Grenoble – Litvínov (CHL 2015/16, groupe F, 1re journée)

Litvínov tient son rang

Les Brûleurs de Loups effectuent leurs grands débuts ce soir dans la CHL en recevant le champion Tchèque en titre, le HC Litvínov. Repêchés au dernier moment après la défection d’une équipe danoise, les Grenoblois ne boudent pas leur plaisir de disputer cette compétition européenne qui vient récompenser leur première place en saison régulière de Ligue Magnus.

L’équipe alignée ce soir n’a toutefois plus grand-chose à voir. Outre le départ déjà acté de l'entraîneur Richard Martel (remplacé par Edo Terglav venu de Briançon), c’est une véritable saignée qu’a connu l’effectif cet été avec les départs de nombreux joueurs majeurs (Yorick Treille, Michal Zajkowski, Pierre-Luc Lessard, Dominic Jalbert, Sam Roberts, Mitja Sivic, Felix Petit et Toby Lafrance notamment).

Seul le capitaine Eric Chouinard et son compatriote Danick Bouchard ont résisté à la tempête qui a balayé tous les joueurs étrangers. Les nombreux renforts (le gardien Ervīns Muštukovs, Sébastien Bisaillon, Jonathan Harty, Ryan Barlock, Dave Labrecque, Sébastien Thinel, Sebastien Gauthier et Petr Kalus principalement) auront fort à faire pour trouver une cohésion face à une équipe tchèque très solide qui a connu très peu de changements à l’intersaison, les seuls départs notables étant le gardien Pavel Francouz, parti en KHL (et remplacé par Jaroslav Janus) ainsi que les retraites des légendes tchèques, Jiří Šlégr et Martin Ručinský.

CHOUINARDPour sa première composition d’équipe en match officiel, Edo Terglav n’hésite pas à aligner quatre lignes, preuve qu’il compte sur l’implication des jeunes joueurs (Perret et Chapuis déjà présents, Guillaume et Lamboley arrivés cet été) pour apporter de la profondeur à son attaque.

Les premières minutes sont assez équilibrées et montrent que les Brûleurs de Loups sont en mesure de rivaliser avec une équipe d’Extraliga. Déjà une bonne nouvelle en soi après des matchs de préparation pas très rassurants (une victoire à Vaujany face à une équipe de Gap très amoindrie et deux défaites face à Briançon et Gap lors du tournoi de Briançon le week-end dernier).

Après deux premières minutes relativement équilibrées (et un tout premier lancer de Bouchard), Litvínov finit par prendre l’ascendant en contrôlant le palet mais sans se procurer d’actions vraiment dangereuses. Les défenses prennent le pas sur les attaques avec deux gardiens, Jaroslav Janus et Ervīns Muštukovs, très solides dans leurs interventions. Après une grosse série de tirs sur la cage grenobloise, les Tchèques voient leur pressing récompensé par une pénalité de Bisaillon, la première du match. Mais les Brûleurs de Loups défendent bien en box play et n’accordent que des tirs lointains à l’image de celui de Pavlik bien capté par Muštukovs.

De retour à cinq contre cinq, Litvinov conserve la possession du palet mais laisse partir quelques contres, celui de Perret n’étant sauvé qu’in extremis de la jambière par Janus. Grenoble obtient sa première supériorité numérique lorsque Viktor Hübl est sanctionné mais se fait une petite frayeur sur une contre-attaque rapide de Hořava sur laquelle Muštukovs fait preuve d’autorité. Le portier letton ne manque pas de travail dans cette première période, où il repousse successivement un lancer de Kubat et s’en sort sur une combinaison entre Trávníček et Hanzl.

PerretLes Grenoblois ne sont pas en reste et auraient même pu ouvrir le score sur un lancer de Bouchard qui voit la lucarne lui échapper. Perret fait parler sa vitesse en zone offensive et donne le tournis à la défense tchèque. Mais au moment où les Brûleurs de Loups se  montraient les plus dangereux, Dave Labrecque se fait pénaliser. Litvinov termine ce premier tiers en supériorité numérique, sans pour autant parvenir à déstabiliser la défense grenobloise, bien en place et qui mérite le score de parité au retour au vestiaire.

Rassurés d’avoir tenu bon dans la première période, les Brûleurs de Loups reviennent confiants sur la glace, surtout que Petr Chaloupka se fait rapidement pénaliser. Grenoble évolue donc en power-play pour la deuxième fois mais n’en profite pas. Dans la foulée, c’est au tour du rugueux Ryan Barlock de rejoindre la prison. À l’inverse des locaux, Litvínov fait bon usage de sa supériorité numérique : le capitaine Michal Trávníček déborde sur l’aile droite et ajuste Muštukovs d’un bon lancer du poignet qui se loge sous la barre (0-1, 25'51"). Le portier grenoblois n’était pas masqué et n’a pas paru au mieux sur cette action qui délivre les visiteurs.

