Masalskis, ce héros

La Lettonie "commence" son tournoi. Après trois déculottées face aux trois "grands" du groupe, les Baltes ont besoin de points et de remonter leur abyssale différence de buts. Il y a certes eu des phases intéressantes - notamment le début face aux Tchèques ou Suédois - mais la faiblesse de l'équipe mentalement a pesé. En affrontant désormais les quatre équipes du bas de tableau, la Lettonie doit d'abord gagner son maintien, et éventuellement se bagarrer pour les quarts.

Côté suisse, tout va bien... ou presque. L'adepte de la pensée positive Glen Hanlon s'en sort avec sept points et un succès aujourd'hui validerait sans doute le ticket pour les quarts. De quoi oublier des médias suisses dépités par le très faible niveau affiché par la Nati...

Un premier tiers rythmé

IMG 2920La Suisse se crée la première occasion, lorsque Robin Grossman envoie une passe en profondeur vers Damien Brunner. L'ex-joueur NHL s'infiltre entre deux défenseurs et se présente seul devant Masalskis, qui remporte le duel, étendu sur la glace.

À la quatrième minute, Andris Dzerins est renvoyé sur le banc des punis pour une crosse haute en zone défensive. Les Lettons partent en contre et Krisjanis Redlhis déborde, sert Armands Berzins qui échoue sur Reto Berra. La Suisse l'a échappé belle et obtient une chance peu après, avec une action de Reto Suri dans l'enclave. L'avantage numérique change de camp pour une faute inutile de Timo Helbling sur un débordement sans danger.

La Lettonie s'installe bien, et Krisjanis Redlihs, bien libéré dans l'axe, essaie d'ajuster Berra, qui capte de la mitaine.

Le rythme est assez enlevé - une surprise côté suisse après trois matchs poussifs. Mais le jeu de puissance helvète n'est toujours pas au niveau et échoue encore à convertir une pénalité de Daugavins, sans se créer la moindre occasion.

IMG 2935Les quelques erreurs de défense suisses restent une menace : il y a encore du déchet. Après une tentative bien menée de Suri, la Lettonie réplique par un beau mouvement et un tir de Darzins. La Suisse recule et la Lettonie s'installe de plus en plus et finit bien le tiers, sans concrétiser.

Le score de 0-0 apparaît assez logique et répète le schéma des matchs précédents : des Suisses qui débutent bien avant de s'éteindre, des Lettons manquant cruellement de réalisme.

Au jeu du ronronnement, la Suisse est championne. Le début de deuxième tiers n'est pas très animé et la Suisse manque de tranchant dans ses attaques. Conséquence, un palet perdu bêtement permet à Andris Dzerins de filer en deux-contre-un sur la gauche. Le défenseur suisse anticipe la passe et laisse un boulevard à Dzerins, qui s'avance et a tout le temps du monde pour nettoyer la lucarne (0-1).

IMG 3006 But Lettonie

Un but qui réveille les Rouges. Une première action chaude devant le but et un ratage de Almond près de l'enclave, puis un faire trébucher de Darzins en entrée de zone placent les joueurs de Glen Hanlon en position de revenir. Le jeu de puissance reste indigent et la Lettonie ne tremble pas.

Une deuxième chance se présente pour une faute de Krisjanis Redlihs, alors même que son coéquipier Jerofejevs a pris un mauvais coup. Cette fois, Mark Streit parvient à lancer au but et Masalskis bloque le palet de manière acrobatique. Puis, Brunner rempique à la cage et Hollenstein manque le rebond. Brunner échoue dans la foulée sur la mitaine d'un Masalskis décisif. Comme quoi, mettre Josi et Streit sur des équipes différentes est tout de suite plus dangereux que d'avoir deux meneurs de jeu qui se marchent sur les patins...
IMG 3055 700Pas de but à la clé, mais la Suisse joue tout de même son meilleur match du tournoi - pas vraiment de mal à faire mieux ! - tout en concédant quelques chances avec des "oublis" défensifs. Cipulis s'avance sans opposition et Berra doit étendre la botte.

