Skellefteå - Davos (CHL, quart de finale)

Ils sont encore huit à batailler dans cette Champions Hockey League, dont deux géants du hockey européen : