Rouen - Chamonix (Ligue Magnus, 2e journée)

Parti en pôle, Rouen se fait peur et s'en sort finalement ! 

La déception doit être le sentiment principal dans le vestiaire chamoniard après la défaite concédée sur la glace de Rouen (5-3).

ILLUS20150926045Impensable après le quatrième but normand (4-0 à 29'14), à la mi-match, les Chamoniards ont rétréci leur écart, à deux buts, en 31 petites secondes, le tout en infériorité ! Les hommes de Stéphane Gros ont eu ensuite une dizaine d'opportunités dans la seconde moitié du match pour revenir à une longueur des joueurs de Fabrice Lhenry et d'Ari Salo. Henric Andersen a même touché un montant (34'44). Les autres occasions du CCS ont été, essentiellement, stoppées par un excellent Dany Sabourin.

Sans un faux départ, une énorme étourderie et un power-play inefficace, les visiteurs, sans Cameron et Jestin, très disciplinés, ne se seraient pas tant handicapés et, en jouant la contre-attaque, auraient pu, ce soir, légitimement espérer au moins jouer la prolongation. Mais ils sont tombés sur des hôtes, sans Dame-Malka, remplacé par la licence bleue d'Aurélien Dorey (d'ordinaire prêté à Caen), d'abord très opportunistes, puis qui n'ont rien lâché après dix minutes de flottement défensif, pour finalement conserver leur avance et s'imposer.

ILLUS20150926102Marc-André Thinel a très rapidement ouvert la marque. On ne jouait pas depuis 30 secondes, quand plongeant dans le trafic, l'ailier a reçu une passe de la droite de Krog, du revers, pour enfiler (1-0 à 0'25).

Les Haut-Savoyards ont réagi en contre. Dany Sabourin a brillé devant Bedin (1'20) et Masson (5'31), lorsqu'il n'a pas été supplée par Guénette qui stoppait un lancer de Terrier dans une cage ouverte (4'23).

À peine l'orage rhône-alpin passé, contre le cours du jeu, Jason Krog, du point d'engagement droit, éclairait toute la patinoire de son talent de précision en nichant le palet dans une toute petite alvéole au-dessus de l'épaule de Buysse, coté mitaine (2-0 à 6'39).

Ensuite, les deux équipes ont fait jeu égal. Les gardiens étaient tour à tour chanceux de voir les tirs passer à côté (Sacha Treille à 7'23, Whitecotton à 11'51 et Silvennoinen à 16'40). Ou bien, jusqu'à la première pause, ils faisaient un sacré boulot sur les lancers de leurs adversaires (Hascoët à 12'13, Koudys à 13'09 et Guénette à 14'35).

ILLUS20150926156Au début du deuxième tiers, les Chamois ont eu deux supériorités sur lesquelles ils ont parus improviser, presque perdus. Revenu à cinq contre cinq, les Dragons ont remis le couvert, par Marc-André Thinel d'un revers rageur en haut du slot qui a surpris Buysse sans doute masqué (3-0 à 24'24).

On allait d'un but à l'autre avec des occasions de part et d'autre, jusqu'au moment où, en attaque placée, Arrossamena et Lampérier se retrouvaient seuls démarqués devant Buysse. Le premier nommé poussait facilement le caoutchouc dans les filets (4-0 à 29'14).

Le trou (normand) était fait. En outre un jeu de puissance était donné aux Rouennais. Après un montant trouvé par Nicolas Arrossamena (29'55), Jeremy Ares, dans un angle fermé, reprenait sur la gauche, un rebond d'un retour de tir de Jalbert dans la bande, pour inscrire un but improbable en infériorité (4-1 à 30'30). Dans le même jeu spécifique, Matthias Terrier, servi par Jalbert, partait avec un coéquipier provoquer le seul Konttinen. Sans trembler, le joueur de centre envoya la rondelle entre les jambières de Sabourin (4-2 à 31'01). C'est un fait assez exceptionnel, ce que les Chamois venaient d'accomplir en inscrivant deux buts pendant la même infériorité !

ILLUS20150926175Les Dragons sont un peu groggy après ce double effet. Vexés, ils partent à l'abordage en ignorant leur placement. À deux reprises, les coéquipiers de Clément Masson se présentent en attaque surnuméraire ! Matt Bissonnette rate le cadre sur la première (32'39), et sur la seconde, Andersen touche le chambranle (34'34) ! Sur l'action, les partenaires de Patrick Coulombe subissent une pénalité pendant laquelle ils font preuve de sacrifice. Ils se jetteront sur pas moins de quatre tirs. Le seul qu'ils laisseront, ce sera pour un gros arrêt de Dany Sabourin lors d'un envoi de Terrier (35'03).

