Ligue Magnus (12e journée) : Épinal tente la passe de dix

Épinal régale, voilà qui pourrait être la nouvelle devise du championnat. Leaders depuis la dernière journée, les Gamyo spinaliens veulent rester au pouvoir. Cela passe par un nouveau succès lorrain, le dixième de suite en élite, à Grenoble. Piégé par Dijon le week-end dernier, Rouen espère se relancer à Angers.


Brest - Gap. À force de les voir flirter avec la zone rouge, on avait presque fini par oublier que les Albatros de Brest visaient une qualification pour les play-offs. Mais après leurs succès face à Dijon (4-3), Chamonix (6-5) puis Strasbourg (3-2), les Bretons sont revenus aux portes du top 8. Les joueurs de Sébastien Oprandi, qui disputent ce soir leur sixième match de suite à domicile, veulent garder ce rythme. Mais côté adversaire, ce soir, on change de calibre. Place aux Rapaces de Gap, champions de France en titre. Des Rapaces qui, eux, lorgnent sur le podium. Une victoire au Rïnkla Stadium pourrait leur permettre d'y accéder. Et d'oublier, aussi, leur courte défaite de dimanche dernier à Briançon dans le derby des Hautes-Alpes (2-1).

Strasbourg – Dijon. Ça va mal pour l'Étoile Noire. Après un début de saison prometteur, Strasbourg a complètement perdu pied. Les Alsaciens n'ont remporté qu'un seul de leurs cinq derniers matchs (0-3 face au HCMAG le 31 octobre). Ils ne pointent désormais plus qu'à la dixième place du classement. Et repartir de l'avant risque d'être compliqué, ce soir. Car voilà Dijon, l'ancienne lanterne rouge requinquée par son large et inattendu succès à Rouen (1-6 dimanche dernier). Les Bourguignons, qui pourront aligner Filip Björk et peut-être Dallas Ehrhardt en défense, n'ont certes remporté que deux victoires cette année en Ligue Magnus. Mais elles ont toutes les deux été acquises en déplacement.

Grenoble - Épinal. Tout frais leader du championnat, Épinal descend sans complexe à Grenoble. Mais avec un objectif clair en tête : remporter une dixième victoire de suite en Ligue Magnus. Après tout, les Gamyo ont déjà triomphé cette année à Bordeaux et Angers. Après deux mois et demi sans défaite, ce n'est pas la glace de Pôle Sud qui leur fait peur. Même si ces dix dernières années, ils ne s'y imposés qu'à trois reprises en quatorze visites, saison régulière et play-offs confondus. Attention, les Vosgiens n'ont aussi pas le droit à l'erreur. Avec seulement un point d'avance sur Rouen, deux sur... Grenoble et trois sur Angers, leur marge de manœuvre est réduite. Les Brûleurs de Loups, qui restent sur deux succès mais qui ont souvent été à la peine cette année à domicile, rêvent en tout cas de les faire tomber de leur piédestal.

Chamonix - Amiens. Les Chamois tournent autour de la victoire. Battu d'une longueur à Brest (6-5) et aux tirs au but à Bordeaux (4-3), le CHC espère renouer avec le succès après plus d'un mois de disette. Les Haut-Savoyards, qui viennent d'enchaîner quatre déplacements et qui ne vont disputer là que leur quatrième match à domicile du championnat, risquent toutefois de tomber sur un os. Car Amiens est en pleine forme, à l'image de son capitaine Joël Champagne, actuel meilleur pointeur de la ligue (19 points). Certes, les Gothiques ont longtemps manqué d'efficacité à l'extérieur. Mais ils viennent de dominer Bordeaux à Mériadeck (5-6 ap) et Dijon à Trimolet (1-4). Deux réussites qui ont relancé les Picards dans la course au podium.

Briançon - Lyon. Tout doucement, sans faire trop de bruit, Briançon a effacé son retard. Et son début de championnat catastrophique. Lyon est prévenu : l'équipe qui avait attaqué sa campagne 2015/2016 par quatre défaites n'existe plus. Elle a fait place à des Diables Rouges beaucoup plus fringants, tombeurs fin novembre Grenoble (4-3 ap), Morzine/Avoriaz/Les Gêts (5-3) et Gap (2-1). Les Haut-Alpins doivent maintenant dominer les Rhodaniens pour confirmer leur retour dans la première moitié de tableau. Les Lions, eux, sont face à un autre défi : s'imposer, enfin, à l'extérieur après trois revers en trois déplacements. Recruté dans la semaine, l'attaquant canadien Benjamin Breault, déjà passé par Épinal et Brest, ne devrait pas être qualifié à temps pour jouer ce soir sous ses nouvelles couleurs.

