Ligue Magnus (5e journée) : des sommets et un derby

Chamonix et Morzine/Avoriaz/Les Gêts se sont déjà affrontés à deux reprises en Coupe de la Ligue. Les voisins haut-savoyards seront ce soir de nouveau face à face, mais pour le compte du championnat cette fois-ci. Gap – Angers et Grenoble – Rouen seront les deux autres affiches de cette 5e journée de Ligue Magnus.

Épinal - Amiens. C'est un fait : cette saison, Amiens voyage mal. Championnat et Coupe de la Ligue confondus, les Gothiques en sont à cinq défaites en cinq déplacements. Les Amiénois sont du reste déjà passés par Épinal depuis la reprise. Ils s'y étaient inclinés début octobre (3-2). Disqualifiés en Coupe de France, punis de trois points de pénalité en championnat, passés d'un coup de la 6e à la 10e place, les Gamyo, eux, veulent relancer la machine. Mais la partie risque d'être tendue. Et la confrontation serrée. Il faut remonter au 2 février 2008 pour retrouver la trace d'un Épinal – Amiens achevé, en championnat, sur plus de deux buts d'écart (5-1). Et pour remporter leurs deux derniers duels face aux Picards en Ligue Magnus, les Vosgiens ont dû à chaque fois passer par la case prolongation (4-3 et 8-7). Si Épinal évoluera au complet, la situation est plus complexe à Amiens. Certes, Shane Luke et Loïc Coulaud ont repris. Mais Fabien Bourgeois et Zbynek Hrdel sont toujours bloqués à l'infirmerie. Recruté justement pour remplacer l'attaquant tchèque, Jaka Ankerst s'est blessé aux adducteurs avant même de jouer son premier match. Jeff Smith a semble-t-il réglé ses problèmes de visa et ses soucis administratifs. Mais le défenseur canadien ne devrait pas être présent sur la glace de Poissompré. Et pire que tout, le groupe amiénois a été touché dans la semaine par un virus grippal et une épidémie de gastro-entérite. Au point qu'en fin de semaine, on ne comptait au Coliséum plus qu'une petite quinzaine de joueurs valides présents à l'entraînement...
 
Bordeaux - Brest. Boxers et Albatros n'en finissent plus de se croiser. Entre le Summer Ice Trophy au mois d'août et la phase préliminaire de la Coupe de la Ligue, les deux équipes se sont déjà affrontées à trois reprises. Pour le moment, les Bretons mènent deux victoires à une. Une tendance que les Bordelais vont vouloir inverser à domicile, malgré l'absence du défenseur Andrei Esipov, blessé à la main et sur la touche sans doute jusqu'à la fin du mois d'octobre. Bordeaux a surtout besoin de s'imposer pour conserver sa place sur le podium, acquise jusqu'ici en s'appuyant sur la meilleure défense de la ligue (8 buts encaissés en quatre matchs). Les Brestois, au repos forcé le week-end dernier après le report de  la rencontre qui devait les opposer à Lyon, tâcheront eux d'inscrire leurs premiers points de l'année à l'extérieur.
 
 
Gap - Angers. Une semaine après avoir marqué les esprits en s'imposant à Rouen (3-4), Gap s'attaque à un autre gros morceau du championnat. Voilà Angers qui débarque à l'Alp'Arena avec la ferme intention de s'y imposer. Et les Ducs ont de quoi être ambitieux. Solides à l'extérieur depuis le début du championnat (défaite 5-4 en prolongation à Strasbourg, victoire 0-3 à Chamonix), les joueurs de Jean-François Jodoin apprécient en plus l'air des Hautes-Alpes. Depuis 2009 et le retour des Gapençais en élite, Angers s'est imposé à cinq reprises sur la glace des Rapaces en sept matchs, saison régulière et play-offs confondus. Mais dans le camp des champions de France, on ne panique pas. Jusqu'ici, le groupe de Luciano Basile négocie plutôt bien ses duels face aux favoris. Outre Rouen, Gap a ainsi déjà fait tomber Grenoble à deux reprises (4-3 et 5-6 ap en Coupe de la Ligue).
 
 
Morzine/Avoriaz/Les Gêts - Chamonix. Jour de derby en Haute-Savoie. Et sur le papier, avantage à Chamonix. Les Chamois, qui restent sur cinq victoires de suite en championnat face au HCMAG, se sont déjà imposés cette saison sur la glace de la Skoda Arena (1-3 le 8 septembre en Coupe de la Ligue). Mais les deux voisins connaissent un début de Ligue Magnus compliqué. Chamonix a certes dominé Dijon lors de la première journée (7-5). Mais les joueurs de Stéphane Gros enchaînent depuis les revers (5-3 à Rouen, 3-1 à Strasbourg, 0-3 à domicile face à Angers). Ceux de Tommie Hartogs ont fait pire. Battus par Rouen (8-2), Brest (5-4), Dijon (2-3 ap) et Amiens (3-2), ils sont toujours à la recherche d'une première victoire en LM. Leur défense est du reste la plus perméable de l'élite (19 buts encaissés, à égalité avec Dijon). Les Pingouins espèrent toutefois récupérer ce soir leur attaquant Brendan Coccimiglio, remis de ses pépins physiques. Côté chamoniard, Joris Bedin et Randy Cameron devraient être de nouveau absents.
 