Une nouvelle montée ponctuée d'un tour de cage est sauvée sur la ligne par Dzerins, qui place sa crosse pour bloquer le palet. Puis, c'est un débordement suisse sur un changement de ligne, mais le deux contre zéro est mal géré et la passe de Suri échappe à Almond. Cibulskis n'échappe pas à la sanction sur cette action. Suri, ligne de fond, passe à travers l'enclave, le but est ouvert pour Grossmann... Masalskis réalise un arrêt miraculeux en levant la mitaine en déséquilibre !

Les Baltes plient, mais ne rompent pas, et Abols profite d'un palet mal géré pour filer au but. La porte est bien fermée et son revers n'inquiète pas Berra. Le duo Darzins-Dzerins gaspille ensuite un deux-contre-un dans les dernières secondes : 1-0 après deux tiers.

IMG 3083 700

Masalskis, dernier rempart

Les Baltes redémarrent bien. Un centre trouve Sotnieks devant la cage, mais il est déséquilibre et sa reprise en chutant passe à côté. La Suisse balbutie son hockey et se fait attraper pour un quatrième surnombre en trois matchs. Fort heureusement pour les Helvètes, les Baltes tricotent un peu trop leur palet et manquent d'audace au tir.

Il reste alors treize minutes : va-t-on enfin assister à une révolte suisse ? Pas vraiment ! Les passes sont mal ajustées et offrent même un deux-contre-un mené par Dzerins, qui échoue sur Berra. Darzins ne peut reprendre le rebond.

Petit à petit, l'attaque des Rouges appuie un peu, sous l'impulsion de Bieber ou Ambühl. Le match s'anime et sent le KO des deux côtés. Il y a des espaces dans un match ouvert. Ambühl, encore lui, manque une reprise dans le slot, battu par Masalskis. Le portier balte est incroyable de réactivité dans ses cages et stoppe encore miraculeusement un essai de Streit à bout portant.

La Lettonie s'arc-boute sur son but et a besoin d'un temps mort à trois minutes du terme suite à un dégagement interdit. La Suisse pousse : gros travail de Bieber derrière la cage, remise en retrait qui manque Ambühl mais pas son défenseur, qui tire. Bieber parvient à glisser le rebond derrière un Masalskis collé au poteau (1-1).

IMG 3180 But Suisse 700Il reste deux minutes et des stadiers doivent séparer deux groupes de supporters qui se chauffent un peu trop...

La Suisse n'est pas pour autant sortie du bois : Blum concède deux minutes en défense à 59 secondes du terme. Berra sauve un tir, mais n'est pas vraiment menacé : 1-1, la Suisse vient d'arracher un point.

Darzins cherche d'entrée une déviation de Sprukts, lequel, planté dans le slot, manque ensuite de peu de bonifier un rebond de Cibulskis. Pire, Darzins expédie un missile de volée qui, dévié, percute le poteau gauche de Berra. La Lettonie finit par gagner en contre : Daugavins intercepte un palet dans son camp et déboule en contre, à deux contre deux. Il fixe et donne à Darzins d'une passe-abandon, le quel contourne à droite et redonne poteau opposé pour Daugavins, cage ouverte (1-2).

La Lettonie remporte donc un succès précieux dans la course au maintien, même s'il n'y a que deux points à l'arrivée. Le public a bien compris qui était l'homme du match : il scande le nom d'Edgars Masalskis.

Désignés joueurs du match : Edgars Masalskis (Lettonie) et Andres Ambühl (Suisse)

Commentaires d'après-match

Lauris Darzins (attaquant de la Lettonie) : "C'était un match dur, et c'est bien que nous ayons un jour de repos demain. Nous en avons besoin. Celui d'hier a fait du bien et nous a permis d'avoir le petit plus en prolongation. Nous voulions les trois points, mais nous prendrons les deux. Notre gardien a été exceptionnel, et je suis fier d'être dans son équipe."

