Ligue Magnus (7e journée) : Rouen en reconquête

Contrat rempli pour Angers. Les Ducs de Jean-François Jodoin se sont tranquillement imposés, hier soir, à Lyon (5-2). Avec, au passage, quatre points de Maxime Lacroix, trois assistances de Jeff May et un doublé de Josh Lunden. Les Angevins sont donc les nouveaux leaders de la Ligue Magnus, certes avec un match de plus au compteur que leurs petits camarades. Rouen, qui se déplace cet après-midi à Brest, veut maintenant repasser devant.
 
Brest - Rouen. La pression est sur les Dragons. En s'imposant hier soir à Lyon, Angers a chipé la première place du classement aux Rouennais. S'ils veulent la récupérer, les Normands n'ont pas le choix. Ils doivent s'imposer à Brest. Ce qui n'est jamais une mince affaire. L'an passé, le RHE s'était déplacé à deux reprises au Rïnkla Stadium. Et à chaque fois, il s'y était cassé les dents (6-2 en saison régulière, 2-1 en Coupe de la Ligue). Depuis, Brest et Rouen se sont recroisés. En terrain neutre, cet été, lors du Summer Ice Trophy bordelais. Et c'est Rouen qui l'avait emporté (3-2). Les Brestois, eux, sont dans le dur. Entre le championnat et la Coupe de France, les Albatros restent sur trois défaites de rang. Blanchis samedi dernier par Épinal puis mardi soir à Angers, les joueurs de Sébastien Oprandi n'ont plus marqué le moindre but depuis 120 minutes et 56 secondes de jeu. Un nouvel échec cet après-midi, et ils s'enfonceraient encore un peu plus dans les profondeurs du classement. Côté rouennais, on jouera sans Tero Konttinen, toujours blessé au genou, et Aurélien Dorey, laissé à la disposition de Caen. Brest devrait aussi être diminué. Mardi, en Coupe, les Albatros avaient dû évoluer sans cinq de leurs cadres (Alexandre Quesnel, Jérémie Romand, Michal Dian, Nicolas Motreff, Quentin Berthon).
 
 
Morzine/Avoriaz/Les Gêts - Strasbourg. Les temps sont durs pour Strasbourg. Après un début de saison mené à un rythme de champion, l'Étoile Noire est rentrée dans le rang en s'inclinant coup sur coup à Lyon (3-2) puis, à domicile, face à Briançon (2-3). Objectif des Alsaciens : s'imposer face au HCMAG dans le Chablais, comme l'an passé (6-7) et comme il y a deux ans (3-5), histoire de repasser la marche avant. Mais mieux vaut ne pas vendre la peau du Pingouin avant de l'avoir battu. Les Haut-Savoyards, privés ce soir de Jakub Sindel, Jérémy Sabatier et Karel Hromas, ont eux aussi besoin de points pour rattraper leur mauvaise entame de championnat. 
 
 
Gap - Grenoble. Tiens, tiens, comme on se retrouve. Depuis début septembre, Gap et Grenoble se sont déjà croisés à trois reprises. Deux fois en Coupe de la Ligue, d'abord, avec deux succès gapençais (4-3 puis 5-6 ap). Puis mardi soir en Coupe de France avec une victoire grenobloise (4-3). Les Brûleurs de Loups veulent maintenant égaliser dans la série. Ce qui leur permettrait de conforter leur place sur le podium, dans la roue d'Angers et Rouen. Mais attention : les joueurs d'Edo Terglav ont du mal, cette saison, à s'imposer sur leur glace de Pôle Sud. Rien qu'en championnat, ils s'y sont déjà inclinés contre Strasbourg (3-4) et Angers (1-4). Les Rapaces de Luciano Basile espèrent, eux, doubler Grenoble au classement. Ils ont besoin, pour y parvenir, de gagner dans le temps réglementaire. Mais les Haut-Alpins se déplacent avec un effectif une nouvelle fois diminué. Karel Richter, blessé au coude, et Mickaël Pérez, touché au genou, seront absents. Anthony Rech, Jérémy Baridon et Paul Schmitt pourraient également manquer la rencontre.
 
 
Briançon - Chamonix. Ça va mieux à Briançon. Après un départ catastrophique (quatre défaites lors des quatre premières journées de championnat), les Diables Rouges remontent peu à peu la pente. Grâce à leurs victoires face à Dijon puis à Strasbourg, les Haut-Alpins sont revenus dans le ventre mou du classement. Un troisième succès de suite leur permettrait de revenir dans le top 8. Le top 8, justement, Chamonix en rêve. Mais les Chamois s'en éloignent, lentement mais sûrement, à force d'enchaîner les contre-performances. En Ligue Magnus, les Haut-Savoyards restent sur cinq défaites de suite. Ils ne comptent plus qu'un point d'avance sur Dijon, la lanterne rouge.
 
 
Le programme :
 
Épinal (6e, 10 pts, 3 V, 2 VPRL, 1 D, 22 BP, 14 BC) - Dijon (14e, 2 pts, 1 VPRL, 5 D, 16 BP, 28 BC), samedi à 18 heures. La cote : Épinal 70 % / Dijon 30 %.
Bordeaux (4e, 12 pts, 3 V, 1 VTAB, 1 DPRL, 1 D, 20 BP, 15 BC) - Amiens (7e, 9 pts, 3 V, 3 D, 24 BP, 22 BC), samedi à 18 h 15. La cote : Bordeaux 60 % / Amiens 40 %.
Brest (11e, 6 pts, 2 V, 3 D, 14 BP, 19 BC) - Rouen (2e, 15 pts, 5 V, 1 D, 32 BP, 13 BC), samedi à 18 h 40. La cote : Brest 30 % / Rouen 70 %.
Morzine/Avoriaz/Les Gêts (12e, 4 pts, 1 V, 1 DPRL, 4 D, 17 BP, 26 BC) - Strasbourg (8e, 9 pts, 2 V, 1 VPRL, 1 DTAB, 2 D, 18 BP, 17 BC), samedi à 19 h 30. La cote : HCMAG 45 % / Strasbourg 55 %.
Gap (5e, 11 pts, 3 V, 1 VTAB, 2 D, 22 BP, 21 BC) - Grenoble (3e, 12 pts, 4 V, 2 D, 26 BP, 17 BC), samedi à 20 h 30. La cote : Gap 55 % / Grenoble 45 %.
Briançon (9e, 7 pts, 2 V, 1 DPRL, 3 D, 16 BP, 23 BC) - Chamonix (13e, 3 pts, 1 V, 5 D, 15 BP, 24 BC), samedi à 20 h 30. La cote : Briançon 60 % / Chamonix 40 %.
Déjà joué : Lyon - Angers (2-5).
 
Prochaine journée (samedi 14 novembre) : Strasbourg - Bordeaux, Angers - Briançon, Rouen - Épinal, Grenoble - HCMAG, Amiens - Brest, Dijon - Lyon, Chamonix - Gap.