 
Briançon - Dijon. Duel de bas de tableau ce soir à René-Froger. D'un côté, Briançon, lanterne rouge du championnat, aucune victoire au compteur, deuxième plus mauvaise attaque de la ligue (9 buts marqués, soit tout juste un de plus que Lyon). De l'autre, Dijon, 12e, pire défense de Magnus (19 buts encaissés), un seul et maigre succès cette saison, arraché en prolongation face à Morzine/Avoriaz/Les Gêts. Certes, l'exercice 2015/2016 commence à peine. Mais on a comme l'impression que ces deux-là jouent déjà un match de la peur... Auquel ne participeront pas, côté briançonnais, Brice Mansouri et Tomas Larsson. Le premier vient de résilier son contrat avec les Diables Rouges. Le second, victime d'une commotion cérébrale, ne devrait pas rejouer avant la mi-décembre.
 
 
Lyon - Strasbourg. Jusqu'où ira l'Étoile Noire ? Leader surprise après quatre journées de championnat, déjà vainqueur de Grenoble (3-4) et Angers (5-4 ap) notamment, battu seulement aux tirs au but par Gap (3-2), le club alsacien a le vent en poupe. Et pas question, pour les Strasbourgeois de s'arrêter en si bon chemin. Les joueurs de Daniel Bourdages veulent s'imposer à Lyon. Comme l'an passé, en fait, puisque leur dernière visite à Charlemagne avait été couronnée de succès (1-2). Pour les Lyonnais, en revanche, la dynamique est différente. Après leur victoire face à Épinal (5-4) le 19 septembre, les Lions ont enchaîné les revers en championnat (3-2 tab à Bordeaux, 1-8 à domicile contre Rouen). Le LHC veut maintenant se relancer. Grâce, peut-être, à Jani Savolainen. L'attaquant finlandais fera ses débuts ce soir en Ligue Magnus. Damien Bourguignon sera lui, en revanche, absent. 
 
 
Grenoble - Rouen. Spectacle attendu, ce soir, sur la glace de Pôle Sud. Où les deux meilleures attaques du championnat se feront face. Grenoble, 21 buts marqués, et trois victoires de rang au compteur, dont un gros succès enregistré samedi dernier à Angers (1-5), accueille Rouen, 24 buts inscrits et seulement freiné dans son impressionnant début de saison par Gap (défaite la semaine passée 3-4 en Normandie). Plus que des points pour le classement, ce sont plutôt les esprits que l'on voudra marquer ce soir. Car ces deux-là devraient finir la saison dans les mêmes eaux. Côté historique, la donne est assez simple. En saison régulière, depuis l'exercice 2011/2012, c'est celui qui joue à domicile qui s'impose (4-1 en 2011/2012, 3-1 en 2012/2013, 2-1 tab en 2013/2014 et 4-2 en 2014/2015 pour Grenoble à Pôle Sud ; 5-3 en 2011/2012, 6-4 en 2012/2013, 2-0 en 2013/2014 et 3-1 en 2014/2015 pour Rouen à l'île Lacroix). Mais les Normands n'ont pas oublié leur dernier succès en Isère. Il remonte aux play-offs du printemps 2012. Les Dragons s'étaient imposés 0-4. Ils en avaient profité pour quitter Grenoble avec la Coupe Magnus et le titre de champion de France. Pour l'anecdote, on retiendra que le Rouennais Marc-André Thinel affrontera pour la première fois de sa carrière son frère jumeau, le Grenoblois Sébastien.
 
Le programme :
 
Épinal (10e, 4 pts, 1 V, 2 VPRL, 1 D, 15 BP,11 BC) - Amiens (7e, 6 pts, 2 V, 2 D, 18 BP, 18 BC), aujourd'hui à 18 heures. La cote : Épinal 65 % / Amiens 35 %.
Bordeaux (2e, 9 pts, 2 V, 1 VTAB, 1 DPRL, 12 BP, 8 BC) - Brest (8e, 6 pts, 2 V, 1 D, 11 BP, 10 BC), aujourd'hui à 18 h 15. La cote : Bordeaux 60 % / Brest 40 %.
Gap (5e, 8 pts, 2 V, 1 VTAB 1 D, 16 BP, 16 BC) - Angers (6e, 7 pts, 2 V, 1 DPRL, 1 D, 12 BP, 11 BC), aujourd'hui à 18 h 30. La cote : Gap 60 % / Angers 40 %.
Morzine/Avoriaz/Les Gêts (13e, 1 pt, 1 DPRL, 3 D, 10 BP, 19 BC) - Chamonix (11e, 3 pts, 1 V, 3 D, 11 BP, 16 BC), aujourd'hui à 18 h 45. La cote : HCMAG 40 % / Chamonix 60 %.
Briançon (14e, 1 pt, 1 DPRL, 3 D, 9 BP, 18 BC) - Dijon (12e, 2 pts, 1 VPRL, 3 D, 11 BP, 19 BC), aujourd'hui à 19 h 25. La cote : Briançon 40 % / Dijon 60 %.
Lyon (9e, 4 pts, 1 V, 1 DTAB,1 D, 8 BP, 15 BC) - Strasbourg (1er, 9 pts, 2 V, 1 VPRL, 1 DTAB, 14 BP, 11 BC), aujourd'hui à 20 heures. La cote : Lyon 40 % / Strasbourg 60 %.
Grenoble (3e, 9 pts, 3 V, 1 D, 21 BP, 10 BC) - Rouen (4e, 9 pts, 3 V, 1 D, 24 BP, 10 BC), aujourd'hui à 20 heures. La cote : Grenoble 55 % / Rouen 45 %.
 
Prochaine journée.- Vendredi 23 octobre : Amiens - Lyon. Samedi 24 octobre : Strasbourg - Briançon, Angers - Morzine/Avoriaz/Les Gêts, Brest - Épinal, Rouen - Bordeaux, Dijon - Gap, Chamonix - Grenoble.