HC Davos - IFK Helsinki (CHL, 16e de finale)

Deux semaines après le match aller, les 32 équipes encore engagées en Ligue des Champions effectuent leur match retour dans le cadre des seizièmes de finale, avec parmi elles l'IFK d'Helsinki et le HC Davos.

AUVITU Yohann 110429 078

En dehors de la première manche dans la capitale finlandaise remportée 2-1, le HIFK poursuit un parcours plus que satisfaisant. Depuis le début du championnat, Yohann Auvitu et ses coéquipiers n'ont subi qu'une seule défaite et restent sur cinq victoires consécutives en Liiga.

Mais attention au dérapage ! Le HIFK a été poussé en prolongation lors des trois dernières parties, dont deux au cours desquelles il avait pourtant une avance de 2-0. La prudence est donc de mise face à une équipe de Davos plutôt entreprenante au match aller et qui ne compte qu'un but de retard. Autant dire que le bloc entraîné par Antti Törmänen va devoir être solide !

Les Grisons vont d'ailleurs mieux en Ligue Nationale A suisse puisque les hommes d'Arno Del Curto ont aligné trois succès de rang. Une séquence qui a eu des dommages collatéraux. Si le sniper suédois Marcus Paulsson est revenu au jeu et a fait le plus grand bien, son compatriote Dick Axelsson et Mauro Jörg, deux joueurs essentiels dans l'animation offensive, ont rejoint l'infirmerie en raison d'une commotion cérébrale contractée tous les deux contre Genève. Un symptôme qui avait déjà écarté le défenseur Félicien Du Bois et l'ailier Gregory Sciaroni ! Mais les derniers entraînements et examens ont finalement convaincu le staff. Plus de peur que de mal, Axelsson et Jörg, ainsi que Sciaroni, sont bel et bien présents sur la glace ce mardi soir.

Par contre, la nouvelle recrue davosienne annoncée ces derniers jours ne peut être alignée. Devin Setoguchi, ancien NHLer, 28 ans, avait certes brillé avec San José mais il avait déçu dernièrement à Calgary. Il a encore moins convaincu Toronto il y a quelques semaines au camp des Maple Leafs. Sur les conseils de Joe Thornton, qui connaît très bien Davos, Setoguchi a pris la décision de traverser l'océan. Il ne pourra toutefois pas être en tenue en CHL et il devra patienter le week-end prochain et le championnat suisse pour relancer sa carrière.

Très actif au match aller, Davos l'est dans les premières minutes de ce match retour, notamment par Samuel Walser et Sciaroni tandis que Luttinen constitue le premier vrai danger helsinkien. À la 6e minute, le HC Davos forcera la première faute des Finlandais : Marcus Paulsson se met à dribbler en zone offensive et se retrouve seul, il manque de précision mais l'intervention de Taipalus est jugée irrégulière. À 5 contre 4, Beat Forster réalise une lourde reprise de volée qui manque tout de même de spontanéité. Et Forster manque ensuite de vigilance ! Il relance sur Micke Åsten qui se présente seul mais échoue du revers, de quelques centimètres.

Teemu RamstedtLa pénalité du HIFK est tuée mais Davos va baptiser sa première après une crosse haute de Brejcak. Le mouvement collectif des Finlandais est remarquablement fluide entre Teemu Ramstedt, Joonas Rask puis Jasse Ikonen à la conclusion poteau gauche (0-1, 13'52"). Dommage pour Davos, il ne restait que quatre secondes avant la libération de Brejcak !

Mais la réaction grisonne est rapide. Marc Wieser est dans le corner gauche et tente un centre, finalement récupéré par Perttu Lindgren qui mystifie le jeune Ville Husso en plaçant le puck sous la barre (1-1, 14'35"). Après un astucieux une-deux avec Paulsson, Axelsson aurait pu doubler la mise pour les Suisses mais le score reste inchangé jusqu'à la première pause, malgré un dernier tir du revers d'Ambühl sur le buzzer.

Top scorer d'Helsinki dans cette CHL, Juuso Puustinen se fait dangereux dès le début de la seconde période. Il manque de peu de reprendre un centre de Ramstedt qui est finalement attrapé du gant par Genoni. Et les Suisses eux ont un brin de chance quand le lancer lointain de Forster est détourné par le patin du défenseur Taipalus (2-1, 21'53").

Le HCD maintient la pression et c'est le montant du but qui repousse l'essai d'Aeschlimann quelques minutes plus tard. Et quand ce n'est pas le cadre de la cage, c'est Ville Husso lui-même qui rejette les nombreuses tentatives de Davos. Le HIFK est dominé mais égalise. Yohann Auvitu lance sur l'aile droite Corey Elkins, le solide Américain laisse sur place Forster, esquive la crosse d'Aeschlimann et marque d'un superbe tir croisé (2-2, 31'50").

