Mondiaux 2019 en Slovaquie, 2020 en Suisse, un Mondial U20 à Megève

Le Congrès IIHF a attribué aujourd'hui les championnats du monde 2019 et 2020, ainsi que les championnats du monde et de toutes les catégories pour l'an prochain.

Aperès Moscou et Saint-Pétersbourg (2016), Cologne et Paris (2017), Copenhague (2018), ce sont Bratislava et Kosice qui organiseront les Mondiaux 2019, puis Zurich et Lausanne qui auront les Mondiaux 2020. Les Slovaques sont très bien servis puisqu'ils l'ont eue en 2011, mais c'était attendu puisqu'il n'y avait plus d'autres candidats, et que toutes les ambitions ont été assez assouvies depuis la candidature commune franco-allemande et celle du Danemark (sauf la Lettonie qui s'est retirée de la course). La patinoire de 10000 places de Lausanne n'est pas encore construite, et si elle ne l'est pas n'est pas encore, c'estZoug qui servira de ville de remplacement.

La division IA, antichambre de l'élite mondiale, sera organisée pour la seconde année consécutive dans la même ville ! En fait, c'est parce que Cracovie ne l'a accueillie cette année qu'en remplacement (de l'Ukraine dont l'attribution à Donetsk l'an passé était un peu foutue d'avance)que les Polonais ont été autorisés à re-concourir. Leur concurrent, la Slovénie, a retiré sa candidature. Tout le monde a apprécié l'organisation de Cracovie et le fait d'avoir un match décisif joué devant plus de 10 000 spectateurs. Les instances internationales soutiennent actuellement la relance du hockey en Pologne, un des plus grands pays d'Europe où ce sport a beaucoup souffert depuis vingt ans, ils l'ont prouvé en appâtant ce pays d'une possible place en Ligue des Champions en 2016/17. Néanmoins, il n'est pas sûr que les Polonais soient aussi près de la montée dans l'élite cette fois. L'Autriche et la Slovénie paraissent beaucoup plus fortes, l'Italie en reconstruction voudra sa vengeance. Les promus coréens, qui préparent les JO 2018, voudront tout faire pour éviter de redescendre.

Pour la Division IB, les participants ont voté en majorité pour Zagreb et non pour Tallinn. Là encore, une belle aréna : même les divisions inférieures se tiennent maintenant dans de très grandes salles, du moins en division I. En dessous, on notera que l'Espagne et son sélectionneur national Luciano Basile recevront en division IIA, mais leur ambition de jouer la montée, vite déçue cette année, risque d'être compliqué avec les Pays-Bas, descendus pour la première fois aussi bas, comme grand favori.

Chez les juniors, on notera que la France a obtenu l'organisation de la Division IB des moins de 20 ans à Megève, avec un objectif clair de monter. Les deux autres équipes de France, qui évoluent une division plus haut, se déplaceront. Les moins de 18 ans iront dans une patinoire qui a laissé de grands souvenirs au hockey tricolore, puisqu'ils iront dans la Chizhovka Arena de Minsk, cette même patinoire où les seniors se sont qualifiés pour les quarts de finale des Mondiaux l'an passé. Les Françaises iront à Aalborg.

Quant aux U18 féminines, après la promotion obtenue à Rouen, elles iront au pas du hockey, le Canada, à St. Catharines, la "ville-jardin" à deux pas des chutes du Niagara. Rappelons que les catégories féminines élite sont organisées en groupe de niveau : les Français ne devraient donc a priori pas rencontrer les intouchables nations nord-américaines, mais se concentrer sur le maintien.

Mondial élite (à Moscou et Saint-Pétersbourg, pour rappel)
Division IA (à Cracovie, Pologne, 23-29 avril 2016) : Autriche, Slovénie, Pologne, Japon, Italie, Corée du Sud.
Division IB (à Zagreb, Croatie, 17-23 avril 2016) : Ukraine, Grande-Bretagne, Lituanie, Croatie, Estonie, Roumanie.
Division IIA (à Jaca, Espagne, 9-15 avril 2016) : Pays-Bas, Belgique, Serbie, Espagne, Islande, Chine.
Division IIB (à Mexico, Mexique, 10-16 avril 2016) : Australie, Nouvelle-Zélande, Mexique, Bulgarie, Israël, Corée du Nord.
Division III (à Istanbul, Turquie, 31 mars – 9 avril 2016) : Afrique du Sud, Turquie, Luxembourg, Hong Kong, Géorgie, Emirats Arabes Unis, Bosnie-Herzégovine.

