Litvínov – Grenoble (CHL 2015/16, groupe F, 3e journée)

Litvínov assure sa qualification

Battus (4-1) à domicile lors de la première journée de la poule F, les Brûleurs de Loups disputent leur deuxième rencontre en terre tchèque après un long déplacement. Première étape d’un voyage qui les mènera en Finlande samedi pour le troisième match de la poule. Entre temps Litvinov a gagné 1-0 chez les Espoo Blues ce qui leur permet de caracoler en tête de cette poule F.

Lors du premier match, Grenoble avait fait jeu égal pendant deux tiers. Il faudra cette fois jouer soixante minutes pour espérer rivaliser avec le champion tchèque. Pas une mince affaire. Surtout que pour cette rencontre, Grenoble sera privé de Stéphane Gervais (touché lors du match aller) et de Julien Guillaume (sélectionné avec les U20 en coupe de la ligue). Arthur Montenoise est pour sa part toujours convalescent.

L’indiscipline avait été clairement pointée du doigt lors de la première rencontre mais la leçon n’a visiblement pas été retenue puisque Christophe Tartari se fait pénaliser après seulement... 14 secondes de jeu. Un coup dur pour les Brûleurs de Loups qui subissent d’entrée la pression tchèque. Un lancer de Jiří Gula non cadré rebondit sur la balustrade derrière la cage. Muštukovs est surpris par le rebond et laisse une grande ouverture pour le capitaine Michal Trávníček qui ouvre le score malgré un retour trop tardif du portier grenoblois (1-0, 01'15").

2014 10 14 Grenoble Briançon1Les pénalités se succèdent en ce début de rencontre : František Gerhát et Sébastien Thinel partent tour à tour en prison, provoquant un jeu à quatre contre quatre. Comme à Grenoble vendredi, les hommes d’Edo Terglav font bonne figure dans cette première période. Labrecque, en excellente position, manque le palet face à la cage. Mais Grenoble se remet en position délicate après une pénalité de Barlock. Bisaillon n’hésite pas à se sacrifier devant un puissant lancer de Pavlik puis Baylacq sort le palet, donnant de l’air à son équipe. Cette fois le box play grenoblois tient le choc. Et à sa sortie de prison, Barlock parvient à fausser compagnie à la défense tchèque pour se présenter seul devant Petrásek, titularisé pour la première fois devant la cage tchèque à la place de Janus. Le défenseur grenoblois perd son duel et se fait envoyer dans la bande sans ménagement par František Lukeš qui est pénalisé. En supériorité numérique à leur tour, les Brûleurs de Loups ratent une bonne occasion par Gauthier. Insuffisant pour revenir au score.

Il faut ensuite un gros arrêt de la mitaine de Muštukovs pour que Grenoble reste dans la partie. Les Tchèques donnent l’impression de contrôler cette première période mais Labrecque parvient à inquiéter Petrásek sur un bon lancer bloqué de la mitaine. La fin du tiers sera délicate pour Grenoble puisque Kalus se fait sanctionner. Une minute plus tard, Perret le rejoint en prison pour une charge sur un joueur sans palet. Double supériorité numérique pour Litvinov qui fait circuler le palet autour de la cage de Muštukovs. Peter Jánský manque de très peu le cadre sur un rebond pris devant le slot. Mais grâce à une grosse défense en infériorité et une bonne présence de Muštukovs, les Grenoblois parviennent à tenir jusqu’au retour à cinq contre cinq. Deux lancers non cadrés leur permettront même d’inquiéter Petrásek dans les dernières secondes.

Après une bonne résistance dans le premier tiers, les Brûleurs de Loups peuvent encore espérer à l’entame du deuxième, à condition de ne pas avoir consommé trop d’énergie en infériorité numérique. Malheureusement leur entame de second tiers est catastrophique : Viktor Hübl se promène au milieu d’une défense grenobloise trop statique et ajuste Muštukovs d’un tir croisé en lucarne (2-0, 20'36"). A peine le coup d’envoi donnée, Arnaud Faure se fait subtiliser le palet dans sa zone défensive par Ondřej Jurčík qui s’en va battre de près Muštukovs (3-0, 20'51"). En quinze secondes, les Isérois ont perdu le bénéfice de leur bon premier tiers-temps et semblent décrochés au tableau d’affichage.

CHOUINARD Eric 1Un gros coup de massue d’autant que Petrásek continue de fermer la porte avec un arrêt à bout portant devant Thinel. Harty complique la situation de son équipe avec une charge inutile sur Gerhát qui lui vaut une pénalité pour obstruction. Heureusement les Brûleurs de Loups n’auront pas la palme de l’indiscipline dans ce match. Coup sur coup, Kubát est en retard sur Baylacq puis Martynek fait trébucher Favarin. Grenoble se retrouve alors à quatre contre trois et s’installe dans la zone tchèque. A droite de la cage, Sébastien Thinel trouve le poteau sur un tir croisé mais Danick Bouchard avait bien suivi et marque sur le rebond (3-1, 23'13").

