Statshot : pourcentage de victoires en saison régulière de Ligue Magnus des entraîneurs 2014-2015

Statistique très prisée outre-Atlantique, Hockey Archives a sorti les calculatrices pour vous proposer ce nouvel indicateur relatif au pourcentage de victoires en saison régulière de Ligue Magnus, pour les entraîneurs ayant fréquenté les bancs cette saison 2014-2015.


15 coachs sont donc concernés puisque Rouen a connu un changement en cours de saison.

Sans plus attendre voici le tableau, et quelques explications à suivre :

pourcentages victoires entraineurs
Ce relevé tient compte des présences "effectives" des coachs sur les bancs lors des rencontres de saison régulière Ligue Magnus. Ainsi les chiffres tiennent compte des données prélevées sur les feuilles de match. Par exemple, Philippe Bozon apparait avec 24 rencontres au compteur, puisque Nicolas Martin fut inscrit sur la feuille pour 2 matchs. Cette logique vaut pour l'ensemble des saisons de Ligue Magnus (depuis 2004), c'est également la raison pour laquelle Luciano Basile compte 2 rencontres de moins que Stéphane Gros, inscrit sur toutes les feuilles de match de la ligue.

Il n'est guère étonnant de retrouver beaucoup de nouveaux entraîneurs en haut de ce tableau. L'intersaison 2014 a été riche en mouvement, essentiellement dans des clubs visant plutôt le haut du classement. En ce sens, le pourcentage ne portant que sur une unique saison revêt une tendance "sans concession" : soit la saison régulière est réussie et le pourcentage est bon, soit elle l'est beaucoup moins et le pourcentage s'en ressent.

Un élément de lecture important est "l'effet club", bien souvent décisif à la lecture des statistiques des entraîneurs ayant coaché plusieurs équipes : Rodolphe Garnier en est un exemple concret, comptant un différentiel de plus de 50 points de pourcentage entre son passage à Caen (20,51 % de victoires) et celui à Rouen (76,81 %). Les 60 rencontres supplémentaires côté rouennais font grimper le total au delà du médian.
En revanche si la différence est encore plus criante pour Ari Salo, le faible nombre de matchs à Rouen empêche le pourcentage si élevé de peser dans le total.

D'autres expérimentés techniciens ont su eux conserver des pourcentages proches : c'est le cas de Luciano Basile, dont finalement la (très) légère baisse de cette année ne joue aucunement face aux 9 saisons pleines pour Briançon. Stéphane Gros fait également preuve d'une grande régularité, et dans une moindre mesure François Dusseau.


Pour indication, voici les chiffres correspondants à d'autres entraîneurs grandement capés dans la ligue :

- Antoine Richer (2004-2005 / 2008-2012) : 70 / 144 - 61,40 %
- Heikki Leime (2007-2010 / 2011-2014) : 81 / 134 - 60,45 %
- Jean-François Dufour (2010-2014) : 54 / 104 - 51,92 %
- Santino Pellegrino (2009-2013) : 41 / 89 - 46,07 %
- Daniel Maric (2004-2011) : 76 / 184 - 41,30 %
- Stéphane Barin (2005-2011) : 40 / 101 - 39,60 %