Slovaquie – Suisse (Deutschland Cup 2015, 3e journée)

Avant même son ultime rencontre contre la Suisse, la Slovaquie sait déjà qu’elle occupera la dernière place du classement à l’issue du tournoi bavarois. Dominatrice mais perdante deux jours auparavant contre les Etats-Unis, fantomatique pendant les deux premiers tiers-temps la veille contre l’Allemagne, elle entend bien finir en beauté contre des Helvètes qui peuvent encore prétendre au trophée d’Augsbourg. Pour ce faire, Zdeno Cíger intègre dans son effectif le défenseur Patrik Luža et l’attaquant Tomáš Zigo qui font tous deux leurs débuts en sélection nationale et conserve devant la cage Michal Dzubina, auteur d’une solide prestation en remplacement de Samuel Baroš face aux Allemands.  

 

La Double-Croix entame l’exercice de bien meilleure manière que la précédente et dispose d’entrée d’un jeu de puissance au cours duquel Michel Miklík, Martin Réway, Adam Jánošík ou encore Patrik Lušňák se créent déjà de grosses occasions. Les hommes de John Fust se réveillent peu à peu et profitent à leur tour de deux supériorités successives : Dzubina sauve au dernier moment sur une tentative de Luca Cunti et Killian Mottet trouve la barre sur sa frappe. Lino Martschini en fera de même à la septième minute. La réponse slovaque est cinglante : Pavol Skalický lutte en fond de zone suisse et parvient à décaler pour Andrej Šťastný qui transforme l’aubaine dans le cercle gauche (1-0, 11'04). 

 

Les deux équipes évoluent régulièrement en power-play au cours de la première demi-heure de jeu. C’est le cas pour la Confédération en début de deuxième période mais ni Lukas Stoop ni Simon Moser ne trompent la vigilance du portier adverse sur leurs assauts pourtant convaincants. Pour la troisième fois, les Suisses font tinter la barre de Dzubina sur un tir de Inti Pestoni à la 24e minute. Skalický réplique en faisant ricocher le palet sur la lucarne de Benjamin Conz. Tomáš Marcinko fait quant à lui preuve de plus de précision lorsque, entre les deux cercles, il reprend avec succès une passe que lui avait adressée Marek Bartánus en fond de zone suisse (2-0, 25'05). 

 

Les menaces sont toujours aussi dangereuses par la suite pour les deux gardiens ;  Dzubina couvre bien la reprise de Gregory Hofmann tandis que Conz contient de la jambière une échappée de Skalický. Le gardien suisse est tout aussi saignant contre Šťastný qui s’y prend à deux fois pour le tromper après une jolie combinaison lancée par la deuxième ligne slovaque à trois contre un. Alors que la Suisse termine en trombe, Moser écope de 50 minutes de pénalité sur le gong après avoir chargé Skalický à la tête, les deux en venant en mains. La Slovaquie profitera de fait de huit minutes de jeu de puissance à son retour sur la glace. 

 

La supériorité est même double puisque Hoffman file lui aussi en prison. La sanction est imminente : la bombe de Vladimír Dravecký envoyée dans l’axe offre le troisième but aux Slaves (3-0, 42'25). Les forces en présence sont ensuite souvent amputées et comme la pénalité de Moser court toujours, on assiste à des phases de jeu à 4 contre 3 ou encore 5 contre 3 en faveur de la Slovaquie. La Suisse parvient sporadiquement à créer le danger dans le camp adverse sur des contres rapidement menés mais Dzubina est toujours là pour veiller au grain. Eduard Šedivý ajuste le score en toute fin de rencontre par un slap ravageur à l’entrée du rond droit, ouvrant par la même occasion son compteur en équipe nationale (4-0, 57'12). Michal Dzubina termine le match sur un blanchissage ; il n’a encaissé aucun but sur cette Deutschland Cup. 

 

Désignés joueurs du match : Martin Réway (Slovaquie) et Lukas Frick (Suisse). 

 

 

Réaction d’après-match 

 

Zdeno Cíger (entraîneur de la Slovaquie) : « C’est super bon ! Ce qui m’a surtout plu, c’est qu’après le match raté et même catastrophique de samedi nous nous sommes retrouvés. Les gars ont montré leurs vrais visages. Moi-même je suis toujours incapable d’expliquer ce qui s’est vraiment passé contre l’Allemagne. Cela a été une défaillance qu’aucun de nous n’attendait. Dans le premier match (ndlr : contre les Etats-Unis), même si nous avons perdu 0-1, nous avons eu un bon plan de jeu et beaucoup d’occasions que nous n’avons pas transformées à cause d’une certaine nervosité. Nous voulons en revanche oublier le duel contre l’Allemagne. Aujourd’hui, nous avons offert une excellente prestation collective, avec beaucoup de discipline, les gars ont rempli leurs obligations et ont été efficaces dans le dernier geste. »

 

 

Slovaquie – Suisse 4-0 (1-0, 1-0, 2-0)

Dimanche 8 novembre 2015 à 13h00 au Curt Frenzel Stadium d’Augsbourg.  

Arbitrage de Stefan Bauer et Sirko Hunnius assistés de Jonas Merten et Nikolas Neutzer (tous ALL)

Pénalités : Slovaquie 16' (4', 6', 6') ; Suisse 66' (4', 56', 6')

Tirs : Slovaquie 22 (9, 6, 7) ; Suisse 25 (8, 8, 9)

 

Evolution du score : 

1-0 à 11'04'' : Šťastný assisté de Skalický

2-0 à 25'05'' : Marcinko assisté de Bartánus et Dravecký (sup. num.)

3-0 à 42'25'' : Dravecký assisté de Bartánus (double sup. num.)

4-0 à 57'12'' : Šedivý assisté de Kukumberg et Lušňák 

 

Slovaquie [2' pour pénalité de banc]

 

Attaquants

Vladimír Dravecký (A) – Tomáš Marcinko (2'+2') – Marek Bartánus (2') 

Michel Miklík (+1) – Roman Kukumberg (A, +1) – Patrik Lušňák (+1)

Martin Réway (+1) – Andrej Šťastný (+1) – Pavol Skalický (2', +1)

Michal Hlinka (2') – Miroslav Preisinger – Tomáš Hrnka 

Tomáš Zigo

 

Défenseurs

Marek Ďaloga (2', +1) – Oldřich Kotvan 

Martin Štajnoch (+1) – Adam Jánošík 

Patrik Luža (+1) – Eduard Šedivý (+1)

Milan Jurčina (C, 2')

 

Gardien 

Michal Dzubina

 

Remplaçant : Samuel Baroš (G). En réserve : Ján Brejčák (D), Michal Čajkovský (D), Martin Bakoš (A).  

 

Suisse [2' pour surnombre]

 

Attaquants

Reto Suri (A) – Luca Cunti – Lino Martschini

Killian Mottet (-1) – Vincent Praplan – Simon Moser (A, 5'+20'+5'+20')

Gregory Hofmann (2') – Etienne Froidevaux (2') – Inti Pestoni (2')

Dominic Lammer (-1) – Jason Fuchs (-2) – Mike Künzle (2', -1)

Julian Walker

 

Défenseurs

Larri Leeger (2', -2) – Romain Loeffel (2')

Alessandro Chiesa (2', -1) – Robin Grossmann (C)

Lukas Frick (-1) – Lukas Stoop

Phil Baltisberger (-1)

 

Gardien

Benjamin Conz

 

Remplacant : Sandro Zurkirchen (G). En réserve : Timo Helbling (D).