Tychy - Kremenchuk (Coupe Continentale 2016, groupe E)

Avant d'attendre le résultat de Rouen-Soligorsk pour savoir s'ils se qualifieront pour leur première finale, les Polonais de Tychy doivent d'abord accomplir leur propre mission en remportant les trois points "prévus" face à Kremenchuk.

2015 11 22 Tychy KremenchukL'équipe polonaise pénètre sur la glace sous une bordée de sifflets. Les joueurs écopent indirectement pour le comportement de leurs supporters, strictement encadrés dès l'entrée. À leurs chants répondent cette fois les aboiements d'un chien policier. Ils n'ont plus le droit de se déplacer dans la patinoire.

Le plus malheureux de la situation est une légende du hockey rouennais aux origines polonaises : Franck Pajonkowski, ancien n°20 des Dragons et aujourd'hui patron de la buvette. La porte menant du restaurant à la patinoire est fermée (il faut faire le tour), et la vente d'alcool a été interdite, alors que "Pajon" avait commandé un stock de bière important. Tout le monde est puni des excès des provocateurs de Tychy.

Tychy domine certes le jeu, mais se heurte à un bon Shevchuk, titularisé dès le départ. Il faut attendre dix minutes pour que Jaroslaw Rzeszutko débloque le score en lançant depuis le cercle droit (1-0). Outre son but, l'ex-Amiénois est déchaîné dans cette première période, avec encore une belle déviation dans le mouvement en zone neutre qui enclenche une attaque rapide. Tous ses coéquipiers n'ont pas la même précision et le jeu des blancs est souvent brouillon.

2015 11 22 Tychy Kremenchuk2Kremenchuk s'enhardit en conséquence. Une action en zone offensive pousse Hertl à la première faute polonaise. Les Ukrainiens pratiquent un jeu simple et direct, cherchant la déviation devant la cage, mais ne parviennent pas à convertir cette supériorité numérique. Kamil Kalinowski part même en contre et dribble son vis-à-vis en un contre un, sans conclure. Juste avant la pause, Tychy finit par doubler la mise par l'inévitable Rzeszutko, qui ne joue pourtant qu'en quatrième ligne : il reprend de volée la passe de derrière la cage de Dawid Majoch (2-0).

La deuxième période est plus équilibrée et on sent que Kremenchuk prend confiance au fil des minutes. Les Ukrainiens tirent dès qu'ils le peuvent, et en sont récompensés quand le capitaine polonais Michal Kotlorz dégage un rebond un peu en catastrophe, dans les tribunes. Sur la supériorité numérique, le capitaine ukrainien Volodymyr Romanenko décoche deux bons slaps, et Kyryl Zhovnir exploite sous le rebond dans une explosion de joie du public rouennais qui a choisi son camp (2-1). Les joueurs de Kremenchuk regagnent leur vestiaire sous des applaudissements encore plus nourris qu'à la première pause.

2015 11 22 Tychy Kremenchuk

L'exploit serait-il possible ? Il n'y a qu'un but de différence, écart maintenu par un spectaculaire arrêt de Mykhaïlo Shevchuk devant Rzeszutko en début de troisième période. Kremenchuk obtient une supériorité numérique pour un cinglage de Rzeszutko sur Lysak devant le banc polonais, mais Zigardy détourne du gant le tir de Chernyshenko.

La pénalité pour un dégagement au-dessus du plexi de Vitek est quant à elle annulée par une faute de Karpenko, même si les Ukrainiens s'installent quand même à 4 contre 4 pour un lancer de la ligne bleue d'Atymov, repoussé par la botte gauche du gardien tchèque. Et pendant la courte phase de 5 contre 4 qui suit, Tychy ruine les espoirs de Kremenchuk et du public rouennais. Michal Kotlorz lance de la bleue et Radoslaw Galant convertit le rebond (3-1).

