Des Danois sereins... puis maladroits

Journée décisive pour bon nombre d'équipes, dont le Danemark et le Bélarus qui n'ont que trois points d'écart dans le groupe B.

Les Biélorusses ont déjà remporté une rencontre lourde en importance, prenant le meilleur sur la Slovénie (4-2) avant de pousser la Slovaquie en prolongation (1-2). Des Slovaques qui ont également dû passer par le temps supplémentaire pour se débarrasser des Danois, battus dernièrement par la Finlande (0-3). Il est donc urgent pour le Danemark de se rassurer et d'assurer au plus vite le maintien.

JAKOBSEN Julian 100516 409Le sélectionneur Janne Karlsson sait qu'il bénéficiera d'un renfort offensif avec Oliver Bjorkstrand. Mais, tout juste éliminé en WHL avec les Winterhawks de Portland, le surdoué offensif, petit frère de Patrick déjà présent à Ostrava, n'est pas encore arrivé. Il faudra donc encore se débrouiller sans lui pour marquer des buts.

Devant les filets, Patrick Galbraith a été préféré à Sebastian Dahm. Le gardien du club suédois de Karlskrona est titularisé pour la deuxième fois en trois matches. De l'autre côté, Kevin Lalande effectue un troisième départ de suite. Le Canadien naturalisé a bloqué 53 des 57 lancers depuis le début du tournoi.

Le début de match est assez ouvert. On croit voir la première pénalité tomber lorsque Jesper B. Jensen bloque trop franchement Andrei Stas contre la balustrade. Cette charge est très appuyée mais elle n'est pas sanctionnée. Artyom Volkov le sera - logiquement - avec un coup d'épaule sur Jesper Jensen. Malgré quelques tirs danois, peu de danger, la pénalité est tuée. Après une bonne séquence biélorusse à la 8e minute, Artur Gravus manque de peu de profiter d'un rebond flottant, Galbraith sauve la maison.

Le Danemark réplique par Patrick Bjorkstrand, à l'issue d'un 3 contre 2, et par Morten Green, qui effectue un slap plein axe. Les hommes de Janne Karlsson vont finalement ouvrir le score par une contre-attaque rapide : Nichlas Hardt, à droite, donne à Morten Madsen, à gauche, qui envoie de nouveau à droite vers Julian Jakobsen, qui reprend de volée (1-0, 13'38").

Avec une crosse haute, Kalyuzhny contraint le Bélarus à jouer de nouveau en désavantage numérique. La sélection entraînée par le Canadien Dave Lewis s'en sort malgré tout, malgré un slap lointain de Jakobsen et une reprise de volée de Jesper Jensen. Dans ce premier tiers qui s'achève, le Danemark fait bien tourner le palet et affiche de la sérénité. Mais est-ce que ça va durer ?

Mené au score, le Bélarus montre les crocs au retour des vestiaires. Et les frères Kostitsyn en sont le carburateur. Derrière le but, Andrei K. remet devant l'enclave où se trouve Artur Gravus qui égalise (1-1, 20'44"). Cette réaction ne s'estompe pas puisque les Biélorusses persévèrent, notamment par Kitarov, Stas et Ustinenko. Ils seront finalement récompensés. Andrei Stepanov s'arrache pour éviter le dégagement interdit, conserve le palet dans le camp danois, transmet à Aleksandr Kulakov qui frappe du revers, Galbraith laisse un rebond devant lui à Evgeni Kovyrshin, qui tire en pivot (1-2, 27'27"). 

KULAKOV Alexander 120506 426Le Danemark n'est plus aussi menaçant, à l'image de cette passe mal ajustée de Storm pour Jensen qui aurait pu être dangereuse. C'est bien dommage car, juste après, le Bélarus creuse l'écart. Les frères Kostitsyn font du bon boulot le long de la bande en zone offensive, surgit alors Ilya Shinkevich sans aucune couverture, Galbraith est encore battu (1-3, 29'35").

La sérénité danoise s'est évaporée. Et les pénalités pleuvent puisque, chacun leur tour, Mathias Hansen et Emil Kristensen font faute en zone neutre. Malgré des occasions franches d'Andrei Kostitsyn et Stas, le Danemark s'en sort. Le score restera à 3-1 en dépit de ces pénalités. Le Danemark, dont les phases d'attaque ont été intermittentes dans cette seconde période, tente un ultime forcing avant la pause. Sans succès, Lalande s'interposant, notamment de la mitaine devant Spelling.

Avec deux buts de retard, les Lions danois repartent à la chasse en mettant du rythme... sauf que Storm écope d'une pénalité offensive en faisant tomber Drozd ! Encore heureux que le jeu de puissance adverse est toujours inefficace. Kevin Lalande est lui toujours concentré. Le gardien ontarien intervient sur une action de Jesper B. Jensen sur cette supériorité, puis devant Frederik Storm, plein axe.

