Villard - Évry/Viry (Division 2, poule A, 4e journée)

Évry/Viry face à Villard, le "V" victorieux pour les Ours...

… Oui mais de justesse ! Dans une patinoire Ravix un peu moins vide que durant les matchs précédents, l'équipe de Villard recevait samedi 10 octobre une équipe d'Évry/Viry dont on attendait de voir quel jeu elle proposerait face aux quatre lignes villardiennes, les juniors étant de la partie.

Première période, laisse aller c'est une valse...

Bien que passés à l'attaque dès les premières secondes du match – Smik essuie le premier tir d'Évry à 40" de jeu – les hockeyeurs d'Évry/Viry ne profitent pas des deux minutes de pénalité infligées à Oscar Conil par la patrouille. Au contraire, en infériorité numérique, Villard monte aux cages du gardien adverse. On notera de belles actions de Thibaut Sage-Vallier et de Maxime Sénéchal. Ce dernier manque de chance puisqu'il perd sa crosse juste devant la cage vide d'Évry, le gardien ayant quitté sa zone. Villard tue la prison. Et profite d'une pénalité de Dimitri Juan pour scorer. C'est à la ligne Sage-Vallier, Skovira, Bakos que l'on doit ce premier but après un agréable jeu de passes.

Les esprits s'échauffent, surtout du côté parisien, mais l'avantage revient à Villard moins de deux minutes après le premier but. Même scénario à un joueur près, Skovira, Sage-Vallier et Janosik survolent les débats et inscrivent le second but villardien. C'est à peu près le moment que choisit le 7 d'Évry Terruella - ne pas confondre avec Cruella qui voudrait s'offrir un manteau de peaux d'Ours - pour charger Bastien Sangiorgio contre la bande. Villard ne reste pas longtemps en supériorité car Pesce rejoint la prison. Les deux équipes jouent à 4 contre 4 et Sénéchal ne concrétise pas malgré une belle volonté. Bakos a sorti le grand jeu, il travaille réellement, obstinément mais ne marque pas.

2015 10 10 Villard EvryÀ 4 minutes de la fin de la première période, Matus Hanes score pour Évry/Viry. Tout au long de la rencontre ce joueur nous montrera le profil d'un buteur qui sait ce que scorer veut dire.

Villard mène 2-1 lorsque Florian Pesce, après une montée folle et une chute, tente sa chance devant les cages d'Évry depuis le "sol" du glaçon. Belle preuve d'un jusqu'auboutisme sportif. Juan récidive et retourne à la case prison. Il n'en faut pas plus pour que Filip Janosik inscrive le troisième but des Ours. Le quatrième sera marqué à moins d'une minute de la fin par le jeune et talentueux Éric Aurard (4-1).

Seconde période, Évry/Viry oui. Mais non !

Durant plus de la moitié de ce tiers-temps, Villard semble avoir perdu les règles de base du hockey. Dominés par une équipe adverse qui sort du jeu, prend la rondelle et met ses tripes sur la glace, les Ours s'endorment sur leur avantage. Y compris durant une pénalité de Blossier. Le coach Sedlak demande à ses hommes un changement de ligne alors que les Ours sont en attaque. Les arrières ne sont plus à leur place. Pas plus Simonneau qui tente de scorer que les autres. Et voilà qui laisse un boulevard au 13 d'Évry lequel n'en demandait pas tant. Matus Hanes inscrit le second but pour son équipe. Les Ours s'ébrouent et se ressaisissent avec un but de Janosik.

Jusqu'à la fin de la période les joueurs d'Évry ne lâchent rien et tirent sur Smik. Les ursidés s'en tiennent à la MMR (Matrice des Moindres Regrets, bien connue des communicants...). Rien de bien transcendant jusqu'à la fin de la période, à l'exception du gardien en prison ! Oui, c'est ce qu'ont décidé les hommes de la patrouille lors d'une montée virile d'un avant de Viry qui vient s'échouer entre les bottes de Pavol. Dans la zone du goalie. À qui la faute ? Au gardien de Villard qui écope de deux minutes.

Troisième période, un seul être vous manque...

Daniel Sedlak a dû chauffer les oreilles de ses hommes dans le vestiaire. Les Ours reviennent gonflés à bloc. À 43', prison pour Jeannette d'Évry. À 44', Skovira et Melin filent rejoindre Jeannette. Personne ne pleure (oui je sais c'est facile. J'assume...). Jolie tentative de Sénéchal à qui, décidément, la rondelle ne sourit pas. À 45', c'est au tour de Sangiorgio d'ouvrir les portes du pénitencier. Sur une action peu glorieuse d'Évry, Robin Drogue est à terre. Il ne pourra reprendre le cours du match.

Et c'est là que l'absence de ce joueur-clef, aguerri à la Magnus, montre à quel point le jeu villardien doit beaucoup à ses défenseurs. En effet, Évry inscrit deux buts en cinq minutes à partir du moment où Drogue n'est plus là. Pavol Smik, las sans doute d'avoir fait face durant la seconde période, laisse passer Hanes, puis Zeman. Même Simonneau baisse les bras. Chaque équipe demande son temps mort. Évry sort son gardien. Le suspense bat son plein et les supporters de Villard se laissent aller à donner un peu d'encouragements à leur équipe, qui l'emporte 5-4.

(photo de Stéfane Gatinet)

 

Villard-de-Lans - Évry/Viry 5-4 (4-1, 1-1, 0-2)
Samedi 10 octobre 2015 à 20h30 à la patinoire André-Ravix. 210 spectateurs.
Arbitrage d'Alexis Grabit assisté de Guillaume Zaegel et Vincent Zede.
Pénalités : Villard-de-Lans 10' (4', 2', 4'), Évry/Viry 12' (6', 2', 4').
Tirs : Villard-de-Lans 35 (16, 14, 5), Évry/Viry 22 (6, 8, 8).

Évolution du score :
1-0 à 07'59" : Sage-Vallier assisté de Skovira et Bakos (sup. num.)
2-0 à 10'02" : Skovira assisté de Sage-Vallier et Janosik
2-1 à 16'34" : Hanes assisté de Meciar
3-1 à 18'25" : Janosik assisté de Sangiorgio et Drogue (sup. num.)
4-1 à 19'10" : Aurard assisté de Sage-Vallier
4-2 à 28'44" : Hanes assisté de Meciar et Juan
5-2 à 30'40" : Janosik assisté de Simoneau et Sangiorgio
5-3 à 53'02" : Hanes
5-4 à 58'28" : Zeman assisté de Hanes et Juan