Le RHE76 s'est refait une santé ensuite, mais en toute fin de période, Chamonix reste le plus dangereux. Damien Torfou de loin est paradé de la plaque (39'02), alors qu'un breakaway s'offre à Jeremy Ares que Sabourin écarte (39'56).

Dans le dernier acte, les Rouennais ont été sérieux tout en se créant des chances par Arrossamena (45'38), Koudys (46'10) et Dorey (52'21 & 55'00). En face, les Chamoniards ont encore raté de nombreuses opportunités (Hascoet à 44'20, Silvennoinen à 45'09, Salmivirta à 50'00, Bissonnette à 51'40, Masson à 52'31) sur lesquelles Dany Sabourin a brillé.

ILLUS20150926250Risquant son va-tout, Stéphane Gros remplace son gardien par un attaquant supplémentaire, en vain. Plus d'une minute après, Yorick Treille enfile à mi-distance du revers dans la cage vide (5-2 à 58'55).

Néanmoins, Chamonix a le dernier mot par Matthias Terrier qui, entre les oreilles, réduit la marque d'un lancer frappé à mi-hauteur pour un écart plus en harmonie avec la résistance des Chamois (5-3 à 59'05).

Étoiles du match : Jason Krog*** (Rouen), Marc-André Thinel** (Rouen) et Matthias Terrier* (Chamonix).

Commentaires d'après-match

Stéphane Gros (entraîneur de Chamonix) : "Nous avons joué un match en deux temps. Au départ, les joueurs étaient timides, certainement impressionnés. Puis, peu à peu, on a davantage rivalisé avec Rouen. Alors même qu'on était mené 4-0, les joueurs n'ont rien lâché et sont revenus dans la partie. On a vu qu'on pouvait rivaliser contre eux. À noter qu'on a plus tiré."

 

Rouen - Chamonix 5-3 (2-0, 2-2, 1-1)
Samedi 26 septembre 2015 à 20h00 au centre sportif Guy Boissière. 2746 spectateurs.
Arbitres : M. Alexandre Hauchart assisté de MM. Clément Goncalves et Charles-Édouard Salmon.
Pénalités : Rouen 8' (2', 4', 2') ; Chamonix 2' (0', 2', 0').
Tirs : Rouen 21 (8, 5, 8) ; Chamonix 29 (13, 9, 7).
Chances : Rouen 12 (4, 4, 4) ; Chamonix 16 (5, 6, 5).

Évolution du score :
1-0 à 00'25" : Thinel assisté de Krog et Coulombe
2-0 à 06'39" : Krog assisté de Coulombe et Manavian
3-0 à 24'24" : Thinel assisté de Krog et Coulombe
4-0 à 29'14" : Arrossamena assisté de Whitecotton et Lampérier
4-1 à 30'30" : Ares assisté de Bedin et Jalbert (inf. num.)
4-2 à 31'01" : Terrier assisté de Jalbert (inf. num.)
5-2 à 58'55" : Y. Treille assisté de S. Treille et Raux (cage vide)
5-3 à 59'05" : Terrier

Rouen

Attaquants :
Marc-André Thinel – Jason Krog – Olivier Labelle
Sacha Treille – François-Pierre Guénette (A) – Yorick Treille (A)
Loïc Lampérier – Dustin Whitecotton – Nicolas Arrossamena
Fabien Colotti – Damien Raux – Dan Koudys

Arrières:
Patrick Coulombe (C) – Antonin Manavian
Florian Chakiachvili – Tero Konttinen
Aurélien Dorey – Léo Guillemain

Gardien :
Dany Sabourin (26 arrêts)

Remplaçant : Erwan Jaouen (G). Absents : Olivier Dame-Malka (suspendu), Quentin Papillon (Rouen II), Brieuc Houeix (Rouen II), Vincent Nesa (repos).

Chamonix

Attaquants :
Lou Bogdanoff – Matt Bissonnette – Arnaud Hascoët
Ilpo Salmivirta (A) – Clément Masson (C) – Henric Andersen
Jérémy Ares – Matthias Terrier – Joris Bedin

Arrières :
Dominic Jalbert – Damien Torfou
Pierre-Luc Lessard – Clément Colombin
Riku Silvennoinen – Patxi Biscard

Gardien :
Henri-Corentin Buysse [sorti de 57'32 à 58'55] (16 arrêts)

Remplaçants : Jimmy Darier (G), Pierrick Magnien, Jordan Mugnier, Florian Portier. Absents : Mathieu Jestin (?) et Randy Cameron (?).