Quatre entraîneurs mais zéro victoire

Quatre entraîneurs, en plus de celui des gardiens : c'est une innovation en République tchèque. Le nouveau sélectionneur Vladimir Vujtek s'est inspiré des pratiques nord-américaines, introduites également en Russie, pour constituer ce staff pléthorique.

Josef Jandac et Jiri Kalous s'occupent de la partie défensive, et Jiri Kalous, qui se charge de l'offensive avec le chef, est envoyé observer le match en tribune. Pour autant, ce collectif d'entraîneurs n'aura pas suffi : Vujtek a subi la plus lourde défaite pour la première d'un sélectionneur tchèque (2-6 contre la Suède).

KONTIOLA Petri 140510 296Pour son deuxième match, Vujtek a changé toutes ses lignes et introduit un nouveau gardien en sélection, Dominik Furch (Avangard Omsk). Les Finlandais sont aussi mobiles et pressants que les Suédois, mais la défense tchèque s'en tire mieux et sort proprement les palets de sa zone. La plus grosse occasion est même tchèque, quand un tir de Milan Gulaš fait tinter le poteau.

La deuxième période est assez vivante avec des actions de part et d'autre. Gulaš applique la consigne de venir faire des écrans devant la cage, et il est là pour pousser le palet en force après un lancer de la ligne bleue de Radim Simek (0-1). On est à la mi-match et l'arbitre n'a encore sifflé aucune pénalité. Il faut attendre quatre minutes de plus pour qu'il sanctionne Doudera. Les Finlandais mettent alors le feu en zone offensive, mais Petri Kontiola ne trouve que le poteau. L'égalisation intervient finalement après le retour au complet, grâce à Tommi Huhtala qui trouve un espace précis juste entre l'oreille et l'épaule du gardien Furch (1-1).

Les Lions finlandais apposent leurs griffes sur le match dès le début du troisième tiers-temps. Huhtala est encore dans le coup, puisqu'il libère Kristian Kuusela d'une passe parfaite de derrière la cage (2-1). La Finlande continue de dominer le jeu, et Pesonen tire sur la transversale. Un tir de la droite de Jormakka passe entre les jambières de Furch, mais sans entrer dans les filets. L'unique avantage numérique tchèque du match ne permet pas d'égaliser, pas plus qu'un ultime poteau de Gulaš à la dernière minute.

Commentaires d'après-match

Dominik Furch (gardien de la République Tchèque) : "Bien sûr, si nous avions gagné, le sentiment serait meilleur. De mon point de vue, pour un premier match en équipe nationale, ce n'est pas si mal et je peux en être satisfait."

Josef Jandac (entraîneur-adjoint de la République Tchèque) : "C'est une performance diamétralement différente que contre la Suède. Nous étions là depuis le début, nous avons joué activement. Mais que l'on perde 2-6 ou 1-2, cela fait toujours zéro point. À part les points et le résultat, j'ai aimé le match. Nous devons simplifier notre jeu défensif, les joueurs doivent rester à leurs postes."

 

République Tchèque - Finlande 1-2 (0-0, 1-1, 0-1)
Samedi 7 novembre 2015 à 17h00 à la Hartwall Areena d'Helsinki. 9879 spectateurs.
Arbitrage de Mikael Sjöqvist et Marcus Linde (SUE) assistés de Joonas Saha et Jani Pesonen (FIN).
Pénalités : République Tchèque 2' (0', 2', 0') ; Finlande 4' (0', 0', 4').
Tirs : République Tchèque 22 (7, 6, 9) ; Finlande 23 (6, 9, 8).

Évolution du score :
1-0 à 29'58" : Gulas assisté de Simek
1-1 à 36'16" : Huhtala assisté de H. Pesonen et Elorinne
1-2 à 41'20" : Kuusela assisté de Huhtala et Lepistö


République Tchèque

Attaquants :
Tomas Zohorna (-1) - Vladimir Sobotka (-1) - Michal Repik (-1)
Dominik Kubalik (+1) - Jan Kovar (+1) - Milan Gulas
Jan Buchtele (-1) - Tomas Filippi (-1) - Lukas Radil
Jan Hruska - Roman Horak - Rostislav Olesz

Défenseurs :
Michal Kempny (-1) - Tomas Kundratek (-1)
Radim Simek - Jakub Jerabek
Milan Doudera (2') - Jan Kolar
Tomas Voracek - Matej Stritesky

Gardien :
Dominik Furch [sorti à 58'39"]

Remplaçant : Jakub Kovar (G). Absents : Marek Troncinsky (en réserve), Jakub Krejcik (malade), Marek Kvapil (genou), Michal Birner (malade).

Finlande

Attaquants :
Pekka Jormakka - Jarmo Koskiranta - Teemu Hartikainen
Tuomas Kiiskinen (-1) - Petri Kontiola (A, -1) - Oskar Osala
Tommi Huhtala (+2) - Tomi Sallinen (+2) - Kristian Kuusela
Harri Pesonen (+1) - Jani Lajunen - Mika Pyörälä
Toni Koivisto

Défenseurs :
Anssi Salmela (-1) - Teemu Laakso (-1)
Sami Lepistö (A, +1) - Juuso Hietanen (+1)
Lasse Kukkonen (C) - Atte Ohtamaa
Tommi Kivistö (+1) - Aleksi Elorinne (+1)

Gardien :
Harri Säteri

Remplaçant : Juha Metsola (G).