2015 11 22 Tychy Kremenchuk

Si la victoire de Tychy est somme toute logique, on aura pu apprécier les progrès de Kremenchuk au fil du week-end. Pas fatigués par les trois rencontres en trois jours, les jeunes Ukrainiens auront certainement beaucoup appris au cours de ce tournoi, eux qui n'ont pas souvent accès à des compétitions de haut niveau dans leur pays en guerre. Ils ont bien mérité l'ovation finale que leur réserve l'île Lacroix.

Désignés joueurs du match : Jaroslaw Rzeszutko pour Tychy et Kyrylo Zhovnir pour Kremenchuk.

Commentaires d'après-match

Jiri Sejba (entraîneur de Tychy) : "Nous avions que ce troisième match ne serait pas facile. Il fallait être attentifs et disciplinés. Nous avons fait un très bon premier match contre Rouen, mais nous n'avons pas la condition pour jouer 3 fois en 3 jours. Le niveau du championnat polonais ne nous aide pas. Si nous allons en finale, il faudra une meilleure préparation. Le hockey polonais a de bons joueurs, il a besoin de plus de concepts. Il faut travailler la condition physique et la tactique. Nous avons 8-10 internationaux, c'est une bonne expérience pour eux. Si nous nous qualifions, nous voudrions organiser la finale. Nous avons une belle patinoire, meilleure qu'ici. Ce qui s'est passé hier est mauvais, mais les supporters qui ont posé problème ne sont pas originellement de Tychy."

2015 11 22 Tychy Kremenchuk

(photos de Thierry Frechon)

 

Tychy - Kremenchuk 3-1 (2-0, 0-1, 1-0)
Dimanche 22 novembre 2015 à 16h00 à la patinoire de l'île Lacroix. 1975 spectateurs.
Arbitrage de Daniel Gamper (ITA) et Sirko Hunnius (ALL) assistés de Matthieu Barbez et Frédéric Peurière (FRA).
Pénalités : Tychy 14' (2', 4', 8') ; Kremenchuk 8' (2', 4', 2').
Tirs : Tychy 43 (17, 16, 10) ; Kremenchuk 20 (5, 10, 5).

Évolution du score :
1-0 à 09'57" : Rzeszutko assisté de Bryk
2-0 à 19'37" : Rzeszutko assisté de Majoch et Kotlorz
2-1 à 35'33" : Zhovnir assisté de Romanenko et Karpenko (sup. num.)
3-1 à 55'57" : Galant assisté de Kotlorz (sup. num.)


GKS Tychy

Attaquants :
Adam Baginski (A) - Radoslaw Galant (2') - Jakub Witecki
Marcin Kolusz - Kamil Kalinowski - Mikolaj Lopuski
Josef Vitek (2') - Filip Komorski - Mateusz Bepierszcz
Dawid Majoch (+2) - Jaroslaw Rzeszutko (A, +2, 2') - Patryk Kogut (+2)

Défenseurs :
Bartosz Ciura (2') - Michael Kolarz (+1)
Jaroslav Hertl (2') - Bartlomiej Pociecha
Mateusz Bryk (+2) - Michal Kotlorz (C, +1, 4')

Gardien :
Stefan Zigardy

Remplaçants : Kamil Kosowski (G), Bartlomiej Jeziorski. Absents : Lukasz Sokol (clavicule), Maksim Kartoshkin.

Kremenchuk

Attaquants :
Vladyslav Luhovy (-1) - Sevastian Karpenko (-1, 2') - Artur Lysak (-1)
Ilya Korenchuk (-1, 4') - Dmytro Chernyshenko (A, -1) - Anton Boïkov (A, -1)
Ivan Pidgursky - Tymur Hrytsenko - Oleksi Yanishevsky
Igor Mikulko - Oleksi Kostyuk - Yuri Petrangovsky

Défenseurs :
Pavlo Akymov (-1, 2') - Volodymyr Romanenko (C, -1)
Valentyn Sirchenko (-1) - Aleksandr Degtyarov (-1)
Volodymyr Varyvoda - Kyrylo Zhovnir
Maksym Kachmar - Vitali Mul

Gardien :
Mykhaïlo Shevchuk

Remplaçant : Danylo Yeliseev (G).