Brest – Nantes (Match amical)

Une victoire maison.

Tandis que les Corsaires s’apprêtent à disputer leur quatrième match de préparation loin de leur « Petit Port » d’attache, les Brestois ont la chance de retrouver brièvement leur nid douillet au Rïnkla Stadium après de (trop) longs mois éloignés de leur public. Un échantillon de courageux Nantais (une quinzaine de personnes) a également fait le déplacement jusqu’en pointe bretonne.

Bien que les Corsaires soient habitués à voguer, les Brestois ont davantage navigué en ce mois d’août. Débarqués en Ferry à Portsmouth, ils se sont rendus par la route jusqu’en baie de Cardiff pour y disputer deux matchs amicaux face à l’équipe d’EIHL des Devils. Une préparation relevée face à une solide équipe physique qui s’est soldée par deux défaites (1-7, 2-4), mais à coup sûr de beaux souvenirs et une cohésion renforcée à l’issue du voyage.

Troisième match en quatre jours, peu de sommeil durant la traversée, on sera donc indulgent avec l’intensité du jeu offert ce soir par les locaux… et les visiteurs encore en rodage également. Julian Barrier et Léo Bertein gardent leurs forts respectifs et sont tour à tour sollicités par des lignes à la recherche de repères. Nantes propose trois blocs homogènes qui se procurent de belles occasions durant le premier tiers. Francis Drolet se trouve sur la plupart d’entre elles tant pour distiller des passes à Nick Prockow (2’) ou au capitaine Alexandre Demers (10’32’’) que pour ajuster un tir (8’05’’).

Vêtus de nouveaux maillots intégralement noirs, les Brestois ne sont pas totalement en reste et c’est assez logiquement que l’on retrouve davantage les lignes composées par des « anciens » à l’œuvre. Sur la troisième ligne, Jérémie Romand a déjà ses automatismes avec les frères Avenel et cela se voit nettement sur la glace par une grosse occasion où Barrier laisse un court instant son but ouvert (13’30’’). Toutefois l’ensemble manque encore de précision et c’est bien normal.

La quatrième ligne a plus de réussite. Dimitri Motreff a visiblement travaillé fort durant l’intersaison et semble avoir progressé physiquement. En vue tout au long du match, il assiste son frère Nicolas qui effectue une belle percée avant de décocher un tir en lucarne. Barrier, solide jusqu’alors, ne peut pas grand chose pour empêcher le palet de passer (1-0 à 16’29’’).

Les visiteurs ont l’opportunité d’égaliser par l’ex-Rémois Tommy Fiorentino lancé à toute vitesse mais il est fauché illégalement dans la défense noire. Il parvient à ajuster un tir mais Léo Bertein sort un bel arrêt qui avorte l’action. Le cerbère breton remet le couvert sur le tir de pénalité obtenu par l’attaquant américain (25’57’’). À la mi-match, les Corsaires subissent plusieurs vagues offensives adverses encore une fois menées par les quatrième (Dimitri Motreff à 28’) et troisième lignes (30’15’’, 30’37’’ et 31’35’’) mais l’orage passe. La deuxième pause est la bienvenue pour les protagonistes éprouvés physiquement.

Bénéficiant de trois supériorités numériques dans la dernière période, Nantes ne parvient pas à déjouer un Bertein efficace bien que parfois un peu kamikaze. Le gardien des Albatros tente en effet une passe dangereuse dans l’axe alors qu’il est sorti de son but et que son équipe est en infériorité numérique (46’04’’). On frôle le but gag mais Léo s’en tire à bon compte. Ce dernier est d’ailleurs aux premières loges pour assister derrière sa cage aux « amabilités » nord-américaines entre Doug Jessey et Gabriel O’Connor (49’09’’).

