L'Autriche arrache deux points

C'est LE match décisif pour... la France. En cas de défaite autrichienne, les Bleus auraient fait un gros pas vers le maintien, puisque les Autrichiens devraient alors absolument s'imposer contre le Canada.

En face, l'Allemagne, battue la veille, ne vise plus rien dans cette compétition, hormis gratter quelques points au classement IIHF. Pat Cortina a mis Thomas Oppenheimer en tribune au profil de Christoph Ullmann, et joue à sept défenseurs, Nikolai Goc et Jens Baxmann étant alignés à la place de Stephan Daschner.

Un tiers rythmé mais fermé

IMG 7124L'Allemagne débute plutôt bien, prenant le jeu à son compte en début de match. À la sixième minute, l'Allemagne concède la première pénalité du jour. Pallestrang mène le jeu, avec comme principal danger Michael Raffl et son frère Thomas, planté dans l'enclave. La meilleure occasion revient à Herburger suite à une mise au jeu gagnée dans la neutre : Endras gagne son duel.

L'Allemagne revient au complet et envoie immédiatement Rieder en échappée. Il est accroché lors de son tir et les officiels signalent deux minutes. Les tirs de loin sont bloqués et l'Autriche s'en sort sans problème. La séquence a toutefois permis aux joueurs de Pat Cortina de contrôler l'essentiel de la possession, et l'équipe s'appuie sur cet avantage positionnel.

Un contre autrichien change la donne : tour de cage, tir du cercle et Endras sauve ses coéquipiers. Le jeu devient plus intense. Suite à une longue passe vers l'aile, Patrick Hager tente un bon tir et les joueurs se chauffent un peu sur l'arrêt de Starkbaum. Les deux équipes alternent temps forts et temps faibles dans un premier tiers rythmé et plutôt offensif.

IMG 7156 700

Le tiers reprend sur les mêmes bases. Marcus Kink accroche son défenseur en zone offensive. L'avantage numérique est de courte durée puisque les officiels signalent un surnombre autrichien : c'est le 20e sifflé toutes équipes confondues dans ce tournoi ! Le jeu s'équilibre et les occasions se font rares.

À mi-période, une nouvelle chance se présente en supériorité pour l'Allemagne : pas mieux, l'offensive reste aux abonnés absents.

 MG 9992 But Autriche 1C'est sur une action a priori peu dangereuse que la situation se décante. L'Autriche récupère un palet dans sa zone et obtient une pénalité différée. Thomas Raffl démarre dans la neutre. Le capitaine s'avance face à une défense sur le reculoir et utilise Benedikt Kohl comme écran. Le tir puissant passe entre les jambes d'Endras, pas irréprochable pour le coup (0-1, photo). Les joueurs de Daniel Ratushny ont pris confiance et poussent sur le but d'Endras. Ils virent en tête à la pause.

À la reprise, l'Allemagne propose de meilleures intentions.Après un premier arrêt de Starkbaum, les Noirs s'installent sur la mise au jeu suivante et trouvent Wolf au cercle gauche. Le capitaine ajuste une lucarne opposée superbe (1-1). Un contre allemand suit quelques minutes plus tard. Rieder démarre en deux-contre-un et décale Wolf, qui échoue hors cadre.

L'Autriche est dans les cordes, et souffle lorsque Kink fait bêtement trébucher Michael Raffl en zone autrichienne. Les tirs de loin sont bloqués pour la plupart, ou bien gérés par Endras et l'Autriche reste à 0/16 dans le tournoi. Le portier allemand sauve notamment un arrêt de la botte sur un tir en pivot de Brian Lebler plutôt bien vu techniquement. Puis, Latusa reçoit une passe au cercle et son tir sur réception n'échappe pas à Endras.

 MG 9916 700À six minutes du terme, une passe en retrait arrive sur Mühlstein à la bleue et le défenseur allume sans opposition. Le disque touche Rotter qui passait devant le gardien et entre (1-2). Euphorique, le promu défend bec et ongles : tirs bloqués, Starkbaum solide... Mais cela casse à 2'01" de la fin, lorsque Patrick Reimer tire du cercle à travers trois joueurs. Le palet trouve la lucarne d'un gardien masqué (2-2).

IMG 7162L'Autriche tente d'accélérer pour arracher les points : un centre de derrière les buts finit au fond, mais le but de Lebler est refusé, marqué du patin, et surtout avec un joueur dans la zone du gardien. Coup dur pour l'Autriche, prolongations !

Pour la France, cela ne change pas grand-chose puisque même une victoire sur la Suède n'assurerait pas officiellement le maintien.

L'Allemagne débute par un dégagement interdit qui incite Pat Cortina à poser son temps mort. Les deux formations limitent leur prise de risques et il y a peu d'occasions jusqu'à une déviation de Hager devant Starkbaum d'un côté, et d'une percée d'Herburger sur la droite, qui force Endras à un bon arrêt de la plaque, de l'autre. La fusillade survient donc assez logiquement.