Moins de 20 ans
Mondial élite à Helsinki, Finlande, 26 décembre 2015 – 5 janvier 2016
Groupe A : Canada, Suède, USA, Danemark, Suisse
Groupe B : Russie, Slovaquie, République Tchèque, Finlande, Bélarus
Division IA (à Vienne, Autriche, 13-19 décembre 2015) : Allemagne, Norvège, Lettonie, Italie, Autriche, Kazakhstan
Division IB (à Megève, France, 12-18 décembre 2015) : Slovénie, Ukraine, Pologne, France, Japon, Grande-Bretagne
Division IIA (à Elektrenai, Lituanie, 13-19 décembre 2015) : Hongrie, Lituanie, Corée du Sud, Pays-Bas, Estonie, Croatie
Division IIB (à Belgrade ou Novi Sad, Serbie) : Roumanie, Espagne, Australie, Belgique, Serbie, Chine.
Division III (à Mexico, Mexique, 15-24 janvier 2016) : Islande, Nouvelle-Zélande, Mexique, Afrique du Sud, Turquie, Israël, Bulgarie.

Moins de 18 ans
Mondial élite à Grand Forks, USA, 14-24 avril 2016
Groupe A : USA, Suisse, Russie, Suède, Lettonie
Groupe B : Finlande, Canada, République Tchèque, Slovaquie, Danemark
Division IA (à Minsk, Belarus, 10-16 avril 2016) : Allemagne, Bélarus, France, Norvège, Kazakhstan, Autriche
Division IB (à Asiago, Italie, 18-24 avril 2016) : Hongrie, Slovénie, Japon, Ukraine, Italie, Corée du Sud
Division IIA (à Brasov, Roumanie, 4-10 avril 2016) : Lituanie, Pologne, Grande-Bretagne, Pays-Bas, Croatie, Roumanie
Division IIB (à Valdemoro, Espagne, 26 mars – 1er avril 2016) : Estonie, Espagne, Serbie, Belgique, Chine, Islande
Division IIIA (à Sofia, Bulgarie, 14-20 mars 2016) : Australie, Mexique, Bulgarie, Taïwan, Israël, Turquie
Division IIIB (à Johannesburg ou au Cap, Afrique du Sud, 15-19 février 2016 a priori) : Afrique du Sud, Nouvelle-Zélande, Hong Kong

Féminines
Mondial élite à Kamloops, Canada, 28 mars – 4 avril 2016
Groupe A : USA, Canada, Finlande, Russie
Groupe B : Suède, Suisse, Japon, République Tchèque
Division IA (à Aalborg, Danemark, 26 mars – 2 avril 2016) : Allemagne, Autriche, France, Danemark, Norvège, Slovaquie
Division IB (à Asiago, Italie, 4-10 avril 2016) : Lettonie, Pays-Bas, Chine, Hongrie, Italie, Kazakhstan
Division IIA (à Bled, Slovénie, 1er-7 avril 2016) : Corée du Nord, Grande-Bretagne, Corée du Sud, Pologne, Croatie, Slovénie
Division IIB (à Ankara, Turquie, 29 février – 6 mars 2016) : Nouvelle-Zélande, Mexique, Espagne, Islande, Australie, Turquie
Qualification en DIIB (à Sofia, Bulgarie, 7-10 décembre 2015) : Hong Kong, Afrique du Sud, Bulgarie, Roumanie

U18 féminines
Mondial élite à St. Catharines, Canada, 8-15 janvier 2016
Groupe A : USA, Canada, Russie, République Tchèque
Groupe B : Finlande, Suède, Suisse, France
Division 1A en Hongrie 24-30 janvier 2016 : Japon, Norvège, Slovaquie, Allemagne, Hongrie, Danemark
Le format du niveau inférieur sera déterminé en septembre en raison de l'afflux des candidatures.