Toulouse-Blagnac – Cholet (Division 1, 2e journée)

Le TBHC en petite forme

C'est le premier match à domicile pour les Bélougas qui se sont sauvés administrativement de la D2 et qui reviennent en D1 avec un effectif très limité et déjà une défaite lors du premier match. Les Dogs eux ont déjà une victoire à leur compteur et viennent sur les bords de la Garonne pour suivre le rythme des leaders. C'est devant une petite affluence de 900 personnes que le match commence.

Une défense catastrophique.

Un premier tiers dans lequel le TBHC a du mal à rentrer. Moins de trois minutes de jeu et Tomas Baluch ouvre le score sans assistance. Pour un joueur de ce calibre, une défense qui n’est pas en place, c'est du pain béni. 1-0 pour Cholet. Ce but semble redynamiser les Bélougas qui se lancent enfin à l'assaut des cages de Thibault Saez. Cholet joue un jeu posé, sans trop mettre de rythme et laisse progressivement le TBHC reprendre confiance et être plus offensif. À la 12e minute, Clement Blaser, seul, hérite d'un palet et met dans le vent toute la défense des Dogs mais bute sur un Thibault Saez des grands soirs.

Fin du tiers à 1-0 pour Cholet. Si les Dogs ont su être réalistes, il est clair que Cholet n'a pas joué ce tiers à fond et a géré le jeu. Du coté des Bélougas, l'équipe est vraiment en difficulté en défense et peu inspirée en attaque, mais la révélation de ce tiers, c'est Tomas Pek dans les buts qui a vraiment été très solide et décisif sur de nombreux palets.

Les Dogs manquent le coche

Le match reprend et les Bélougas retombent dans leurs travers. La concentration n'est pas là et Ryan Michel trompe Tomas Pek qui a beau se retourner, ne peut empêcher le palet de franchir la ligne de but. Cholet fait le break.

Le match devient tendu et les Rouges et Noirs enchaînent les fautes inutiles. Après avoir passé 6 minutes consécutives en infériorité, Eddy Martin Whalen trouve enfin le chemin des filets. Après un rebond contre la balustrade, son tir trompe Thibault Saez. 2-1, Cholet a raté sa chance.

Cette réduction du score a piqué au vif les Dogs qui se ruent à l'assaut des cages de Tomas Pek. Les lignes défensives du TBHC sont trop lentes et mal positionnées et c'est le portier des locaux qui doit tenir à bout de bras l'équipe. En fin de tiers, Tomas Baluch, sur un tir réflexe, manque de redonner 2 buts d'avance à son équipe, mais le palet frôle le montant droit du but et les deux équipes rentrent au vestiaire.

Le TBHC s'effondre.

Le troisième tiers démarre sur un rythme lent. Les deux équipes s'observent. Les Dogs ont manqué d’assommer le TBHC en fin de deuxième tiers parce que justement ils n’accéléraient pas le jeu, ce qui met systématiquement la défense des Bélougas en difficulté. C'est encore une erreur défensive qui permet à Miroslav Kristin de trouver la faille et de porter le score à 3-1.

Enfin Cholet accélère et les Bélougas ne suivent plus. Le jeu est trop rapide et Quentin Guineberteau crucifie définitivement cette défense endormie. 4-1 Le match est plié. Pour sauver l'honneur, Micke Niemela réduit l'écart à 4-2, mais ce but intervient dans une phase où les Dogs sont trop indisciplinés, ce qui pourrait leur coûter cher face à des équipes plus offensives.

Conclusion

La conclusion de ce match, c'est que Cholet à très certainement une bonne équipe, mais avec quand même quelques lacunes en ce début de saison. C'est la gestion du match qui a été assez hasardeuse car le TBHC était à l'agonie en fin de deuxième tiers et les Dogs n'ont pas su accélérer au bon moment. Enfin la gestion de la fin de match et des 2 buts d'avance aurait pu coûter cher à Cholet face à une équipe un peu mieux armée que le TBHC. Enfin il n’empêche que les Dogs ont une bonne équipe qui va certainement aller loin cette saison.

Sinon, pour le TBHC, on peut parler de déception. Sur le papier l'équipe semblait faible, et dans les faits elle l'est. Si le gardien Tomas Pek est excellent dans les buts, il faut être honnête, il n'y a pas de défense. Elle est trop jeune, inexpérimentée, immobile. Côté attaque, c'est mieux déjà. Les recrues sont là et même si les relances défensives sont catastrophiques, on sent que l'équipe a son mot à dire devant les buts. Il est à noter que l’intégralité des buts et des assistances du TBHC ont été inscrit par des nouvelles recrues. Bref le TBHC va devoir batailler dur pour le maintien, et franchement ce n'est pas gagné.

 

Toulouse-Blagnac – Cholet 2-4 (0-1, 1-1, 1-2)
Samedi 12 septembre 2015 à la patinoire Jacques Raynaud 923 spectateurs.
Arbitrage de Stéphane Peronnin , assisté de Matthieu Barbez et Gildas Fontaine  
Pénalités : TBHC 10' (2', 8', 0'), Cholet 26' (2', 18', 6').

Évolution du score :

0-1 à 02'41" : Baluch
0-2 à 21'57" : Michel assisté d'Albert (sup. num.)
1-2 à 30'08" : Martin Whalen (sup. num.)
1-3 à 46'44" : Kristin assisté de Majernick et  Baluch)
1-4 à 49'05" : Guineberteau assisté de Hovora)
2-4 à 54'11" : Niemela assisté de Martin Whalen et Kirner (sup. num.)
 
Cholet

Gardien : Thibault Saez

Défenseurs : Tomas Mrkvicka, Ryan Michel, Samson Samson, Sébastien Valade, Martin Borovsky, Jacques Evrard

Attaquants : Kevin Marias-Magill, Pierre-Yves Albert, Alexandre Lubin, Radek Hovora, Thybaud Rouillard, Stefan Majernick, Tomas Baluch, Arnaud Tharreau, Miroslav Kristin, Quentin Guineberteau, Tomas Grofek, Frederic Bergeron

Toulouse-Blagnac

Gardiens : Tomas Pek

Défenseurs : Robert Kirner,  Sebastien Pommier, Rémy Repetto, Thibaut Buils, Micke Niemela, Hugo Tornatore

Attaquants : Vincent Jacquemin, Remi Doroginsky, Fabrice Faure, Clement Blaser, Marvin Krukoff, Segura Franck, Alexis Codevelle, Timo Kuuluvainen, Baptiste Ylonen, Eddy Martin Whalen, Maxime Faup