Rouen - Caen (Coupe de France, 1/8e de finale)

Rouen s'est bien amusé !

Dominateur dans tous les secteurs du jeu, Rouen n'a pas vraiment eu à forcer son talent, juste jouer pleinement son jeu, jusqu'au bout, pour se qualifier aisément et, aussi, offrir onze buts spectaculaires à son public, face à une équipe de Caen – privée de Gliga – résistante, mais impuissante.

ILLUS20151027045En ligue Magnus, se déplacer à l'île Lacroix n'a jamais été aisé pour Caen. Mais se rendre à Rouen en coupe de France avec une équipe désormais en division 1 s'est apparenté, pour les Drakkars, malgré beaucoup de combativité, et sans renoncement défensif, à un véritable chemin de croix.

Olivier Labelle a ouvert le score du revers. Il a terminé tout un travail de Thinel en reprenant un palet libre dans la zone du gardien (1-0 à 04'35). L'ailier droit a encore eu du plaisir. Il a inscrit deux autres buts dans le dernier tiers. D'un tir frappé dans le cercle droit (7-0 à 44'53) et au poteau de droite en déviant un palet de Thinel dans le haut des filets (8-0 à 52'3).

Dan Koudys s'est amusé en faisant lui aussi un tour de chapeau. Après une merveille de passe dans le trou de Damien Raux, l'ailier a magnifiquement trouvé du revers la lucarne coté mitaine (4-0 à 28'08). Moins de vingt secondes après, l'infatigable enduro a dévalé sur la droite pour remporter son duel avec Quentin Kello (5-0 à 28'27). Koudys a enfilé le dernier but des joueurs du duo Lhenry-Salo de près dans le haut des filets (11-0 à 55'34).

ILLUS20151027020Damien Raux s'est réjoui de doubler la marque en déviant un lancer de Manavian (2-0 à 17'24). Après la première pause, Yorick Treille a plongé les Caennais dans le dénuement. L'assistant n'a pas plaisanté quand il a frappé fort la rondelle de la bande à droite et a surpris Kello du côté de son gant d'empoigne (3-0 à 22'23).

Florain Chakiachvili s'est plu à profiter d'un cafouillage pour renvoyer quelques secondes plus tard Kello sur son banc (6-0 à 32'47).

Loïc Lampérier et Nicolas Arrossamena se sont renvoyé la politesse en égayant la dernière période de deux buts. Servit en retrait par l'ex-Gapençais, Lampérier au niveau des oreilles a expédié la rondelle à ras la glace (9-0 à 53'40). Du cercle droit, Arrossamena a lancé dans le haut des filets pour fabriquer un compte rond (10-0).

Étoiles du match : Dan Koudys *** (Rouen), Olivier Labelle ** (Rouen) et Damien Raux * (Rouen).

 

Rouen – Caen 11-0 (2-0, 4-0, 5-0)
Mardi 27 octobre 2015 à 20h00 au centre sportif Guy Boissière. 2600 spectateurs.
Arbitres : M. Alexandre Hauchart assisté de MM. Sébastien Levasseur et Thomas Caillot.
Pénalités : Rouen 4' (0', 4', 0') ; Caen 2' (0', 2', 0').

Évolution du score :
1-0 à 04'35" : Labelle assisté de Thinel et Coulombe
2-0 à 17'24" : Raux assisté de Manavian et Koudys
3-0 à 22'23" : Y. Treille
4-0 à 28'08" : Koudys assisté de Raux et Chakiachvili
5-0 à 28'27" : Koudys assisté de Raux et Chakiachvili
6-0 à 32'47" : Chakiachvili assisté de Whitecotton et Arrossamena
7-0 à 44'53" : Labelle assisté de Krog et Guillemain
8-0 à 52'31" : Labelle assisté de Thinel et Krog
9-0 à 53'40" : Lampérier assisté de Whitecotton et Arrossamena
10-0 à 54'14" : Arrossamena assisté de Lampérier et Guillemain
11-0 à 55'34" : Koudys assisté de Raux et Dame-Malka


Rouen

Attaquants :
Marc-André Thinel – Jason Krog – Olivier Labelle
Sacha Treille – François-Pierre Guénette (A) – Yorick Treille (A)
Loïc Lampérier – Dustin Whitecotton – Nicolas Arrossamena
Fabien Colotti – Damien Raux – Dan Koudys

Arrières :
Patrick Coulombe (C) – Antonin Manavian
Florian Chakiachvili – Léo Guillemain
Olivier Dame-Malka – Pierrick Gourre

Gardien :
Quentin Papillon

Remplaçant : Dany Sabourin (G). Absent : Tero Konttinen (genou).

Caen

Attaquants :
Hugo Damy – Erwan Pain – Yoann Robert
David Minarik – André Menard – Brice Chauvel (A)
Karl Leveille – Mathias Arnaud – Thibaut Geffroy (C)
[Minarik] – Damien Grendka – Théophile Miquelot

Arrières :
Aurélien Dorey – Udo Marie (A)
Martin Ropert – Robert Gertsakis
Joshua Davenel – Zach Sternberg
Jean-Yves Barnes – [Gertsakis]

Gardien :
Quentin Kello puis Grégoire Blanc à 33'26"

Absents : Alexandre Palis, Roberto Gliga (?).