Ligue Magnus (6e journée) : Bordeaux défie Rouen

Premier blanchissage de la saison pour Mitch O'Keefe. Le gardien amiénois n'a rien laissé passer, hier soir, face à Lyon. Les attaquants picards, eux, ont piégé Tommi Virtanen trois fois. D'abord à deux reprises en infériorité numérique grâce à Tim Crowder. Puis en fin de match par Joël Champagne. Avec, à chaque fois, des assistances du défenseur Mitch Fillman. Et voilà Amiens qui, grâce à ce succès (3-0), conserve son invincibilité à domicile. Et se rapproche du top 8.
La 6e journée de Ligue Magnus se poursuit aujourd'hui. Le plat de résistance ? Un duel alléchant entre les deux premiers du classement, Rouen et Bordeaux.
Brest - Épinal. La saison d'Épinal avait plutôt mal commencé. Mais depuis leur défaite à Lyon (5-4) début septembre, les Gamyo réalisent un sans-faute. Vainqueurs coup sur coup de Gap (5-2), Bordeaux (1-2 ap), Briançon (4-3 ap) et Amiens (4-3), les Vosgiens veulent maintenant enchaîner avec un cinquième succès d'affilée. Seulement, la tâche risque d'être rude. Car c'est à Brest qu'ils se déplacent. Toutes compétitions confondues, les Albatros n'ont été battus cette année qu'une seule fois sur leur glace du Rïnkla Stadium (1-4 contre Angers le 6 octobre en Coupe de la Ligue). Surtout, les Bretons gardent un excellent souvenir de leurs dernières confrontations face aux Spinaliens. Épinal est la seule équipe qu'ils avaient battue à deux reprises en saison régulière l'an passé (3-2 ap à l'aller puis 1-2 au retour). Remis de sa blessure à la main, Andrej Hocevar fera son retour dans la cage vosgienne. Coupé par le staff spinalien et récupéré depuis par Brest, Lukas Kralik devrait, lui, être revanchard face à son ancien club.
 
 
Rouen - Bordeaux. C'est le choc de cette 6e journée. Leader et meilleure attaque du championnat (28 buts marqués), Rouen accueille ce soir son dauphin : Bordeaux, surprenant promu et co-meilleure défense de l'élite (11 buts encaissés, à égalité avec... Rouen). Au classement, les deux équipes comptent le même nombre de points (12). Elles ne sont, en fait, départagées qu'à la différence de buts (+17 pour Rouen, +7 pour Bordeaux). Côté bordelais, la rencontre sera forcément chargée d'émotion puisque onze Boxers ont un jour porté le maillot des Dragons (l'entraîneur Martin Lacroix ; les gardiens Mickaël Gasnier et Sébastian Ylönen ; les défenseurs Kevin Dusseau, Nicolas Besch et Jonathan Janil ; les attaquants Gautier Lafrancesca, Julien Desrosiers, Peter Valier, Francis Charland et Lionel Tarantino). Les deux formations se sont déjà croisées cette saison. Courant août, lors du Summer Ice Trophy, les Bordelais avaient dominé les Normands (5-2). Depuis, beaucoup d'eau est passée sous les ponts, côté Garonne comme côté Seine. Vexés par leur défaite lors de leur dernière sortie à l'île Lacroix (3-4 contre Gap), les Dragons veulent reprendre la main à domicile. Encore invaincus à l'extérieur après leurs succès à Briançon et Dijon, les Aquitains passent eux leur premier vrai test de l'année face à l'un des ténors de l'élite. Un test qu'ils attaquent au complet. Rouen, à l'inverse, devra une nouvelle fois se débrouiller sans Tero Konttinen. Le défenseur finlandais souffre toujours du genou.
 
 
Dijon - Gap. Deux matchs, deux défaites. À domicile, les Ducs n'y arrivent pas. Lanterne rouge, plus mauvaise défense (23 buts encaissés) et équipe la plus pénalisée du championnat (132 minutes), Dijon doit vite se relancer pour ne pas se retrouver définitivement à la traîne. Les Bourguignons viennent de prouver qu'ils en sont capables. Mardi soir, ils ont blanchi Lyon à Charlemagne (0-4) lors du match aller des quarts de finale de la Coupe de la Ligue. Seulement, ce soir, c'est Gap qui se présente à Trimolet. Une patinoire qui n'impressionne guère les champions de France en titre. Ils s'y étaient imposés à deux reprises la saison passée (1-3 en saison régulière puis 2-6 en play-offs). Les Rapaces, dominés samedi dernier par Angers (1-3), ont aussi besoin de grappiller des points pour se rapprocher du haut de tableau. 
 
 
Chamonix - Grenoble. Les Chamois attendent Grenoble avec impatience. Mal partis en championnat, les joueurs de Stéphane Gros ont besoin de retrouver le chemin du succès après quatre revers de rang, histoire de reprendre au moins un peu confiance. Et comme les Chamoniards restent sur six victoires de suite en saison régulière face aux Brûleurs de Loups... Un septième succès, et les Haut-Savoyards seraient relancés. Seulement, le Grenoble nouveau est jusqu'ici impérial en déplacement. Les Isérois se sont déjà imposés à Dijon (1-6) et à Angers (1-5) cette année.
 
 
Le programme :
 
Strasbourg (4e, 9 pts, 2 V, 1 VPRL, 1 D, 1 DTAB, 16 BP, 14 BC) - Briançon (12e, 4 pts, 1 V, 1 DPRL, 3 D, 13 BP, 21 BC), ce samedi à 17 h 30. La cote : Strasbourg 60 % / Briançon 40 %.
Angers (3e, 10 pts, 3 V, 1 DPRL, 1 D, 15 BP, 12 BC) - Morzine/Avoriaz/Les Gêts (11e, 4 pts, 1 V, 1 DPRL, 3 D, 14 BP, 20 BC), ce samedi à 18 h 30. La cote : Angers 70 % / HCMAG 30 %.
Brest (10e, 6 pts, 2 V, 2 D, 14 BP, 16 BC) - Épinal (8e, 7 pts, 2 V, 2 VPRL, 1 D, 19 BP, 14 BC), ce samedi à 18 h 40. La cote : Brest 55 % / Épinal 45 %.
Rouen (1er, 12 pts, 4 V, 1 D, 28 BP, 11 BC) - Bordeaux (2e, 12 pts, 3 V, 1 VTAB, 1 DPRL, 18 BP, 11 BC), ce samedi à 20 heures. La cote : Rouen 60 % / Bordeaux 40 %.
Dijon (14e, 2 pts, 1 VPRL, 4 D, 14 BP, 23 BC) - Gap (6e, 8 pts, 2 V, 1 VTAB, 2 D, 17 BP, 19 BC), ce samedi à 20 heures. La cote : Dijon 40 % / Gap 60 %.
Chamonix (13e, 3 pts, 1 V, 4 D, 12 BP, 20 BC) - Grenoble (5e, 9 pts, 3 V, 2 D, 22 BP, 14 BC), ce samedi à 20 h 30. La cote : Chamonix 40 % / Grenoble 60 %.
Déjà joué : Amiens-Lyon (3-0).
 
Prochaine journée. Vendredi 30 octobre : Lyon - Angers. Samedi 31 octobre : Épinal - Dijon, Bordeaux - Amiens, Brest - Rouen, HCMAG - Strasbourg, Gap - Grenoble, Briançon - Chamonix.
 
Retrouvez la première partie de la présentation de cette 6e journée de Ligue Magnus.