Eisbären Berlin - Gap (CHL 2015/16, groupe P)

Après une très honorable entrée dans la Ligue des Champions, puisqu'ils n'ont été battus qu'en toute fin de match par les ZSC Lions (4-5), les Gapençais n'ont pas résisté jeudi aux Zurichois chez eux (1-6). La deuxième place qualificative dans cette poule se joue donc entre Gap et Berlin.

Les Eisbären ont eux aussi perdu à domicile contre Zurich (3-6), mais c'est parce qu'ils avaient complètement raté le premier tiers en encaissant trois buts. Ils avaient ensuite bien mieux joué et ils avaient reçu les acclamations de leurs supporters pour avoir pratiqué par moments du beau hockey.

berlin gap2Cet environnement populaire est d'ailleurs le changement majeur pour les Rapaces : après un déplacement suisse dans la petite patinoire de Dübendorf, ils ont cette fois les honneurs d'une belle salle, dont la tribune basse est bien remplie par six mille spectateurs enthousiastes.

De prime abord, même si Berlin domine, Gap se crée des occasions en contre-attaque, d'abord à 2 contre 1, puis avec Anthony Rech. Mais après huit minutes de jeu, patatras. L'entrée en zone sur l'aile droite de Petr Pohl paraît anodine, son lancer croisé ne l'est pas, c'est un monstre de puissance qui bat Fouquerel au-dessus de la jambière droite (1-0).

La défense gapençaise se fait complètement prendre à revers par la passe transversale en zone neutre de Barry Tallackson pour Marcel Noebels. Pourtant accroché, l'international allemand décoche un tir qui frappe la base du poteau. Le palet s'arrête devant la ligne... et Darin Olver est plus rapide que le défenseur de Gap pour le pousser au fond. L'arbitre fait appel à la vidéo, ce qui l'oblige à sortir dans une petite cabine située sous la tribune, mais revient rapidement valider le but évident (2-0).

berlin gapLe match est déjà très mal embarqué et Clément Fouquerel boit définitivement le bouillon sur un lancer de la ligne bleue de Jens Baxmann (3-0). Luciano Basile remplace alors son gardien par Aurélien Bertrand - déjà titularisé avant-hier à Zurich - qui doit réaliser un bon déplacement pour bloquer le tir de Travis Mulock seul au poteau.

Les premières prisons n'arrangent pas la situation du champion de France. Non seulement son "top scorer" Marc-André Bernier (déjà habitué à ce maillot distinctif l'an passé en CHL avec Briançon) se fait dribbler par Jonas Mueller sous les acclamations de la foule alors que son équipe est en supériorité numérique, mais en plus il prend une pénalité qui laisse ses collègues en infériorité... à la merci du quatrième but signé Bruno Gervais, grâce à un bon écran de Tallackson que Patrick McEachen n'a pas déblayé de l'enclave (4-0).

En deuxième période, Gap se contente de défendre proprement en écartant les palets mais n'arrive guère à construire. Les Eisbären accélèrent doucement, et la "surprise japonaise" à l'essai, Shohei Kuji, passé très près de marquer contre Zurich sur un solo, ouvre son compteur berlinois sur un parfait centre levé (au-dessus de la crosse de Baridon) de Florian Busch (5-0). Le premier but "asiatique" de la Ligue des Champions ! Le Japonais virevoltant a su se défaire du marquage de Chad Langlais, qui écope aussi d'une prison (sans conséquence) peu après.

berlin gap3Aurélien Bertrand encaisse un lancer flottant de Bruno Gervais dès le début de la dernière période (6-0). Le calvaire va-t-il se porusuivre indéfiniment ? Non : une minute plus tard, Karel Richter conclut face au but un bon jeu en triangle des Gapençais en zone offensive (6-1).

Gap est revigoré et obtient dans ce troisième tiers-temps plusieurs séquences installées dans la zone allemande. C'est néanmoins sur une longue passe qu'Anthony Rech s'échappe et est accroché par Hördler au moment de tirer. L'ex-Rouennais obtient donc un tir de pénalité mais ne lève pas son palet échoue dans les bottes du gardien champion du monde 2011 Petri Vehanen. Pas très spontané dans ses tirs, Gap n'en obtiendra pas plus ce soir, et Rech n'est toujours pas verni avec un poteau trouvé pendant un dernier jeu de puissance. Il n'est plus question de qualification, simplement de quitter la scène européenne avec les honneurs en recevant les Eisbären de Belin au dernier match.

Commentaire d'après-match (au micro de la CHL)

Luciano Basile (entraîneur de Gap) : "Il faut féliciter les Berlinois, ils ont démarré fort. Nous avons perdu trop de duels, trop de courses pour le palet. Quand on est toujours deuxième sur le puck, le match devient difficile. Nous avons enregistré 16 occasions de marquer, contre 21 pour eux, mais ils en ont converti plus. Je pense que nous n'avons pas mérité de gagner, mais que nous aurions mérité que le score soit plus serré."

 

Eisbären Berlin - Gap 6-1 (4-0, 1-0, 1-1)
Samedi 29 août 2015 à la Mercedes-Benz-Arena de Berlin. 5650 spectateurs.
Arbitrage de Petri Lindqvist (FIN) et Markus Krawinkel (ALL) assistés de Marcus Höfer et Kevin Salewski (ALL).
Pénalités : Berlin 10' (2', 4', 4') ; Gap 12' (2', 6', 4').
Tirs : Berlin 41 (4+9, 21, 7) ; Gap 27 (6, 9, 12).

Évolution du score :
1-0 à 08'06" : Pohl assisté de Busch et Haase
2-0 à 11'01" : Olver assisté de Noebels et DuPont
3-0 à 12'18" : Baxmann assisté de Mulock et Machacek
4-0 à 17'05" : Gervais assisté de Tallackson et Müller (sup. num.)
5-0 à 28'11" : Kuji assisté de Busch et Pohl
6-0 à 40'49" : Gervais assisté de Noebels et Müller
6-1 à 42'49" : Richter assisté de McEachen


Eisbären Berlin

Attaquants :
Marcel Noebels (+2) - Darin Olver (+3, 2') - Barry Tallackson (+2, 2')
Spencer Machacek (+1) - Julian Talbot (+1) - T.J. Mulock (+1)
Shohei Kuji (+1) - Florian Busch (+2) - Petr Pohl (+2)
Jonas Schlenker (-1) - Laurin Braun (-1) - Sven Ziegler (-1)
André Rankel

Défenseurs :
Frank Hördler (+1, 2') - Micki DuPont (2')
Jonas Müller (+3) - Bruno Gervais (+3)
Henry Haase (+1) - Jens Baxmann

Gardien :
Petri Vehanen

Remplaçant : Kevin Nastiuk (G). Absents : Constantin Braun, Mark Bell (blessés).

Gap

Attaquants :
Samuel Takac - Bostjan Golicic (-1, 2') - Marc-André Bernier (2')
Anthony Rech - Camilo Miettinen (-1) - Karel Richter (-1)
Kévin da Costa (-3) - Maurin Bouvet (-2) - Pat Doherty
Anthony Perez (-2) - Sébastien Rohat (-1) - Cédric Guiberteau

Défenseurs :
Dominik Kramar (2') - Chad Langlais (-1, 2')
Patrick McEachen (-2, 4') - Matt Maher (-2)
Jérémy Baridon (-2) - Teddy Trabichet (-2)

Gardien :
Clément Fouquerel puis Aurélien Bertrand à 13'22".

Remplaçants : Louis Seignez, Cédric André. Absents : Pierre Crinon, Vadim Gyesbreghs, Paul Schmitt.