Ligue Magnus (1re journée) : dernière reprise à 14 - 1re partie

Plus de cinq mois après l'ébouriffante finale remportée par Gap face à Épinal, la Ligue Magnus redémarre aujourd'hui. Pour une saison pleine d'enjeux qui verra l'élite hexagonale passer de quatorze à douze pensionnaires en fin de campagne.

Lyon - Épinal. À la base, la Ligue Magnus devait s'ouvrir avec un alléchant Gap – Amiens. Mais des « problèmes techniques » ont rendu impossible la diffusion télévisée de la rencontre prévue à l'Alp'arena. Du coup, c'est Lyon et Épinal qui s'y collent. Les Lions et les GamYo seront les premiers à monter sur la glace du championnat cette année. Les Vosgiens gardent un plutôt bon souvenir de leur dernier passage à Charlemagne. Ils s'y étaient imposés 0-5 en novembre dernier. Et avaient été, d'ailleurs, les seuls de la saison à blanchir l'attaque lyonnaise. Seulement, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts de la Saône et du Rhône. Depuis, vingt joueurs ont quitté la formation rhodanienne, seize l'ont rejointe. Et l'équipe menée par François Dusseau n'a plus grand chose à voir avec celle qui avait dû, au printemps, passer par les play-downs pour assurer son maintien. Preuve de ce renouveau : les Lyonnais ont vaincu Grenoble à Pôle Sud mardi soir en Coupe de la Ligue (1-3). Épinal, de son côté, empêtré dans ses histoires juridico-administrativo-financières, a connu un été mouvementé. Et une préparation, forcément, chaotique. Quel est le vrai potentiel de l'équipe spinalienne ? Difficile à dire. Blanchis par Rouen (3-0), nettement dominés par Amiens (6-1), les vice-champions de France n'ont jusqu'ici rien montré en Coupe de la Ligue. Mais Stéphane Barin, leur nouvel entraîneur, n'a encore jamais pu aligner un groupe au complet. La défense spinalienne devrait du reste pouvoir cette fois-ci compter sur Vojtech Kloz et Tomas Kloucek. Maxime Moisand et Martin Charpentier pourraient, en revanche, manquer à l'appel. Côté lyonnais, Jarno Lippojoki, Éric Galbraith et Maxime Langelier-Parent sont espérés. Connor O'Donnell est lui toujours suspendu.

Angers - Brest. Tiens, tiens, comme on se retrouve. Angers et Brest se sont déjà croisés à deux reprises cette année. Lors de la pré-saison, les Albatros ont battu les Ducs (2-1). Puis en Coupe de la Ligue, les Ducs ont battu les Albatros (4-1). Bref, on commence déjà à bien se connaître. Mais on se méfie toujours autant des uns et des autres. Vainqueur du Bauer Ice Summer Trophy en août à Bordeaux, leader de sa poule de Coupe de la Ligue, le groupe breton veut changer de statut et décoller cette fichue étiquette de condamné d'avance aux play-downs qui lui colle aux patins. Seulement, depuis leur retour en élite, les Albatros n'ont jamais réussi à dominer les Ducs en Ligue Magnus (défaites 7-3 et 5-3 en 2013/2014, puis 7-3 et 5-4 ap en 2014/2015). Angers, de son côté, compte bien surfer sur cette tendance, malgré les absences annoncées des blessés Brian Henderson et Michael Busto.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rouen - Morzine/Avoriaz/Les Gêts. Les Dragons ont certes remporté leurs trois premiers matchs officiels de la saison, dont le Match des champions aux dépens de Gap. Mais Fabrice Lhenry l'affirme : les Normands n'ont pas encore trouvé leur rythme de croisière. « Il va falloir du temps pour que tout se mette en place. On a d'ailleurs vu lors du premier tiers face à Strasbourg mardi (en Coupe de la Ligue, NDLR) qu'il y a encore pas mal de lacunes à combler », a expliqué l'entraîneur rouennais dans les colonnes de Paris-Normandie. Soit. Admettons.

Il n'empêche, Rouen ne veut pas faire dans le détail, ce soir, face au HCMAG. Pas question de revivre la reprise cauchemardesque de l'an passé. Où après cinq défaites en dix matchs, le RHE 76 s'était retrouvé englué dans le ventre mou du classement, bien loin de ses standards habituels. Dans le camp d'en face, la sérénité n'est pas totale. En dominant Dijon mardi (5-4), Morzine/Avoriaz/Les Gêts a remporté sa première victoire de l'année. Et peut du coup encore lorgner sur une qualification pour les quarts de finale de la Coupe de la Ligue. Mais les Pingouins restent sur six défaites de suite en championnat à l'île Lacroix (7-1 en 2014/2015, 8-1 en 2013/2014, 4-1 en 2012/2013, 4-3 en 2011/2012, 5-1 en 2010/2011, 7-2 en 2009/2010). Leur dernier succès à Rouen remonte au 9 janvier 2009 (3-5, avec quatre points de Jonathan Zwikel). Ce soir, les Haut-Savoyards devraient se présenter au complet. Côté rouennais, Damien Raux, touché à l'œil, Julien Gaubert, blessé au genou, et Olivier Dame-Malka, suspendu, ne seront pas sur la glace.

Grenoble - Strasbourg. Vexés par leur défaite en Coupe de la Ligue (1-3 mardi soir face à Lyon), les Brûleurs de Loups sont remontés comme des coucous. Objectif des joueurs d'Edo Terglav : vaincre l'Étoile Noire pour lancer leur championnat sur de bonnes bases. Et la bonne nouvelle, pour les Grenoblois, c'est que Strasbourg n'apprécie pas vraiment Pôle Sud. Depuis septembre 2006 et sa montée en Ligue Magnus, l'équipe de Daniel Bourdages ne s'est imposée qu'à deux reprises (1-3 en 2010/2011 et 1-5 en 2011/2012) en onze passages sur la glace grenobloise, saison régulière et play-offs confondus. Bref, pour les Alsaciens, le défi est de taille. Il devra en plus être relevé sans Élie Marcos. Le retour au jeu du capitaine strasbourgeois, touché à la cheville, n'est pas attendu avant novembre.

Le programme :
Lyon – Épinal, aujourd'hui à 15 heures. La cote : Lyon 55 % / Épinal 45 %.
Angers – Brest, aujourd'hui à 18 h 30. La cote : Angers 60 % / Brest 40 %.
Rouen – Morzine/Avoriaz/Les Gêts, aujourd'hui à 20 heures. La cote : Rouen 65 % / HCMAG 35 %.
Grenoble – Strasbourg, aujourd'hui à 20 heures. La cote : Grenoble 70 % / Strasbourg 30 %.
Briançon – Bordeaux, aujourd'hui à 20 h 30. La cote : Briançon 60 % / Bordeaux 40 %.
Chamonix – Dijon, aujourd'hui à 20 h 30. La cote : Chamonix 60 % / Dijon 40 %.
Gap – Amiens, aujourd'hui à 20 h 30. La cote : Gap 60 % / Amiens 40 %.

Prochaine journée.- Vendredi 25 septembre : Amiens – Briançon. Samedi 26 septembre : Strasbourg – Angers, Épinal – Gap, Bordeaux – Lyon, Brest – Morzine/Avoriaz/Les Gêts, Rouen – Chamonix, Dijon – Grenoble.

La suite de la présentation de la 1re journée de Ligue Magnus sera prochainement mise en ligne.

La page de la Ligue Magnus 2015/2016.