Angers - Rouen. Retour en arrière. Il y a à peine une semaine, Angers venait d'enchaîner quatre victoires, dont trois à l'extérieur. Les Ducs, tout en haut du classement, dominaient la Ligue Magnus. Seulement, vendredi, les Angevins étaient stoppés net par Épinal (3-4). Puis ils prenaient une seconde douche froide, dimanche, à Amiens (5-1). Résultat : Jean-François Jodoin et son équipe ne pointent plus qu'à la quatrième place. Bien sûr, rien n'est encore perdu. À condition, pour Angers, de vite se relancer. Problème : c'est Rouen qui se présente ce soir au Haras. Certes, le RHE vient de se faire humilier dans sa propre patinoire par Dijon (1-6). Mais rien n'est plus dangereux qu'un dragon blessé dans son orgueil. Surtout, les Normands n'ont encore pas perdu cette année en déplacement (quatre victoires en quatre matchs). Les départs, annoncés hier, d'Antonin Manavian pour le championnat d'Autriche, et de Dustin Whitecotton pour le Canada (l'attaquant ne quittera toutefois la Seine-Maritime qu'en début de semaine prochaine) pourraient néanmoins perturber l'organisation rouennaise. À noter que les deux adversaires se retrouveront mardi. À Rouen, cette fois-ci, en demi-finale de Coupe de France.

Morzine/Avoriaz/Les Gêts - Bordeaux. Dernier depuis sa défaite dimanche à Épinal, le HCMAG a décrété l'état d'urgence. Plus mauvaise défense du championnat (44 buts encaissés), treizième attaque de la ligue (24 buts marqués), cinq revers d'affilée... Les uns après les autres, les voyants passent tous au rouge pour les Pingouins. Et les ennuis continuent. Certes, Raphaël Corriveau, absent dans les Vosges, va remonter sur la glace. Mais Mathieu Jestin s'est, lui, blessé au genou. Le défenseur tricolore devrait du coup être absent au moins deux semaines. Bref, les Pingouins ont cruellement besoin de points et de bonnes nouvelles. Les Boxers de Bordeaux, eux, ne sont pas beaucoup plus tranquilles. Les Girondins ont connu un gros passage à vide en novembre en s'inclinant coup sur coup face à Amiens, Angers et Grenoble. Puis le promu n'a battu Chamonix qu'aux tirs au but. Avant de se faire sortir de la Coupe de la Ligue, mardi, par Gap. Une contre-performance de plus, et Bordeaux pourrait être éjecté du top 8. L'entraîneur girondin Martin Lacroix devra, une fois de plus, se passer des services de son défenseur russe Andrei Esipov, toujours en délicatesse avec sa main.

Le programme :

Brest (9e, 14 pts, 4 V, 1 VPRL, 4 D, 29 BP, 36 BC) - Gap (5e, 19 pts, 5 V, 1 VPRL, 1 VTAB, 3 D, 38 BP, 32 BC), ce soir à 20 heures. La cote : Brest 45 % / Gap 55 %.
Strasbourg (10e, 12 pts, 3 V, 1 VPRL, 1 DTAB, 5 D, 27 BP, 29 BC) - Dijon (13e, 6 pts, 1 V, 1 VPRL, 1 DPRL, 7 D, 27 BP, 42 BC), ce soir à 20 heures. La cote : Strasbourg 55 % / Dijon 45 %.
Grenoble (3e, 20 pts, 6 V, 1 DPRL, 1 DTAB, 2 D, 45 BP, 31 BC) - Épinal (1er, 22 pts, 7 V, 2 VPRL, 1 D, 40 BP, 23 BC), ce soir à 20 heures. La cote : Grenoble 45 % / Épinal 55 %.
Chamonix (12e, 7 pts, 2 V, 1 DTAB, 7 D, 29 BP, 40 BC) - Amiens (6e, 17 pts, 5 V, 1 VPRL, 3 D, 39 BP, 29 BC), ce soir à 20 h 30. La cote : Chamonix 40 % / Amiens 60 %.
Briançon (8e, 15 pts, 4 V, 1 VTAB, 1 DPRL, 4 D, 30 BP, 36 BC) - Lyon (11e, 10 pts, 3 V, 1 DTAB, 5 D, 22 BP, 35 BC), ce soir à 20 h 30. La cote : Briançon 65 % / Lyon 35 %.
Angers (4e, 19 pts, 6 V, 1 DPRL, 3 D, 35 BP, 29 BC) - Rouen (2e, 21 pts, 7 V, 2 D, 45 BP, 22 BC), ce soir à 20 h 30. La cote : Angers 45 % / Rouen 55 %.
Morzine/Avoriaz/Les Gêts (14e, 4 pts, 1 V, 1 DPRL, 8 D, 24 BP, 44 BC) - Bordeaux (7e, 15 pts, 3 V, 2 VTAB, 2 DPRL, 3 D, 34 BP, 36 BC), demain à 20 h 30. La cote : HCMAG 40 % / Bordeaux 60 %.

Prochaine journée.- Vendredi 11 décembre : Amiens - Strasbourg, Rouen - Briançon, Lyon - Morzine/Avoriaz/Les Gêts. Samedi 12 décembre : Épinal - Chamonix, Bordeaux - Gap, Brest - Grenoble, Dijon - Angers.

Par ailleurs, trois rencontres comptant pour la 8e journée de championnat, reportée suite aux attentats du 13 novembre, se joueront la semaine prochaine : Strasbourg - Bordeaux le lundi 7 décembre, puis Amiens - Brest et Chamonix - Gap le mardi 8 décembre.