États-Unis - République Tchèque (Mondiaux 2015, 3e place)

À défaut d'avoir accédé à la finale, les Tchèques doivent quand même essayer d'obtenir une médaille. Face à eux, les Américains, ceux-là même qui avaient déjà "gâché" leur précédent championnat du monde à Prague en 2004 en les éliminant en quart de finale.

IMG 1437Comme à chaque match, Vladimír Růžička a changé ses lignes par un jeu de chaises musicales à l'aile gauche (entre Erat, Klepiš et Červenka). Le gardien Ondřej Pavelec est confirmé dans les cages, et c'est lui qui reçoit les lancers de meilleure qualité en début de match.

À la huitième minute, Charlie Coyle, positionné derrière la ligne de fond, voit Brock Nelson qui arrive directement du banc et qu'aucun adversaire n'a pris en charge. Le meilleur marqueur américain de ces championnats du monde a donc le temps de tirer deux fois, avant que Nick Bonino ne convertisse le rebond (1-0).

Les Américains ont une chance de doubler la mise quand Jiří Novotný part en prison pour une crosse haute, mais le principal danger vient de Martin Zaťovič qui profite d'un palet bondissant sur la crosse de Mike Reilly pour le lui chiper et partir en contre-attaque pendant l'infériorité.

IMG 1498Alors que les Tchèques reprennent progressivement le contrôle de la partie, les États-Unis ajoutent un deuxième but en fin de période. Trevor Lewis, oublié devant le but par Nemec, reprend le centre de Jack Eichel et ne laisse aucune chance à Pavelec (2-0). Sanctionné pour cette erreur, Ondřej Nemec, qui avait déjà été retiré de l'alignement depuis la première période du quart de finale, ne reviendra plus sur la glace.

La défense tchèque a été collectivement passive et en défaut dans ces vingt premières périodes. Menée 11-4 dans les premières périodes au cours de ce championnat, la République Tchèque peut se dire qu'elle a déjà vécu des situations similaires. Autre motif d'espoir, Coyle a été pénalisé trois secondes avant la pause.

L'équipe locale reprend donc le jeu en supériorité numérique. Jaromír Jágr délivre un caviar au second poteau pour le capitaine Jakub Voráček, qui reprend... dans le petit filet. La pénalité est tuée, mais le début de deuxième tiers-temps ne semble pas plaire au coach américain Todd Richards qui utilise son temps mort.

IMG 1773Les offensives sont toujours tchèques, et c'est au tour de Petr Koukal de servir une passe transversale parfaite pour Dominik Simon... qui rate la reprise. Sur un troisième centre de la droite du même genre, Jan Kolář frappe quant à lui la barre transversale ! Même si les blancs trouvent la cible, le gardien américain Connor Hellebuyck est à la parade, comme quand Martin Erat conclut entre les cercles un jeu en triangle, ou encore quand Jakub Klepiš dévie de près une jolie passe de Jágr entre les jambes de son défenseur. Une domination stérile.

Pendant une phase de jeu en zone tchèque, Bonino essaie de lever la crosse de Koukal, rate son geste et le blesse au visage. Il prend donc 2'+2'. Il n'y a plus de temps à perdre pour les Tchèques. Ils passent les quatre minutes en zone offensive (sauf un palet mal bloqué à la bleue par Jordan et un dribble inutile de Kovář), mais toujours en vain.

IMG 1716 But Etats UnisNovotný retourne en prison pour avoir fait tomber une crosse adverse d'un cinglage ne paraissant pas si fort. Les Américains attendent les trente dernières secondes pour s'installer, et pourtant ils se montrent plus réalistes juste après la fin de la pénalité, sur un lancer du haut de l'enclave de Charlie Coyle (3-0).

Les Tchèques n'ont plus inscrit de but depuis 100 minutes, et la médaille paraît maintenant très compromise. Ils attaquent pourtant d'entrée au troisième tiers-temps, avec des lignes encore modifiées. Tomáš Plekanec, maintenant replacé sur le premier trio, reprend dans le slot une passe de derrière la cage de Voráček au bout de quinze secondes. L'échauffourée qui s'ensuit provoque la sortie de Coyle, mais le jeu de puissance local est de plus en plus désastreux. Michal Jordan s'obstine à lancer face à des crosses adverses qui dévient le palet et éloignent le danger.

Alors que son équipe coule, le public de Prague n'a rien perdu de sa motivation et bondit avec beaucoup d'allant sur un "qui ne saute pas n'est pas tchèque". La quatrième ligne locale répond par une bonne présence, mais le tir de Martin Zaťovič est encore détourné in extremis par la botte de Connor Hellebuyck.

IMG 1531Les Tchèques continuent de pousser en zone offensive, mais les Américains sont agressifs sur le porteur du palet et bien regroupés pour interdire l'accès de leur enclave. Même un dernier avantage numérique avec sortie du gardien n'y change rien : impossible d'inscrire le moindre but malgré 39 tirs, dont 16 à 1 dans la dernière période !

