Grenoble - Briançon (Coupe de la Ligue, groupe C, 1re journée)

Grenoble dans la douleur

Après leur périple en CHL qui s’est terminé en beauté vendredi contre Espoo (victoire 2-1), les Brûleurs de Loups sont de retour sur terre avec cette première journée de coupe de la ligue qui les voit affronter de vieilles connaissances : les Diables Rouges de Briançon. Comme (presque) chaque année, quelques éléments se retrouvent de l’autre côté de la glace : Dave Labrecque est ainsi passé de Briançon à Grenoble alors que Toby Lafrance (suspendu ce soir) a fait le chemin inverse.

Mais la vraie sensation de l’intersaison est la signature de l’ex-entraîneur briançonnais, Edo Terglav, à Grenoble ! De quoi alimenter un peu plus la rivalité entre les deux équipes même si la plupart des joueurs présents sur la glace ce soir se croisent pour la première fois, les deux effectifs ayant considérablement été bouleversés à l’intersaison. Ce sera en tout cas le premier match officiel pour le nouveau coach briançonnais, le Suédois Patric Wener, derrière le banc des Diables Rouges.

2015 09 08 Grenoble Briançon1Du côté grenoblois, les absences conjuguées de Scolari (suspendu), de Gervais et Montenoise (blessés), obligent Edo Terglav à faire évoluer Christophe Tartari en défense au début du match.

Cela n’empêche pas les Brûleurs de Loups de se montrer offensifs et d'obtenir une première pénalité pour une faute de Mansouri sur Labrecque après 88 secondes de jeu seulement. Un premier power-play qui lance idéalement les Brûleurs de Loups avec un palet qui circule bien en zone offensive. Le nouveau portier briançonnais, Sebastian Idoff est obligé de sortir deux belles mitaines pour éviter l’ouverture du score grenobloise. Mais celle-ci survient quand même de retour à cinq contre cinq lorsque Jordann Perret surprend du revers le portier des Diables Rouges (1-0, 05'42").

Idoff a bien du mal à rentrer dans son match puisqu’il se fait pénaliser quelques instants plus tard pour avoir fait trébucher un joueur grenoblois devant sa cage. Deuxième chance pour le power-play grenoblois qui cette fois concrétise : après un premier lancer de Bisaillon à la ligne bleue, le palet revient à Dannick Bouchard sur le côté qui transperce Idoff (2-0, 07'50").

Début de match euphorique des Brûleurs de Loups sur la lancée de la CHL alors que les Briançonnais n’ont quasiment pas eu la moindre opportunité depuis le début de la rencontre. Le premier à mettre en alerte Ervīns Muštukovs est l’imposant défenseur suédois Otto Jaksch sur un lancer lointain. Labrecque manque de peu le but du 3-0 en ratant une cage grande ouverte sur une belle offrande de Sébastien Gauthier.

2015 09 08 Grenoble Briançon2Les Diables Rouges finissent par réagir avec une série de tirs qui frôlent les montants. Ce sursaut se traduit par une pénalité de Labrecque. Muštukovs est de nouveau sollicité sur des lancers lointains de Jaksch. Mais de l’autre côté de la glace, Idoff doit rester en alerte sur une bonne occasion de Chouinard. Briançon obtient une deuxième chance en supériorité numérique lorsque Perret part en prison. Il faut alors un sauvetage important de Muštukovs qui s’étend de tout son long pour contrer un lancer de Sonny Karlsson. C’était la meilleure occasion briançonnaise du tiers qui s’achève une confortable avance pour les locaux.

Au début du deuxième tiers, les Brûleurs de Loups semblent poursuivre sur la même voie. Kalus a le palet du 3-0 dans sa crosse mais cette fois Idoff s’interpose. Mais cette première banderille reste sans suite et les Briançonnais vont prendre le dessus dans le jeu avec coup sur coup le jeune Robin Colomban et le Canadien Steve Reese qui sont à un cheveu de l’ouverture du score pour les Haut-Alpins. Finalement celle-ci se produit sur un lancer bien ajusté de Kévin Bernillon qui marque avec l’aide du poteau (2-1, 23'22").

Guère alertés par cette ouverture du score, les Brûleurs de Loups donnent l’impression de laisser jouer leurs adversaires. Harty se fait pénaliser et permet aux Briançonnais d’accroître leur domination. Pendant la supériorité numérique, un lancer de Steve Reese finit sur le poteau puis Muštukovs multiplie les arrêts « miracles » de la jambière pour repousser l’égalisation briançonnaise.

2015 09 08 Grenoble Briançon3Le match semble basculer sur une grosse charge de Devin sur Guillaume. Le jeune Grenoblois perd son casque sur la violence du choc et reste sonné au sol. Il finira par se relever et regagnera le vestiaire, aidé de ses coéquipiers. Pénalité de match pour Devin qui se fait poursuivre par Barlock, lequel écopera de deux minutes de pénalité pour avoir voulu jouer les justiciers.