Julian Barrier se met aussi en valeur et prive du bout de la jambière Dimitri Motreff d’un but que le jeune attaquant aurait bien mérité au vu de ses efforts. C’est finalement le plus jeune Brestois sur la glace qui parvient à le tromper. Profitant de l’absence de Michal Dian, le U18 Thibault Kervella est aligné sur la deuxième ligne aux côtés de la paire offensive slovaque Martin Hujsa - Jaroslav Prosvic. Bien positionné devant le but adverse, il pousse au fond un centre millimétré de Hujsa (2-0 à 52’55’’).

Ce match de préparation se termine sur ce petit score où l’intégralité des buts est l’œuvre de joueurs formés au club. Un fait suffisamment rare pour être noté. Une victoire « maison » en somme. Ce match amical comportait les défauts inhérents à une rencontre de pré-saison : une intensité logiquement inférieure à un match de compétition, des déchets dans le jeu, un physique un peu court…

Dans ce contexte les gardiens Barrier et Bertein ont tiré leur épingle du jeu avec un blanchissage du dernier nommé. Les Corsaires nantais ont vraiment fait bonne figure et ont offert une adversité de bon augure pour leur saison en Division 1. L’écart de division ne s’est pas franchement fait sentir. Citons les attaquants Drolet et Fiorentino comme étant ceux qui se sont le plus mis en valeur durant ces soixante minutes. Mais l’équipe dispose de trois blocs plutôt homogènes.

Fort de neuf recrues intégrant l’effectif, les néo-brestois sont encore à la recherche de repères. On a néanmoins pu entrapercevoir le penchant très offensif de Mathieu Gagnon (auteur de plusieurs montées de palet), le style « renard des surfaces » de Christian Ouellet et les talents de passeurs de Martin Hujsa (qui semble en avoir gardé sous le coude).

Les « anciens » de l’équipe ont l’avantage d’avoir déjà leurs automatismes et se sont montrés à leur aise. La très bonne surprise vient de la prestation de Dimitri Motreff. Un bon camp d’entrainement pourrait lui offrir un temps de jeu régulier pour le début de saison en Ligue Magnus ce qui offre à son équipe une profondeur de banc intéressante.

Fin de la pré-saison pour Brest ce week-end chez le promu bordelais pour trois matchs face à des adversaires de Ligue Magnus.



Brest –Nantes 2-0 (1-0, 0-0, 1-0)
Mardi 25 août 2015 à 20h30 au Rïnkla Stadium. 752 spectateurs.
Arbitrage de Charles Edouard Salmon assisté de Alexandre Bourreau et Peignault
Pénalités : Brest 6' (0’, 0’, 6’), Nantes 6' (2’, 0’, 4‘).

Évolution du score :
1-0 à 16’29’’ : N. Motreff assisté de D. Motreff et Gréverend
2-0 à 52’55’’ : Kervella assisté de Hujsa et Prosvic

Brest

Attaquants :
Alexandre Quesnel - Roman Vondracek - Christian Ouellet
Martin Hujsa - Jaroslav Prosvic (C) - Thibault Kervella
Jérémie Romand - Graham Avenel - Jonathan Avenel
Cody Mathieu - Nicolas Motreff - Dimitri Motreff

Défenseurs :
Mathieu Gagnon - Charles Landry
Aurélien Gréverend (A) - Edgars Dikis
Florent Aube - Doug Jessey
Gaëtan Cannizzo

Gardien :
Léo Bertein

Remplaçant : Antoine Bonvalot (G). Absents : Michal Dian, Quentin Berthon.

Nantes

Attaquants :
Kevyn Richard - Edouard Dufournet (A) - Tommy Fiorentino
Nick Prockow - Alexandre Demers (C) - Francis Drolet
Nicolas Le Dren - Rémi Peronnard (A) - Thomas Saunier

Défenseurs :
Etienne Chappino - Eric David
Patrik Prokop - Gabriel O’Connor
Louis Boucherit - Maximilien Tromeur

Gardien :
Julian Barrier

Remplaçants (sous réserve) : Corentin Lapointe (G), Alexis Dicharry, Mathieu Touveron, Charly Brugiere, Quentin Rodriguez.