IFK Helsinki - HC Davos (CHL, 16e de finale)

Après un premier tour raccourci par rapport à l'année dernière, nous voilà donc aux seizièmes finale de cette Champions Hockey League. Avec parmi les survivants, le champion de Suisse face au dernier Français en lice dans cette compétition.

Ligue des champions de hockey sur glace 2014 logoEn fin de saison dernière, le HC Davos avait surclassé la concurrence en Ligue Nationale A, s'adjugeant un 31e titre national. Un nouveau sommet pour deux cadres historiques du club, les frères Jan et Reto von Arx, qui ont pris finalement leur retraite après cet énième triomphe grison. Mais si le groupe toujours entraîné par l'incontournable Arno Del Curto n'a que très peu changé - notamment avec l'arrivée de l'ex-KHLer slovaque Ján Brejcák en première ligne défensive - le HCD a connu un début de saison laborieux, seulement neuvième avec 2 victoires en 5 matches. Et l'infirmerie est déjà bien remplie avec plusieurs blessés dont Marcus Paulsson. Une absence - indéterminée - d'autant plus difficile à digérer que le Suédois avait planté 4 buts à ses 4 premiers matches avant d'être freiné par un dos douloureux. 

En CHL, Davos est toutefois parvenu à terminer en tête de son groupe. La victoire en ouverture à Karlstad (0-4) aura fait la différence puisque ce sont 3 points qui ont séparé au final Färjestad et Davos. Les Suisses affrontent ce jeudi une équipe qui, elle, s'est qualifiée d'extrême justesse en seizième de finale. L'IFK d'Helsinki n'a obtenu qu'une victoire dans le tour préliminaire et son point arraché à Berne aura été lourd de conséquence, les Bernois échouant justement à un point.

AUVITU Yohann 120506 015En Liiga, le HIFK a réalisé un bon départ avec une seule défaite en quatre parties. Et le jeune gardien Ville Husso est déjà très en forme. Il défie aujourd'hui le Tessinois Leonardo Genoni, incontournable devant les filets grisons depuis 2007, alors âgé de 20 ans à l'époque. Dernier joueur français répertorié dans cette CHL 2015-2016, Yohann Auvitu, toujours très utilisé, a commencé la saison sur le troisième duo défensif mais il a été dernièrement replacé aux côtés de Daniel Grillfors, avec qui il a excellé l'exercice précédent.

Mais la défense du HIFK peut plaider coupable quand elle rate une relance dès les premières secondes, Perttu Lindgren ne peut cependant en profiter. Helsinki doit attendre trois minutes de jeu avant de se faire dangereux par... Yohann Auvitu.

Son lancer sème la panique mais le puck est tout de même dégagé. Le round d'observation se poursuit et le jeune gardien du HIFK est également testé psychologiquement. Ville Husso est d'abord bousculé par Wieser puis chargé par Ambühl. Le jeune portier finlandais demeure imperturbable à en juger par l'action qui va suivre. Husso réalise plusieurs arrêts réflexes sur la même séquence, repoussant des essais signés Schneeberger et Axelsson. 

Les Grisons montrent les dents mais sont les premiers sanctionnés. Le défenseur d'Helsinki Tommi Taimi réalise une percée, son lancer est repoussé, Arttu Luttinen récupère côté droit et transmet au poteau opposé à Joonas Rask qui reprend de volée (1-0, 09'24"). Battu en infériorité, Davos tente bien de réagir mais le bloc de la capitale finlandaise est compact. Lindgren loupe tout de même l'égalisation de quelques centimètres. Le score reste inchangé après une fin de tiers largement à l'avantage du HIFK en terme de possession.

Les ultimes secondes de cette première période ont toutefois vu une faute de Generous. Le HC Davos se retrouve donc en avantage numérique dès le retour des vestiaires. Mais hormis une accélération de Sven Ryser dans le dos d'Auvitu, rien à signaler. Néanmoins, la troupe d'Arno Del Curto va se faire plus dangereuse à forces égales. La porte est fermée pour Ambühl et Axelsson. Mais elle est ouverte quand Marc Wieser se bat sur le rebond de sa propre déviation, Husso est battu mais le ceinturage de Tommi Taimi le sauve. Coup de sifflet logique. Malgré l'investissement de Davos et Wieser en bonne position qui lance dans le gant de Husso, le jeu défensif du HIFK est soigneux, la pénalité est tuée.