Alors que les soucis semblaient s'être déplacés sur d'autres secteurs, et en particulier la défense, la République Tchèque est donc retombée dans ses problèmes d'inefficacité offensive criante qui la freinent depuis deux ans. Ils peuvent néanmoins remercier leurs supporters qui auront continué à les applaudir jusqu'à la fin.

Les Américains, eux, décrochent leur deuxième médaille en trois ans. Ils démontrent une fois de plus que leurs jeunes générations sont de plus en plus talentueuses. Révélation de ce tournoi, Connor Hellebuyck s'est certainement rapproché du titre de meilleur gardien du championnat du monde avec ce deuxième blanchissage. Il a porté son pourcentage d'arrêts final à 94,8% ! Ce grand espoir ne devrait pas tarder à débuter en NHL avec Winnipeg... où le titulaire pour l'instant n'est autre que son vis-à-vis du jour >Ondřej Pavelec.

Désignés joueurs du match : Nick Bonino pour les États-Unis et Tomáš Plekanec pour la République Tchèque.

IMG 1479 700

Commentaires d'après-match

Jakub Voráček (capitaine de la République Tchèque) : "Pour moi, c'est la pire défaite de ma carrière, et je pense que c'est le cas de beaucoup de joueurs. Je ne pense pas que ayons si mal joué, mais quand on ne marque aucun but en deux rencontres, on peut difficilement gagner. Mais je peux mettre ma main à couper que chaque joueur a tout donné. On peut juste féliciter les Américains pour le bronze. Nous sommes très déçus, mais c'est le sport. Difficile de faire une évaluation à chaud. Nous avons travaillé à chaque présence et nous sommes allés à la cage, mais nous n'avons rien obtenu."

Jaromír Jágr (attaquant de la République Tchèque) : "C'est un jour de pluie. Nous avons essayer de jouer aussi bien que possible en attaque et en défense, mais nous n'avons pas réussi à obtenir une médaille dans ces championnats du monde à domicile. Il est temps d'arrêter. Je pense que je ne ferai plus d'autre tentative de jouer pour l'équipe nationale. Je n'ai pas réussi à finir par une victoire à la maison. Je ne jouerai pas les prochains Mondiaux en Russie. J'aime encore ce sport, mais comment rivaliser avec des gars 20 ans plus jeunes que moi ?"

IMG 1439 700

 

États-Unis - République Tchèque 3-0 (2-0, 1-0, 0-0)
Dimanche 16 mai 2015 à 16h15 à l'O2 Aréna de Prague. 15007 spectateurs.
Arbitrage de Marcus Vinnerborg (SUE) et Jyri Rönn (FIN) assistés de Jimmy Dahmen (SUE) et Gleb Lazarev (RUS).
Pénalités : États-Unis 12' (2', 4', 6') ; République Tchèque 6' (2', 2', 2').
Tirs : États-Unis 16 (11, 4, 1) ; République Tchèque 39 (11, 12, 16).

Évolution du score :
1-0 à 07'25" : Bonino assisté de Nelson et Coyle
2-0 à 18'13" : Lewis assisté d'Eichel
3-0 à 39'10" : Coyle assisté de Bonino


États-Unis

Attaquants :
Anders Lee - Nick Bonino (+2, 4') - Charlie Coyle (+2, 4')
Dan Sexton - Mark Arcobello - Ben Smith
Brock Nelson (+2, 2') - Jack Eichel (+1) - Trevor Lewis (A, +1)
Matt Hendricks (C) - Dylan Larkin - Steve Moses
Jeremy Morin

Défenseurs :
Torey Krug (+1) - Justin Faulk (A, +1)
Mike Reilly (+2) - Seth Jones (+2, 2')
Jake Gardiner - Connor Murphy
Zach Redmond (+1)

Gardien :
Connor Hellebuyck

Remplaçant : Jack Campbell (G). En réserve : Alex Lyon (G), John Moore jr (D), Jimmy Vesey (A).

République Tchèque

Attaquants :
Martin Erat (-1) - Vladimír Sobotka (-1, 2') - Jakub Voráček (C)
Jakub Klepiš (-2) - Tomáš Plekanec (-1) - Jaromír Jágr (A, -2)
Roman Červenka - Jan Kovář - Michal Vondrka (-1)
Martin Zaťovič - Petr Koukal - Jirí Novotný (-1)
Dominik Simon

Défenseurs :
Jan Hejda (A, -2) - Michal Jordán
Jan Kolář (-1) - Jakub Nakládal
Petr Čáslava (-2) - Jakub Krejčík
Ondřej Nemec (-1)

Gardien :
Ondřej Pavelec [sorti à 57'18"]

Remplaçant : Alexander Salák (G). En réserve : Jakub Kovář (G), Tomáš Hertl (A), Radek Smolenák (A).

IMG 1839 700