Malgré trois minutes de supériorité numérique, les Brûleurs de Loups n’apportent guère de danger devant la cage d’Idoff. Ils manquent même de se faire surprendre sur un palet perdu par Gauthier à la ligne bleue : Abramov s’échappe tout seul mais ne concrétise pas l’occasion, son tir trouvant le poteau sur la trajectoire.

De retour à cinq sans avoir encaissé de but, les Briançonnais se remettent à croire en leurs chances. Face à des Grenoblois très passifs, ils se relancent dans le match lorsque Bernillon trouve Reese tout seul entre Bisaillon et Barlock. Le Canadien ne se fait pas prier pour ajuster Muštukovs à bout portant (2-2, 36'10"). Obligés de repartir à l’attaque après avoir dilapidé leur avance, les Brûleurs de Loups finissent par réagir grâce à Kalus. Mais cette fois Idoff est bien dans son match et fait l’arrêt de la jambière. Muštukovs n’est pas en reste et réalise un sauvetage devant Abramov.

Les Brûleurs de Loups se voient offrir une opportunité lorsque Jaksch est pénalisé. Bisaillon règle la mire et trouve une belle lucarne, presque la même que quatre jours plus tôt face à Espoo (3-2, 38'40"). De nouveau devant grâce à leur défenseur sniper, les Grenoblois peuvent souffler, d’autant plus que Mansouri fait trébucher Favarin

2015 09 08 Grenoble Briançon6À cinq contre quatre pour commencer la dernière période, les Brûleurs de Loups réalisent une bonne présence en zone offensive mais n’obtiennent pas de tir dangereux. Baylacq commet une faute sur Jaksch, mais Muštukovs sort une belle mitaine devant Sonny Karlsson alors que Briançon réalise un bon power-play. Tomas Larsson tente à son tour mais ne parvient pas à marquer.

Le jeu s’équilibre entre les deux équipes qui ont tour à tour des occasions. Kalus, avec Balyacq et Tartari, repassé en attaque depuis la blessure de Guillaume, réalisent un bon forecheck sur leurs présences. Un tir de Bisaillon est dévié de justesse par Idoff alors que Chouinard rate une belle occasion de tuer le match sur un break, non converti grâce à un bel arrêt de la jambière d’Idoff. Les Grenoblois maintiennent la pression dans la zone offensive avec Bouchard puis Faure qui tentent de porter le danger sans pour autant tromper la vigilance d’Idoff.

Les chances d’égalisation briançonnaise se compliquent lorsque Larsson se fait pénaliser, mais de nouveau les Grenoblois se font surprendre en supériorité numérique et laissent Bernillon s’échapper. Muštukovs remporte son duel avec l’attaquant briançonnais, réalisant un arrêt importantissime. De l’autre côté de la glace, Bouchard repique au centre et bute sur Idoff. Mais encore une fois il faut un arrêt clé de Muštukovs à bout portant face à Bernillon pour éviter l’égalisation briançonnaise qui semblait proche.

Edo Terglav demande un temps mort pour réajuster le positionnement défensif de son équipe. Les Diables Rouges finissent par sortir Idoff pour créer le surnombre. Ils parviennent à créer le frisson autour de la cage grenobloise. Wener demande à son tour un temps mort. Alors que la cage briançonnaise est vide, Tartari puis Bouchard ont tour à tour l’occasion de marquer mais ils manquent le cadre. Le suspense dure donc jusqu’aux ultimes secondes, mais Grenoble tient bon et préserve un succès étriqué.

2015 09 08 Grenoble Briançon5Les Brûleurs de Loups semblaient se diriger vers un succès confortable après un premier tiers quasi idéal avec une avance de 2-0. Mais un relâchement coupable au deuxième tiers (comme souvent en CHL) a bien failli tout remettre en cause. Rattrapés au score, les Grenoblois s’en sont remis à l’efficacité du tir de Bisaillon et au brio de Muštukovs devant la cage pour obtenir la victoire dans le temps réglementaire. Tel était l’objectif fixé mais ce ne fut pas sans mal, preuve que les Isérois n’ont pas encore complètement digéré la fatigue physique et mentale de la CHL. Heureusement ils ont une semaine devant eux pour recharger les batteries avant le prochain match face à Lyon.

Mal embarqués, les Diables Rouges ont pour leur part fait preuve d’abnégation pour revenir au score sous l’impulsion du duo Reese-Bernillon, très efficace ce soir. Défensivement, les Briançonnais se sont également montrés très solides, notamment lors des trois minutes d’infériorité numérique au deuxième tiers. Idoff, après un début de match difficile, s’est bien remis dedans et a réalisé ensuite un quasi sans-faute. Une sortie collective donc dans l’ensemble encourageante pour Briançon qui perd malgré tout un troisième joueur sur suspension ce soir, Pierre-Antoine Devin dont le cas sera étudié par la commission de discipline vendredi après sa pénalité de match.

