fait de notre mieux jusque là. Les entraîneurs vont nous donner les lignes directrices pour le prochain match, nous aborderons les prochains un par un."

Alexander Beliavski (entraîneur de la Lettonie) : "Nos joueurs étaient nerveux, ils ont eu du mal à contenir l'attaque suédoise. Ils ont bien débuté, puis on perdu leur concentration et contre une équipe comme la Suède, cela devient très difficile. Nous avons surtout perdu la bataille devant notre but, avec plusieurs buts marqués à moins de deux mètres. Ils étaient plus rapides, c'est une bonne leçon pour le prochain match."

Jacob Josefson (attaquant de la Suède) : "Nous avons été bons à l'échec-avant. Notre ligne commence à trouver une bonne alchimie, nous nous soutenons les uns les autres. Il y a beaucoup de communication entre nous [avec Lundqvist et Sjögren], sur la glace, le banc, dans le vestiaire, pour apprendre à se connaître. Ce sont des joueurs d'expérience, de bons leaders, et Lundqvist est un peu le papa de la ligne ! Nous avons marqué à chaque match, il va falloir continuer à jouer comme cela. Maintenant, nous allons nous concentrer sur le prochain match, qui sera difficile contre le Canada. Notre équipe est jeune, mais commence à être plus à l'aise au fil du temps, à trouver des automatismes, à mieux patiner. La défense est une grande partie du jeu : une bonne attaque commence avant tout par un bon jeu défensif. Il faudra faire attention à ne pas être trop aspirés par l'attaque, car nous avons concédé quelques contres dans les trois matchs.

Pär Mårts (entraîneur de la Suède) : "C'est toujours difficile ces matchs où l'on attend de vous une victoire facile. L'équipe est jeune mais talentueuse, et ce n'était qu'une question de temps avant que nous marquions, car nous les avons usés au fil des minutes. La transition défense-attaque était aussi très satisfaisante. Nous savons tout de même que notre défense doit être meilleure, nous avons encore trop de revirements. Oscar Klefbom a été laissé au repos en fin de match, une petite blessure mais rien de grave, il sera là pour le prochain match."

 

Lettonie - Suède 1-8 (0-1, 1-3, 0-4)
Lundi 4 mai 2015, 16h15. O2 Arena de Prague, République Tchèque. 15315 spectateurs.
Arbitrage de Pavel Hodek (TCH) et Aleksi Rantala (FIN) assistés de Miroslav Lhotsky (TCH) et Jon Kilian (NOR).
Tirs : Lettonie 20 (7, 7, 6), Suède 36 (12, 8, 16)
Pénalités : Lettonie 10' (4', 2', 4'), Suède 10' (2', 6', 2')

Récapitulatif du score
0-1 à 17'37" : Eriksson (sup. num.)
0-2 à 30'05" : Erisson assisté de Ekholm et Kronwall (sup. num.)
1-2 à 32'53" : Darzins assisté de Daugavins et Galvins (sup. num.)
1-3 à 33'03" : Forsberg (tir de pénalité)
1-4 à 39'46" : Eriksson assisté de Ahnelöv
1-5 à 44'43" : Möller assisté de Ekman-Larsson et Klingberg
1-6 à 49'32" : Josefson assisté de Lundqvist
1-7 à 57'04" : Lundqvist assisté de Hjalmarsson et Ekman-Larsson
1-8 à 59'51" : Rask assisté de Ericsson et Lindholm

 

Lettonie

Attaquants
Roberts Bukarts (-1) – Janis Sprukts (A, -2) – Mikelis Redlihs (2', -2)
Lauris Darzinš (A, -1) – Andris Džerinš (2', -1) – Kaspars Daugavinš (C, -1)
Kaspars Saulietis – Armands Berzinš – Miks Indrasis (-2)
Lauri Bajaruns (-1) – Rodrigo Abols (-1) – Gunars Skvorcovs (2')

Défenseurs
Aleksandrs Jerofejevs (-1) – Krišjanis Redlihs (-2)
Kristaps Sotnieks (2', -1) – Guntis Galvinš
Oskars Cibulskis (-2) – Maksims Širokovs (-1)
Janis Andersons (-1)

Gardien : Edgars Masalskis

Remplaçant : Ervins Muštukovs (G). En tribunes : Maris Jass, Koba Jass. Blessé : Martinš Cipulis.

Suède

Attaquants
Filip Forsberg (4', +1) - Anton Lander (+1) - Loui Eriksson (+1)
Oscar Möller (2') - Jimmie Ericsson (A, +1) - Joakim Lindström
Elias Lindholm (2', +1) - Simon Hjalmarsson (+1) - Victor Rask (+1)
Joel Lundqvist (A, +2) - Mattias Sjögren - Jacob Josefson (+2)
Nicklas Danielsson (+1)

Défenseurs
Oscar Klefbom - Oliver Ekman Larsson (+3)
John Klingberg (+1) - Staffan Kronwall (C, 2', +1)
Jonas Ahnelöv (+3) - Daniel Rahimi
Mattias Ekholm

Gardien : Jhonas Enroth

Remplaçant : Anders Nilsson (G)

IMG 1798 700