Litvinov réagit immédiatement avec un jeu de passe impressionnant en zone offensive. Seule manque l’efficacité dans le dernier geste puisque les tirs tchèques ne sont pas cadrés. Une faute de Kubát sur Labrecque permet à Grenoble de jouer de nouveau en supériorité numérique. Un power-play sur lequel les Brûleurs de Loups se montrent dangereux mais Petrásek ferme la porte, d’abord face à Thinel, tout seul, puis un gros lancer de Tartari à bout portant. De retour à cinq contre cinq, Litvinov s’installe dans la zone grenobloise mais s’expose aux contre-attaques grenobloises. D’abord par Perret puis pas Chouinard qui s’échappe sur l’aile droite. Son gros lancer du revers est repoussé de la jambière par Petrásek mais Kalus avait bien suivi et conclut dans l’espace laissé ouvert par le portier tchèque (3-2, 28'36").

Cette fois, les Brûleurs de Loups sont bien revenus dans la partie. Les Tchèque mettent un coup d’accélérateur en attaque avec une grosse séquence pendant laquelle les Isérois n’arrivent pas à dégager le palet. Muštukovs multiplie les arrêts mais les Grenoblois sont encore à l’affut des contres et un bon shift de la quatrième ligne permet à Lamboley d’inquiéter Petrásek. Chouinard aura même l’occasion d’égaliser en faussant compagnie à Gula pour se présenter seul face à Petrásek. Mais le capitaine grenoblois perd finalement son duel. Grenoble a laissé passer sa chance. Pavel Smolka, seul au milieu de trois grenoblois, se défait du marquage de Gauthier et ajuste Muštukovs d’un lancer précis (4-2, 33'58").

BARLOCKryan20140920044Les Brûleurs de Loups semblent avoir toujours un temps de retard sur les actions tchèques dont la rapidité d’exécution est impressionnante. Cela les conduit à commettre des fautes à l’image de Bouchard, pénalisé. Litvinov installe le power-play et Filip Pavlík finit par transpercer la défense grenobloise, Muštukovs compris, avec son puissant lancer de la ligne bleue (5-2, 37'30"). Après une petite frayeur, Litvinov retrouve ses trois buts d’avance du début du tiers. Et les Tchèques parviennent même à accroître leur avance au score dans les ultimes secondes du tiers sur une magnifique passe croisée de Hübl. Jánský manque le palet mais pas Lukeš lequel ne laisse aucune chance à Muštukovs (6-2, 39'25"). Encore une fois, Grenoble a sombré au deuxième tiers.

L’issue du match ne faisant guère de doute à l’issue de la deuxième période, le rythme de la rencontre va baisser dans le troisième tiers. Litvinov, en contrôle du palet, se contente de gérer son avance et Grenoble resserre les boulons en défense pour éviter de se prendre une addition plus salée. Peu d’occasion et pas de pénalités donc dans les dix premières minutes du tiers mais quelques occasions grenobloises venant de Kalus et Perret qui ne cadrent pas leur tir. Muštukovs, après son deuxième tiers temps difficile, réalise un excellent arrêt à bout portant devant Chaloupka. Chouinard, de son côté, manque toujours de réussite dans ses duels et butte à nouveau sur Petrásek qui détourne le palet de sa jambière. Finalement les Brûleurs de Loups parviennent à réduire le score sur un bon décalage de Bouchard pour Labrecque dont le tir du poignet, imparable, trouve la lucarne de Petrásek (6-3, 48'25").

PerretLes dix dernières minutes du match son dès lors plus mouvementées. Après un tir non cadré de Smolka, Chouinard, en retard, accroche Jurčík. Grenoble est de nouveau en infériorité numérique mais Harty complique la tâche grenobloise avec une grosse obstruction à la ligne bleue. De nouveau obligés de défendre à trois contre cinq, les Brûleurs de Loups résistent. Muštukovs réalise un gros arrêt devant Kubát. Et malgré encore une grosse pression de Litvinov à cinq contre quatre, les Isérois n’encaissent pas de nouveau but. Un cinglage de Kubát sur Bisaillon leur permettra même de finir le match en supériorité numérique. Petrásek effectue un arrêt à bout portant devant Kalus. Mais Horava est bien près de surprendre la défense grenobloise en échappée, Muštukovs réalisant un gros arrêt de la mitaine. Une nouvelle faute de Pavlík à vingt secondes de la fin offre une double supériorité numérique à Grenoble. Et Labrecque trouve une belle ouverture pour Bouchard, tout seul devant le slot. Le buteur québécois s’offre un doublé à deux secondes de la sirène, permettant à Grenoble de terminer sur une note plus positive (6-4, 59'58").

Avec cette troisième victoire en trois matchs, Litvinov assure tranquillement sa qualification pour le tour final. Encore une fois, les Tchèques ont contrôlé dans le premier tiers, puis accéléré dans le second où ils ont fait la différence, comme à Grenoble. Impressionnants dans leur jeu collectif, ils ont pris de vitesse une défense grenobloise bien trop naïve par moments. Ils ont ensuite contrôlé au troisième tiers même s’ils ont encaissé deux buts sans conséquence. Petrásek a bien suppléé Janus pour sa première sortie en match officiel avec Litvinov.

