Rouen - Strasbourg (coupe de la ligue, poule B, 3e journée)

Les frères Treille sauvent l’essentiel !

Après les deux premiers matches officiels, quasi aboutis face à Épinal et Gap, toujours sans Damien Raux, Rouen, avant la reprise de la ligue Magnus ce samedi, s’est imposé malgré dix minutes d’erreurs payées cash.

Les Strasbourgeois, avec deux absents, ont d’abord été idéalement opportunistes, travaillant fort et consciencieusement. Ils ont ensuite peiné devant l’accélération normande, se sont montrés transparents en killing-play, avant de sombrer, frustrés, dans le navrant. Des points, des poings, sinon presque rien… sinon les Treille !

Au terme de ce match, Yorick Treille a été récompensé de son terrible travail d’écran devant la cage et a récolté une fiche de 3 buts (4 points en tout). Sacha Treillle, toujours adroit, est mentionné d’un doublé, Tero Konttinen de quatre passes et François-Pierre Guénette de trois assistances !

Florian Chakiachvili est sorti au cours du premier tiers après s’être jeté au-devant d’un palet frappé. Il n’est dès lors pas remonté sur le glaçon.

Tout au long d’un match haché, les dix dernières minutes se donnaient même des airs de catch. L’Etoile Noire faisait la meilleure entame après avoir encaissé en infériorité le premier but de Yorick Treille (1-0 à 1'33). Ainsi, Julien Burgert, en power-play, égalisait (1-1 à 3’40) puis, son capitaine, Pardavy, donnait l’avantage aux visiteurs (1-2 à 6’11). Enfin, Kevin Sullivan, en supériorité, doublait l’avance des Alsaciens dans une défense endormie (1-3 à 7’55).

Les Dragons mettront presque 10 minutes à réagir. Jason Krog réduira finalement le score avant de rejoindre le vestiaire (2-3 à 17’22).

Ses coéquipiers reviendront sur la glace avec d’autres intensions. Davantage en place, en tous les cas, avec des dispositions plus en adéquation avec leurs objectifs de jeu. Plus rapide et plus intense, le RHE76 mettra à mal la défensive adverse dès lors souvent en retard. Il disposera ensuite d’un avantage numérique remarquable qui tournera là à 100% grâce aux frères Treille et de leurs associés, Konttinen Guénette et Dame-Malka. La fratrie marquera trois buts en avantage d’un homme, dont deux par Sacha.

L’AENS parvenait rarement à se montrer dangereux dans la période médiane (seul Johan Saint-André y est parvenu à 22’58). Strasbourg manquait le coche à cinq-contre-trois, pendant 1’16. Jan Pardavy (à 33’39) se heurtait à un Sabourin devenu solide. Quant à Sullivan (à 34’18), il manquait le cadre avant de rentrer à la pause (5-3 à 40’00).

Dans le dernier tiers, Yorick Treille s’offrait un tour du chapeau en inscrivant le sixième et dernier but rouennais de la soirée (6-3 à 44’11) avant que le match ne s’éternisait en pugilats multiples ou trois bagarres éclataient. Allant jusqu’à y voir le gardien strasbourgeois s’en mêler sans ou si peu de réprimande au contraire de Dame-Malka et Burgert, exclus. Triste cirque !

Étoiles du match : Yorick Treille*** (Rouen), Sacha Treille** (Rouen) et Tero Konttinen* (Rouen).

 

Rouen – Strasbourg 6-3 (2-3, 3-0, 1-0)
Mardi 15 septembre 2015 à 20h00 au centre sportif Guy Boissière. 2214 spectateurs.
Arbitres : M. Jeremy Rauline assisté de Mme Charlotte Girard et M. Thomas Caillot.
Pénalités : Rouen 75' (8', 6', 8x2'+5'+2x10'+20') ; Strasbourg 74' (6', 8', 10x2'+2x10'+20')
Supériorités : Rouen 5/7, Strasbourg 2/8
Tirs : Rouen 27 (7, 13, 7) ; Strasbourg 22 (9, 8, 5)

Évolution du score :
1-0 à 01'33" : Y. Treille assisté de Guénette et Konttinen (sup.num.)
1-1 à 03'40" : Burgert assisté de Petrak et Pardavy (sup.num.)
1-2 à 06'11" : Pardavy assisté de Saint-André
1-3 à 07'55" : Sullivan assisté de Striz (sup.num.)
2-3 à 17'22" : Krog assisté de Labelle et Thinel
3-3 à 21'52" : S. Treille assisté de Konttinen et Guénette (sup.num.)
4-3 à 24'22" : Y. Treille assisté de Guénette et Konttinen (sup.num.)
5-3 à 31'36" : S. Treille assisté de Y. Treille et Dame-Malka (sup.num.)
6-3 à 44'11" : Y. Treille assisté de Konttinen (sup.num.)

Rouen

Attaquants :
Marc-André Thinel – Jason Krog – Olivier Labelle
Sacha Treille – François-Pierre Guénette (A) – Yorick Treille (A)
Loïc Lampérier – Dustin Whitecotton – Nicolas Arrossamena
Dan Koudys – Fabien Colotti – Vincent Nesa.

Arrières :
Patrick Coulombe(C) – Antonin Manavian
Florian Chakiachvili – Tero Konttinen
Olivier Dame-Malka – Léo Guillemain.

Gardien:
Dany Sabourin

Remplaçant : Quentin Papillon (G). Absent : Damien Raux (œil).

Strasbourg

Attaquants :
Jan Pardavy (C) – Michal Petrak – Johan Saint-André
Kevin Sullivan – Valentin Michel – Sébastien Trudeau
Anthony Goncalves – Tarik Chipaux – Julien Burgert(A)
Thomas Mathieu – Julien Baeumlin – Nathan Grabherr

Arrières :
Matt Bruneteau (A) – Jacob Goldberg
David Striz – [Maxim Belov ou Joey de Concilys ?]
Pierrick Hoehe – Jake Suter

Gardien
:
Vladimir Hiadlovsky

Remplaçants : Baptiste Goetz (G). Absents : [Maxim Belov ou Joey de Concilys ?], Elie Marcos (?), Luke Greiner (départ).