L'Autriche débute par Heinrich, qui s'avance jusqu'à Endras. Il marque entre les jambes, 0-1.
Hospelt fixe et tente un tir sans réussite. 0-1
Komarek réalise un beau geste technique pour écarter Endras, 0-2.
Rieder réduit l'écart sur le tir suivant, sans problème, 1-2.
Lebler se heurte aux jambières d'Endras.
Reimer feinte bien mais tire hors cadre : victoire de l'Autriche !

L'Autriche respire donc mieux car avec quatre points, elle double la France au classement. La septième place n'est cependant pas très confortable car les Bleus ont encore deux matchs à faire, contre la Suède et la Lettonie, alors que l'Autriche jouera l'ogre canadien. Ceci dit, deux points sur ce match, c'est plutôt mérité compte tenu du compteur de tirs (34-17)...

Désignés joueurs du match : Patrick Reimer pour l'Allemagne et Manuel Latusa pour l'Autriche.

Commentaires d'après-match

Dan Ratushny (entraîneur de l'Autriche) : "Je suis très heureux que nous ayons marqué deux points. C'est quand même dommage de n'avoir pas gagné après 60 minutes. C'était notre meilleur match. Nous nous sommes améliorés à chaque match et nous nous sommes procurés beaucoup d'occasions aujourd'hui. Il reste un match contre le Canada, beaucoup de choses peuvent se passer pendant 60 minutes."

Pat Cortina (entraîneur de l'Allemagne) : "Les cinq-six premiers minutes étaient bonnes, ensuite il faut bien dire que les Autrichiens étaient l'équipe la plus engagée. Nous avons quand même trouvé le moyen de gagner le dernier tiers-temps et d'assurer un point. Je suis satisfait de notre performance globale, sauf le deuxième match contre le Canada. Les joueurs ont tout donné et parfois montré du bon hockey. On ne doit pas oublier, non seulement qu'il nous manque beaucoup de joueurs, mais aussi que nous sommes la seule équipe à avoir dû jouer sept matches en dix jours."

Patrick Reimer (attaquant de l'Allemagne) : "L'Autriche mérite sa victoire. Il nous a manqué ce qui avait fait notre force dans les dernières parties. Nous n'avons bien joué que les dix premières minutes. Dennis Endras a été fort dans les cages. Dans l'ensemble, le tournoi n'était pas si mauvais qu'on veut bien le dire. Nous avons bien débuté contre la France, nous nous sommes repris après le match contre le Canada et nous avons bien fait plein de petites choses. On ne doit pas toujours voir tout en négatif."

 MG 9970 700

 

Allemagne - Autriche 2-3 t.a.b. (0-0, 0-1, 2-1, 0-0, 0-1)
Lundi 11 mai 2015, 16h15. O2 Arena de Prague. 17003 spectateurs.
Arbitrage de Viacheslav Bulanov et Konstantin Olenin (RUS) assistés de Henrik Pihlblad (SUE) et Peter Sefcik (SVK).
Tirs : Allemagne 17 (5, 6, 5, 1), Autriche 34 (7, 10, 13, 3)
Pénalités : Allemagne 6' (2', 2', 2', 0'), Autriche 6' (2', 4', 0', 0')

Récapitulatif du score 
0-1 à 34'33" : T. Raffl assisté de M. Raffl et Heinrich
1-1 à 44'14" : Wolf assisté de Pietta et Müller
1-2 à 54'22" : Rotter assisté de Muhlstein
2-2 à 58'00" : Reimer assisté de Kohl et Krämmer

Tirs au but
Allemagne : Hospelt (arrêt), Rieder (but), Reimer (hors cadre)
Autriche : Heinrich (but), Komarek (but), Lebler (arrêt)


Allemagne

Attaquants
Christoph Ullmann (-1) - Patrick Hager - Patrick Reimer (A)
Tobias Rieder (+1) - Daniel Pietta (+1) - Michael Wolf (C, +1)
Matthias Plachta (-1) - Kai Hospelt (-1) - Marcus Kink (A, 4', -1)
Nicolas Krämmer (+1) - Yannic Seidenberg - Yasin Ehliz
Brent Raedeke

Défenseurs
Justin Krueger (+1) - Moritz Müller (+1)
Björn Krupp (-1) - Patrick Koppchen (-1)
Benedikt Kohl (2', -1) - Jens Baxmann (+1)
Nikolai Goc (-1)

Gardien : Dennis Endras

Remplaçant : Timo Pielmeier (G). En tribunes : Oliver Mebus (D), Stephan Daschner (D), Danny Aus den Birken (G), Thomas Oppenheimer (A)

Autriche

Attaquants
Brian Lebler (A) - Michael Raffl (+1) - Raphael Herburger
Manuel Latusa - Thomas Raffl (C) - Konstantin Komárek (-1)
Manuel Geier (2') - Thomas Hundertpfund -Rafael Rotter
Nikolas Petrik (A) - Mario Fischer (-1) - Manuel Ganahl
Alexander Cijan

Défenseurs :
Dominique Heinrich (2') - Alexander Pallestrang
Florian Iberer - Martin Schumnig
Florian Mühlstein (+1) - Mario Altmann
Daniel Mitterdorfer

Gardien : Bernhard Starkbaum

Remplaçant : René Swette (G). En tribunes : David Medlener (G), Patrick Peter (D)

IMG 7251 700

 MG 9944