En résistant bien lors de la première période, les Brûleurs de Loups se sont dit qu’ils étaient encore dans le coup, comme lors du match aller. Malheureusement leur début de second tiers avec deux buts encaissés en quinze secondes leur a plombé la suite du match. Ils auront eu le mérite de revenir au score par deux fois (de 3-0 à 3-2 puis de 6-2 à 6-4) mais ils ont sans cesse couru après le score dans cette rencontre. Marquer quatre buts contre une équipe de la trempe de Litvinov est en soi plutôt une bonne performance. Et l’attaque est à ranger au rang des satisfactions avec notamment une ligne Thinel-Labrecque-Bouchard qui a très bien tourné ce soir, étant impliqué sur trois des quatre buts. Des automatismes commencent à se créer.

Mais si l’attaque a donné satisfaction, on ne peut pas en dire autant de la défense, héroïque à deux reprises à trois contre cinq mais complètement à côté de son sujet au deuxième tiers avec cinq buts encaissés. Encore une fois l’indiscipline a coûté cher (encore neuf pénalités sur ce match !) et Muštukovs a alterné le très bon et le bien moins bon devant sa cage. Avec deux défaites en deux rencontres face aux Tchèques, les Brûleurs de Loups doivent maintenant débloquer leur compteur face aux Finlandais d’Espoo, leur seule chance d’accéder à la deuxième place qualificative. Début de réponse samedi avec un déplacement périlleux en Finlande.

Commentaires d’après-match (d’après Le Dauphiné Libéré) :

Julien Baylacq (attaquant de Grenoble) : « Ça ne nous plombe pas. On met ça de côté, on relève la tête car on a la chance de pouvoir vite se rattraper. »

Petr Kalus (attaquant de Grenoble) : « Je ne sais pas ce qui se passe mais à chaque fois on arrête de jouer dans le deuxième tiers. »

Edo Terglav (entraîneur de Grenoble) : « Il faut que l’on arrive à jouer 60 minutes. Après, on sera dur à battre. »

 

Litvínov – Grenoble 6-4 (1-0, 5-2, 0-2).
Jeudi 27 août 2015 à 18h30 au Zimní stadión Ivana Hlinky. 1905 spectateurs.
Arbitrage de Manuel Nikolic (AUT) et Vladimír Pešina (TCH) assistés de Jiří Frodl (TCH) et Jiří Ondráček (TCH)
Pénalités : Litvínov 14' (4’, 6’, 4'), Grenoble 18' (10’, 4', 4’),
Tirs cadrés : Litvínov 35 (9, 10, 16), Grenoble 28 (7, 9, 12)

Évolution du score :
1-0 à 01'15" : Trávníček assisté de Gula (sup. num.)
2-0 à 20'36" : Hübl assisté de Jánský et Lukeš
3-0 à 20'51" : Jurčík
3-1 à 23'13" : Bouchard assisté de Thinel et Labrecque (sup. num.)
3-2 à 28'36" : Kalus assisté de Chouinard et Favarin
4-2 à 33'58" : Smolka assisté de Trávníček et Martynek
5-2 à 37'30" : Pavlík assisté de Martynek et Trávníček (sup. num.)
6-2 à 39'25" : Lukeš assisté de Hübl et Jánský
6-3 à 48'25" : Labrecque assisté de Bouchard
6-4 à 59'58" : Bouchard assisté de Labrecque (double sup. num.)

Litvínov

Attaquants :
František Lukeš (2’) – Viktor Hübl (A) – Peter Jánský
Michal Trávníček (C) – Pavel Smolka – Rostislav Martynek (2’)
Miloslav Hořava – František Gerhát (2’) – Ondřej Jurčík
Jakub Šrámek - Kamil Piroš (A) – Pavel Písařík.

Défenseurs :
Petr Chaloupka – Karel Kubát (6’)
Tomáš Pavelka – Jiří Gula
Martin Kokeš - Filip Pavlík (2’)

Gardien :
Michael Petrásek

Remplaçant : Jaroslav Janus (G).

Absents : Kamil Černý, Zbyněk Sklenička, Jiří Zeman, Richard Mráz, Adam Chlapík, Lukáš Válek, Marek Baránek, Robin Hanzl

Grenoble

Attaquants :
Jordann Perret (2’) – Sébastien Gauthier – Eric Chouinard (C) (2’)
Sébastien Thinel (2’) – Dave Labrecque – Danick Bouchard (2’)
Petr Kalus (2’) – Christophe Tartari (A) (2’) – Julien Baylacq
Romain Chapuis – Robin Lamboley – Aubin Lamirault.

Défenseurs :
Sébastien Bisaillon (A) – Ryan Barlock (2’)
Quentin Scolari – Jonathan Harty (4’)
Arnaud Faure – Nicolas Favarin.

Gardien :
Ervīns Muštukovs

Remplaçant : Victor Goy (G).

Absents : Arthur Montenoise (convalescent), Stéphane Gervais (blessé), Julien Guillaume (équipe de France U20).