Moins sollicité, Leonardo Genoni a toutefois l'occasion de s'illustrer, face à une reprise de Luttinen et un tour de la cage de Corey Elkins. De l'autre côté, Husso tient toujours le coup, notamment devant Simion, Ambühl et Walser. Et en fin de deuxième tiers, la possession est pour Davos. Tino Kessler effectue une remise dangereuse sur le but et Taipalus est poussé à la faute en balançant hors de l'aire de jeu. Le HCD finira ce tiers en supériorité numérique. Husso réalise alors un arrêt sublime avant le gong : Perttu Lindgren effectue un une-deux avec Axelsson, le gardien finlandais est sur le dos mais détourne in extremis de la mitaine !

GENONI Leonardo 150503 570Toujours mené après quarante minutes de jeu, Davos reste actif. De retour sur la glace, les Suisses favorisent des transmissions rapides. Auvitu intervient brillamment une première fois mais ses coéquipiers oublient de couvrir Lindgren quelques temps après, Husso s'interpose. Le jeune Finlandais va tout de même s'incliner. Axelsson donne rapidement en zone neutre à Marc Wieser qui jaillit plein axe, son tir en haut du filet ne peut être capté par Husso (1-1, 44'16"). 

Mais ce ne sera pas le tournant du match. Après une action chaude, la crosse de Samuel Walser touche le visage de Tamminen : Walser rejoint la geôle, Davos joue avec un homme en moins pendant quatre minutes. Helsinki joue vite, très vite. Genoni doit s'employer de la crosse dans les patins d'Ikonen, l'action se poursuit, Teemu Ramstedt sert à l'opposé Joonas Rask qui reprend de volée dans la même position que son premier but (2-1, 46'44"). En dépit d'une reprise de Saarelainen, ce 2'+2' n'aura pas de conséquence plus fâcheuse. Davos tentera de réagir mais Brejcák et Ambühl continuent d'échouer sur Husso. Quant à Simion, sa frappe est contrée de justesse par le sacrifice de Matt Generous. Enfin, le tir de Marc Wieser à une minute de la fin est trop croisé.

Le HIFK contrôle et l'emporte finalement. Sans avoir montré un jeu offensif agressif, l'IFK d'Helsinki a affiché beaucoup de sérénité dans la possession et dans le jeu défensif malgré quelques petits moments de flottement. Il faudra néanmoins confirmer dans quinze jours dans la cathédrale, la Vaillant Arena de Davos qui s'annonce bouillante.


IFK Helsinki - HC Davos 2-1 (1-0, 0-0, 1-1).
Mardi 22 septembre 2015 17h30 au Helsingin Jäähalli. 3649 spectateurs.
Pénalités : HIFK 8' (2', 4', 2'), Davos 8' (2', 0', 6').
Tirs : HIFK 22, Davos 39.

Évolution du score :
1-0 à 09'24" : Rask assisté de Luttinen et Taimi (sup. num.)
1-1 à 44'16" : Wieser assisté d'Axelsson
2-1 à 46'44" : Rask assisté de Ramstedt et Luttinen (sup. num.)


IFK Helsinki

Attaquants :
Joonas Rask - Teemu Ramstedt - Jasse Ikonen
Mika Partanen - Corey Elkins - Juuso Puustinen
Henri Tamminen - Robert Leino - Arttu Luttinen (C)
Micke-Max Åsten (-1) - Panu Mieho (-1) - Miro-Pekka Saarelainen (-1)

Défenseurs :
Yohann Auvitu - Daniel Grillfors
Joonas Järvinen (2') - Tommi Taimi (2')
Matt Generous (2') - Lauri Taipalus (2', -1)
Miihkali Teppo (-1) - Eemeli Heikkinen

Gardien :
Ville Husso.

Remplaçant : Kevin Lankinen (G).

HC Davos

Attaquants :
Andres Ambühl (C) - Samuel Walser (4') - Dino Wieser
Perttu Lindgren (+1) - Marc Wieser (+1, 2') - Dick Axelsson (+1)
Mauro Joerg - Dario Simion - Chris Egli
Tino Kessler - Marc Aeschlimann - Sven Ryser

Défenseurs :
Ján Brejcák - Sven Jung (2')
Samuel Guerra - Fabian Heldner
Noah Schneeberger - Claude-Curdin Paschoud (+1)
Beat Forster (+1)

Gardien :
Leonardo Genoni

Remplaçant : Gilles Senn (G).