S’ensuivent quelques minutes compliquées pour Grenoble. Filip Pavlík teste de nouveau Muštukovs d’un tir lointain mais cette fois le gardien letton répond présent. Sous pression, Grenoble se fait de nouveau pénaliser cette fois par Jonathan Harty. Les Brûleurs de Loups souffrent pendant deux minutes, assiégés dans leur zone. Ils vont tenir pendant deux minutes à cinq contre cinq mais ne feront que retarder l’échéance. Suite à un lancer de Petr Chaloupka sur la cage, le palet ressort pour Jakub Šrámek présent au rebond. Il tire sur la jambière de Muštukovs qui rentre dans le but avec le palet (0-2, 32'52").

Désormais, les Tchèques ont clairement pris l’ascendant. Les hommes d’Edo Terglav ne réagissent pas de la meilleure manière avec des pénalités de Barlock puis de Bisaillon. Ce sont quasiment quatre minutes consécutives que les locaux doivent jouer en infériorité numérique. Litvinov s’installe en zone offensive et les Grenoblois n’arrivent que rarement à sortir le palet. Muštukovs réalise un gros arrêt du bouclier face à Kamil Piroš. Mais à force de plier, la défense grenobloise finit par rompre sur une très belle combinaison : Rostislav Martynek, installé derrière le filet, centre pour Filip Pavlík dont la reprise « one timer » ne laisse aucune chance à Muštukovs (0-3, 36'32"). Sonnés, les locaux n’arrivent pas à réagir et subissent le jeu jusqu’à la fin de la période.

BOUCHARD Danick 1Victimes de leur indiscipline dans la deuxième période, les Brûleurs de Loups n’ont désormais comme objectif que d’éviter d’alourdir la note pour ne pas subir une déroute à domicile. Malheureusement l’indiscipline continue côté grenoblois avec une pénalité de Thinel dès la première minute. Pavlík s’en donne à cœur joie à la ligne bleue et Muštukovs sauve les meubles. Les Grenoblois vont alors réagir de belle manière. D’abord en marquant un but refusé à cause d’une cage déplacée par Jaroslav Janus, récidiviste en la matière, juste avant que le palet ne franchisse la ligne.

À l’image de Jonathan Harty qui distribue les mises en échec, les Grenoblois mettent plus d’énergie dans leur jeu et reviennent mettre la pression sur la cage tchèque. Eric Chouinard, en excellente position, voit son tir du poignet échouer sur la mitaine de Janus. Après un rush de Guillaume, Janus déplace une nouvelle fois sa cage et se fait cette fois pénaliser. Et lorsque Jiří Gula part à son tour en prison, Edo Terglav comprend qu’il s’agit d’une belle opportunité pour son équipe et demande un temps mort. À cinq contre trois, les Brûleurs de Loups mettent une grosse pression sur la cage mais ne trouvent pas le bon décalage. L’excellent box play tchèque parvient à tenir le choc.

Mais à peine revenus à cinq contre cinq, Michal Trávníček est sanctionné à son tour. C’est la pénalité de trop pour Litvinov puisque suite à une bonne circulation de palet en zone offensive, Sébastien Bisaillon parvient enfin à tromper la vigilance de Janus (1-3, 51'01"). De quoi rêver à un come-back grenoblois ? Pas pour longtemps car moins d’une minute après, Pavlík et Gerhát s’échappent en deux contre un. Pavlík bute sur Muštukovs mais Gerhát termine le travail (1-4, 51'59"). Cette fois la victoire tchèque ne fait plus aucun doute. Une pénalité de Chalupka permettra tout de même aux Grenoblois de pousser pour marquer un second but mais Janus s’illustre de nouveau avec un gros arrêt entre les jambières. Le match se termine à quatre contre quatre après des pénalités de Lukeš et Harty dans les deux dernières minutes.

Litvínov n’a pas fait le show ce soir à Pôle Sud mais a démontré une très grande solidité dans tous les domaines : bloc défensif compact, gardien de haut niveau, automatismes en power-play et réalisme devant la cage. La constance des Tchèques pendant soixante minutes a fait la différence ce soir. Après avoir pris le large au second tiers, ils se sont permis de gérer au troisième tiers pour repartir avec la victoire qu’ils étaient venue chercher.

Pour ce premier match de CHL, les Brûleurs de Loups ont bien résisté à un adversaire de gros calibre. Ils se sont même pris à rêver après vingt premières minutes intéressantes au cours desquelles ils ont fait jeu égal avec Litvinov. Malheureusement, ils n’ont pu continuer sur le même rythme au second tiers. L’accumulation des pénalités leur a finalement été fatale avec deux buts encaissés en infériorité numérique au cours d’une période où ils ont clairement subi.

