Coupe de France : Villard-de-Lans revit pour un soir

Il aura fallu le légendaire derby isérois pour réveiller une patinoire André-Ravix qui sonnait très creux ces derniers temps. C'est la magie de la Coupe de France : malgré les deux divisions d'écart, Villard-de-Lans s'est bien battu devant 870 spectateurs, mais Grenoble a transformé trois de ses quatre premières supériorités numériques pour une implacable victoire 4-3.

Le parfum de derby a aussi plané en Alsace, où Strasbourg a eu besoin des tirs au but pour se défaire d'une tenace équipe de Mulhouse. La hiérarchie n'a donc été renversée nulle part. Et pourtant, le Mont-Blanc est passé tout près en menant 2-1 à huit minutes de la fin avant de voir Briançon lui passer devant (2-3).

Le leader de division 1 Nice a tenu deux périodes (1-2) avant de mesurer l'écart qui le sépare de Lyon (1-4). De même, le promu en D1, Val Vanoise, n'avait qu'un but de retard à quatre minutes de la fin face à Chamonix (2-5).

Nantes a subi les foudres de Christian Ouellet, auteur de 2 buts et 2 assists pour Brest (1-4). Tours n'a rien pu faire devant Angers (0-6).

En dépit des trois divisions d'écart, Montpellier n'a pas été ridicule contre Bordeaux, puisque le score n'a été enflé que par trois buts en powerplay dans le dernier quart d'heure (2-8).

Quand le favori était à domicile, en revanche, il n'y a pas eu de match. Anglet a écrasé Toulouse-Blagnac 13-1, Rouen a dominé Neuilly-sur-Marne 10-2 et Évry/Viry s'est promené devant Dammarie-les-Lys avec sept buts de sept buteurs différents dès la première période (13-3).

Entre équipes de même division, Caen a fait le trou devant Cholet grâce à un but décisif en infériorité numérique de Roberto Gliga en début de troisième période (5-2). Les résultats de Coupe de France.