À la mi-match, c'est donc le HIFK qui est qualifié en huitième de finale. Si le pressing offensif du jeune Micke Åsten a bien failli encore piéger Davos, les Suisses continuent de créer le danger, à 4 contre 4 ou 5 contre 4. Ville Husso doit se jeter à plat ventre devant Ryser avant d'arrêter de la mitaine un essai de Marc Wieser. Après deux tiers-temps, le HC Davos compte deux fois plus de tentatives que le HIFK mais les Finlandais tiennent toujours leur sésame.

AMBUHL Andres 110429 128Dès l'entame de la dernière période, Rask et Ambühl en viennent aux mains : 4 contre 4. Une configuration qui va finalement sourire à Davos. Dans le camp finlandais, Matt Generous fait la gaffe de relancer en diagonale sur Perttu Lindgren, plein champ, qui n'a aucune pitié devant un Ville Husso forcément surpris (3-2, 41'13"). Sur le score cumulé, les deux équipes sont donc de nouveau à égalité. Puustinen (47e) et Ramstedt (51e) tenteront de faire pencher la balance pour le HIFK tandis que Paulsson (52e) en fera de même avec une superbe reprise qui manque quelque peu de précision.

Marcus Paulsson est d'ailleurs sanctionné pour un slashing sur Generous, le HIFK bénéficie alors d'un 5 contre 4... qui ne donnera rien. Mais à 1'41" de la fin, c'est au tour de Davos de jouer en supériorité numérique. Et ça se relaye côté droit entre Axelsson et Paulsson qui centre alors pour Dario Simion ; Simion frappe, le puck retombe alors comme une feuille morte dans le dos de Ville Husso (4-2, 58'50") !

Cruelle issue pour le jeune gardien finlandais qui joue de malchance avec ce but malheureux encaissé à 70 secondes de la fin ! Il quitte alors ses filets pour un joueur de champ supplémentaire. Temps mort. Le HIFK a un engagement en zone offensive mais ils le perdent bêtement, Gregory Sciaroni s'envole alors pour marquer en cage vide et assurer la qualification.

Une qualification méritée pour le champion de Suisse qui, sur les deux matches, avait montré beaucoup d'assiduité et d'engagement au niveau du jeu. Fidèle à une orientation plus défensive, le HIFK n'a pu proposer une meilleure opposition avec en plus des erreurs qui ont finalement pesé lourd sur le résultat final. Après l'élimination de Zurich, le HC Davos est le dernier représentant helvète en CHL et défiera les Bílí Tygři de Liberec en huitième de finale.

DavosHIFK

HC Davos - IFK Helsinki 5-2 (1-1, 1-1, 3-0).
Mardi 6 octobre 2015 à 19h45 à la Vaillant Arena de Davos. 4145 spectateurs.
Pénalités : Davos 10' (4', 2', 4'), HIFK 12' (4', 4', 4').
Tirs : Davos 39 (12, 20, 7), HIFK 25 (8, 7, 10).

Évolution du score :
0-1 à 13'52" : Ikonen assisté de Rask et Ramstedt (sup. num.)
1-1 à 14'35" : Lindgren
2-1 à 21'53" : Forster
2-2 à 31'50" : Elkins assisté de Auvitu
3-2 à 41'13" : Lindgren
4-2 à 58'50" : Simion (sup. num.)
5-2 à 59'19" : Sciaroni assisté de D. Wieser et Walser


HC Davos

Attaquants :
Andres Ambühl (C, 2') - Dick Axelsson (+2, 2') - Dino Wieser
Marc Wieser (+1) - Perttu Lindgren (+2) - Marcus Paulsson (+2, 4')
Gregory Sciaroni - Marc Aeschlimann (-1) - Sven Ryser (+1)
Mauro Jörg - Dario Simion - Samuel Walser (+2)
Tino Kessler

Défenseurs :
Jan Brejcak (2') - Samuel Guerra
Beat Forster (+2) - Fabian Heldner (+2)
Noah Schneeberger (+1) - Claude-Curdin Paschoud 
Sven Jung 

Gardien :
Leonardo Genoni

Remplaçant : Gilles Senn (G).

IFK Helsinki

Attaquants :
Joonas Rask (-1) - Teemu Ramstedt (-1) - Jasse Ikonen
Mika Partanen - Corey Elkins (-1) - Juuso Puustinen (-1)
Henri Tamminen - Robert Leino - Arttu Luttinen (C)
Micke-Max Åsten (-2) - Panu Mieho (-2) - Thomas Nykopp (-1)
Miro-Pekka Saarelainen

Défenseurs :
Yohann Auvitu (+1) - Daniel Grillfors
Joonas Järvinen (-4, 2') - Matt Generous (-2)
Miihkali Teppo - Lauri Taipalus (-1, 2')
Eemeli Heikkinen (2')

Gardien :
Ville Husso.

Remplaçant : Kevin Lankinen (G).