La réaction du troisième tiers fut intéressante car elle a montré que Grenoble était capable de mettre la pression durablement dans la zone tchèque. On regrettera seulement le manque d’efficacité en supériorité numérique (et notamment lors du cinq contre trois non concrétisé). Mais avec un peu plus d’adresse au moment de conclure, les Brûleurs de Loups auraient pu finir sur un score plus serré. Un point à corriger pour les prochains matchs tout comme l’indiscipline préjudiciable des défenseurs (12 minutes rien que pour le trio Bisaillon, Harty, Barlock).

Les prochaines échéances promettent maintenant d’être délicates à gérer pour Grenoble avec deux longs déplacements la semaine prochaine à Litvinov puis Espoo.

Désignés meilleurs joueurs du match : Jordann Perret (Grenoble) et Jaroslav Janus (Litvínov)

Commentaires d’après-match :

Jordann Perret (attaquant de Grenoble) : « Au premier tiers, avec notre système de jeu, on a réussi à les contenir. On s’est même créé des occasions. Ensuite au deuxième tiers temps, on a arrêté de jouer environ cinq minutes et là ils ont réussi à prendre l’avantage avec les petites pénalités qu’on a prises, ils ont su marquer. Après au troisième tiers, on a essayé de revenir... On n’a pas fait un mauvais match mais on n’a pas joué soixante minutes à fond. Les fautes, ça fatigue les joueurs, le goal, ils prennent le momentum du match et après il faut le changer mais on essaiera de faire ça une prochaine fois. »

Eric Chouinard (capitaine de Grenoble) : « On n’a pas fait un méchant match, au deuxième tiers, les pénalités nous ont coûté cher. Quand ils ont marqué, c’était plus difficile de revenir dans le match. Les pénalités nous ont cassé le rythme et leur ont donné une chance de marquer, c’est ce qui nous coûte le match. C’est un match de joué seulement, on va se concentrer sur la prochaine rencontre. Il faut prendre match après match. »

Edo Terglav (entraîneur de Grenoble) : « Nous avons été très disciplinés en première période. Dans la seconde période, nous avons fait des choses que nous ne nous ne devrions pas faire à ce niveau de jeu. Nous avons pris trois ou quatre pénalités et on a encaissé deux buts. À ce niveau, on a besoin d’être discipliné. Tous les joueurs doivent être au diapason sur la glace. De leur côté, on voit qu’ils ont des bonnes connexions, qu’ils ont l’habitude jouer ensemble. Maintenant, nous devons préparer le prochain match qui sera un long déplacement. »

 

Grenoble – Litvínov 1-4 (0-0, 0-3, 1-1).

Vendredi 21 août 2015 à 19h30 à la patinoire Pôle Sud de Grenoble. 3300 spectateurs.
Arbitrage de Damien Bliek (FRA) et Milan Zrnic (SLO) assistés de Thomas Caillot (FRA) et Frédéric Peurière (FRA)
Pénalités : Grenoble 16' (4’, 8', 4’), Litvínov 14' (2’, 2’, 10')
Tirs cadrés : Grenoble 24, Litvínov 31

Évolution du score :

0-1 à 25'51" : Trávníček assisté de Gula (sup. num.)
0-2 à 32'52" : Šrámek assisté de Chaloupka
0-3 à 36'32" : Pavlík assisté de Martynek et Trávníček (sup. num.)
1-3 à 51'01" : Bisaillon assisté de Chouinard et Labrecque (sup. num.)
1-4 à 51'59" : Gerhát assisté de Pavlík

Grenoble

Attaquants :

Jordann Perret – Eric Chouinard (C) – Sébastien Thinel (2’)
Danick Bouchard – Dave Labrecque (2’) – Romain Chapuis
Petr Kalus – Sébastien Gauthier – Julien Guillaume
Julien Baylacq – Christophe Tartari (A) – Robin Lamboley
Aubin Lamirault.

Défenseurs :

Sébastien Bisaillon (A) (4’) – Ryan Barlock (4’)
Stéphane Gervais – Jonathan Harty (4’)
Arnaud Faure – Nicolas Favarin
Quentin Scolari.

Gardien :

Ervīns Muštukovs

Remplaçant : Victor Goy (G). Absent : Arthur Montenoise.

Litvínov

Attaquants :

František Lukeš (2’) – Viktor Hübl (A) (2’) – Peter Jánský
Michal Trávníček (C) (2’) – Rostislav Martynek – Robin Hanzl
František Gerhát – Miloslav Hořava – Ondřej Jurčík
Jakub Šrámek - Kamil Piroš (A) – Pavel Písařík.

Défenseurs :

Petr Chaloupka (4’) – Karel Kubát
Tomáš Pavelka – Filip Pavlík
Martin Kokeš - Jiří Gula (2’).

Gardien :

Jaroslav Janus (2’) 

Remplaçant : Michael Petrásek (G). Absents : Kamil Černý, Zbyněk Sklenička, Jiří Zeman, Pavel Smolka, Richard Mráz, Adam Chlapík, Lukáš Válek, Marek Baránek.