Aleksandr Beliavski (entraîneur de la Lettonie) : "Le début a été difficile, mais globalement le match était équilibré. Nous avons essayé de rester prudents et disciplinés, face à une équipe rapide. Notre défense a été bonne, nous avons réussi à marquer les premiers et notre gardien a quasiment volé les trois points. Je suis content que nous ayions marqué en prolongation, un très joli but. Je remercie toute l'équipe et surtout notre gardien, qui a fait plusieurs gros arrêts."

Morris Traschler (attaquant de la Suisse) : "C'était un adversaire direct pour les quarts de finale. Ils ont bien joué le coup, mais on arrive à égaliser. Je pense que nous n'avons pas assez joué devant le but, et ce tout au long du tournoi. On peine à marquer, même s'il y a eu des trucs bien. On a déjà pris des points contre les gros, tout est possible. Ce soir, on a bien patiné, on s'est créé des occasions, on a eu plus la possession du palet. La Lettonie jouait à quatre derrière et cela nous a permis de prendre plus de vitesse, et de mieux développer notre jeu."

Glen Hanlon (entraîneur de la Suisse) : "Le gardien letton a très bien joué, mais nous savions avant le match qu'il l'avait déjà fait dans d'autres tournois. Nous savions de quoi il était capable. Nous n'avons pas réussi à marquer tôt, ce qui nous a compliqué la tâche."

IMG 3167 700


Suisse - Lettonie 1-2 a.p. (0-0, 0-1, 1-0, 0-1)
Mercredi 6 mai 2015, 16h15. O2 Arena de Prague, République Tchèque. 10856 spectateurs.
Arbitrage de Maxim Sidorenko (BLR) et Vladimir Sindler (TCH) assistés de Gleb Lazarev (RUS) et Jon Kilian (NOR).
Tirs : Suisse 36 (12, 11, 13, 0), Lettonie 21 (8, 4, 7, 2)
Pénalités : Suisse 6' (2', 0', 4', 0'), Lettonie 10' (4', 6', 0', 0')

Récapitulatif du score
0-1 à 24'19" : Dzerins assisté de Darzins et K. Redlihs
1-1 à 58'09" : Bieber
1-2 à 62'19" : Daugavins assisté de Darzins

 

Suisse

Attaquants :
Denis Hollenstein - Kevin Romy - Damien Brunner (-1)
Kevin Fiala (-1) - Cody Almond (-1) - Reto Suri (-1)
Matthias Bieber (2') - Andres Ambühl (A, +1) - Simon Bodenman (+1)
Dino Wieser - Morris Trachsler - Julian Walker
Reto Schäppi

Défenseurs :
Roman Josi (A) - Eric Blum (2')
Mark Streit (C, -1) - Patrick Geering (-1)
Roman Grossmann (-1) - Timo Helbing (-1)

Gardien : Reto Berra

Remplaçants : Leonardo Genoni (G), Dean Kukan (D). En tribunes : Daniel Manzato (G), Tristan Scherwey (A). Blessé : Félicien Du Bois (D, doigt cassé)

Lettonie

Attaquants :
Miks Indrasis (-1) - Janis Sprukts (A, -1) - Mikelis Redlihs (-1)
Lauris Darzinš (A, +2, 2') - Andris Džerinš (+1, 2') - Kaspars Daugavinš (C, +2, 2')
Kaspars Saulietis - Armands Berzinš - Gunars Skvorcovs
Martinš Cipulis - Rodrigo Abols - Roberts Bukarts

Défenseurs :
Aleksandrs Jerofejevs (+1) - Krišjanis Redlihs (2', +2)
Kristaps Sotnieks - Guntis Galvinš
Oskars Cibulskis (2') - Maksims Širokovs

Gardiens : Edgars Masalskis

Remplaçants : Ervins Muštukovs (G), Maris Jass (D), Lauris Bajaruns (A). En tribunes : Koba Jass (A).