Cela fait donc un moment que nos chers amis danois ne sont plus sereins, et un changement de lignes maladroit favorise un quatrième but du Bélarus. En zone neutre, Ilya Shinkevich expédie à droite vers Aleksandr Kulakov, posté en 2 contre 1, il centre pour Evgeni Kovyrshin qui marque du revers entre les jambes de Galbraith (1-4, 45'36"). C'est un doublé pour le centre du Severstal Tcherepovets et le début de la fin pour le Danemark. Surtout que Lalande continue les interventions propres. Sergei Kostitsyn joue bêtement les gros bras sur un de ses arrêts : avantage numérique pour le Danemark... qui ne sera guère dangereux.

Et le Bélarus enfonce le clou. Markus Lauridsen loupe totalement sa relance devant le pressing adverse, les Danois sont acculés, la mêlée se crée devant la cage mais Ivan Usenko parvient tout de même à trouver la cible de loin (1-5, 54'44"). À l'origine de ce but, le plus jeune des frères Lauridsen est frustré et se lâche : il est expulsé.

Le résultat ne fait plus aucun doute depuis un petit moment. Le Bélarus s'impose largement face à une équipe danoise qui s'est totalement démobilisée, et fait un pas de plus vers les quarts de finale. Aux Danois de se remobiliser rapidement. En dehors du prochain match contre les Américains, leur survie parmi l'élite dépendra surtout de leurs prestations face à la Norvège et la Slovénie.

Élus joueurs du match : Daniel Nielsen pour le Danemark et Evgeni Kovyrshin pour le Bélarus.


Danemark - Bélarus 1-5 (1-0, 0-3, 0-2)
Mardi 5 mai 2015 à 16h15 à la CEZ Arena d'Ostrava. 4796 spectateurs.
Arbitrage de Daniel Stricker (SUI) et Jozef Kubus (SVK) assistés de Nicolas Fluri (SUI) et Andre Schrader (ALL).
Pénalités : Danemark 28' (0', 6', 20'+2'), Bélarus 8' (4', 2', 2').
Tirs : Danemark 26 (10, 8, 8), Bélarus 35 (8, 17, 10).

Évolution du score :
1-0 à 13'38" : Jakobsen assisté de Madsen et Hardt
1-1 à 20'44" : Gavrus assisté d'A.Kostitsyn et Kalyuzhny
1-2 à 27'27" : Kovyrshin assisté de Kulakov et Stepanov
1-3 à 29'35" : Shinkevich assisté de Kalyuzhny et A.Kostitsyn
1-4 à 45'36" : Kovyrshin assisté de Kulakov et Shinkevich
1-5 à 54'44" : Usenko assisté de Kitarov et Demkov


Danemark (2' pour surnombre)

Attaquants :
Morten Madsen (A, -1) – Julian Jakobsen (-1) – Nichlas Hardt (-1)
Frederik Storm (-1, 2') – Jesper Jensen (A, -1) – Patrick Bjorkstrand (-1)
Morten Poulsen (-1) – Morten Green (C, -1) – Thomas Spelling (-2)
Kirill Starkov – Anders Poulsen (-1) – Kim Staal 
Mathias Bau Hansen (2')

Défenseurs :
Oliver Lauridsen (-1) – Daniel Nielsen (-3)
Jesper B. Jensen – Emil Kristensen (2')
Mads Bødker (-2) – Markus Lauridsen (-3, 20')
Bjorn Uldall

Gardien :
Patrick Galbraith

Remplaçants : Sebastian Dahm (G), Bjørn Uldall. En tribune : Simon Nielsen (G).

Bélarus

Attaquants :
Alexei Kalyuzhny (C, +2) – Andrei Kostitsyn (A, +2) – Sergei Kostitsyn (+1, 4')
Sergei Drozd (-1) – Andrei Stas – Artur Gavrus 
Alexander Kulakov (+2) – Andrei Stepanov (+2) – Yevgeni Kovyrshin (+1)
Artyom Demkov (+1) – Alexander Kitarov (+1) – Artyom Volkov (+1, 2')
Sergei Demagin

Défenseurs :
Ivan Usenko (+1) – Dimitri Korobov (A)
Nikolai Stasenko (+2) – Oleg Yevenko (+1)
Ilya Shinkevich (+2) – Yevgeni Lisovets (+2)
Nikita Ustinenko 

Gardien :
Kevin Lalande 

Remplaçant : Vitali Koval (G). En tribune : Igor Brikun (G), Oleg Goroshko (D), Aleksei Yefimenko (A).