Désignés meilleurs joueurs du match : Bisaillon (Grenoble) et Bernillon (Briançon)

(Photos Philippe Crouzet - www.ipernity.com/doc/182273/album)

Commentaires d’après-match :

2015 09 08 Grenoble Briançon4Edo Terglav (entraîneur de Grenoble) : « On marque deux buts à mon goût un peu trop faciles. On a pensé que ça allait être facile. Mais Briançon a travaillé fort pendant soixante minutes et n’a rien lâché... Dans la deuxième période, ils ont poussé... En troisième période, on a mieux joué... Le plus important, c’est la victoire mais il faut qu’on change vite la mentalité de la Ligue des champions. On était sur le coup de l’émotion. Il y a eu beaucoup de hauts et de bas aujourd’hui, il faut qu’on corrige ça, qu’on soit plus constants pendant soixante minutes. C’était un match particulier pour moi, je l’attendais depuis longtemps. J’ai passé onze ans dans cette organisation... Je suis content de l’avoir gagné. »

Sébastien Bisaillon (défenseur de Grenoble) : « Ça a été un peu un match en montagnes russes, pour l’équipe, pour moi-même, il faut essayer de retenir le positif et apprendre du négatif... Même si on s’était dit de retomber du nuage de la CHL, on a marqué deux buts rapidement et on a relâché un peu et ensuite Briançon à continuer à travailler encore plus. Pas de fatigue, c’est juste la nature humaine. On avait l’adrénaline pour jouer à haute intensité, comme on a commencé le match, mais on a eu un petit relâchement. Il faut apprendre de cette erreur, au moins aujourd’hui cela ne nous a rien coûté, on a réussi à bien revenir pour gagner. La Ligue Magnus s’améliore d’année en année, ce sera comme ça à chaque match... Il faut s’attendre au meilleur de chaque équipe à chaque match. »

Dannick Bouchard (attaquant de Grenoble) : « On ne s’est jamais dit que c’était terminé après avoir marqué les deux premiers buts. Après cela, on a eu quelques occasions à cinq contre cinq. On a manqué des choses et Briançon en a profité pour revenir. Je ne crois pas qu’il y avait de la fatigue après la CHL. Personnellement, la coupe d’Europe est derrière moi. On a quand même gagné 3-2, c’est le plus important. »

 

Grenoble – Briançon 3-2 (2-0, 1-2, 0-0).
Mardi 8 septembre 2015 à 20h à la patinoire Pôle Sud de Grenoble. 2900 spectateurs.
Arbitrage de Laurent Garbay assisté de David Courgeon et Frédéric Peurière
Pénalités : Grenoble 10' (4’, 4', 2’), Briançon 35' (4’, 4’+5’+20’, 2')
Tirs cadrés : Grenoble 39 (13, 15, 11), Briançon 27 (8, 12, 7)

Évolution du score :
1-0 à 05'42" : Perret assisté de Thinel et Tartari
2-0 à 07'50" : Bouchard assisté de Labrecque et Harty (sup. num.)
2-1 à 23'22" : Bernillon assisté de Reese et Sterbak
2-2 à 36'10" : Reese assisté de Bernillon et Sterbak
3-2 à 38'40" : Bisaillon assisté de Gauthier et Labrecque (sup. num.)

Grenoble

Attaquants :
Sébastien Thinel – Eric Chouinard (C) – Jordann Perret (2')
Danick Bouchard – Dave Labrecque (2') – Sébastien Gauthier
Petr Kalus – Julien Guillaume [puis Tartari] – Julien Baylacq (2')
Robin Lamboley – Romain Chapuis – Aubin Lamirault

Défenseurs :
Sébastien Bisaillon (A) – Ryan Barlock (2')
Christophe Tartari (A) – Jonathan Harty (2')
Arnaud Faure – Nicolas Favarin

Gardien :
Ervīns Muštukovs

Remplaçants : Victor Goy (G), Baptiste Bruyas

Absents : Arthur Montenoise (convalescent), Stéphane Gervais (blessé), Quentin Scolari (suspendu).

Briançon

Attaquants :
Kévin Bernillon – Steve Reese – Cédric Di Dio Balsamo
Norbert Abramov – Tomas Larsson (C) (2') – Sonny Karlsson
Peter Bourgaut (A) – Pierre-Antoine Devin (A) (5'+20') – Balint Magosi
Robin Colomban – Loïc Farnier

Défenseurs :
Otto Jaksch (2') – Marcel Sterbak
Christophe Asperqvist – Andrej Mrena
Brice Mansouri (4') – Paul Bahain

Gardien :
Sebastian Idoff (2') (sorti de 58’26’’ à 60’00’’)

Remplaçants : Julien Junca (G), Benjamin Villiot

Absents : Kévin Igier, Toby Lafrance (supsendus).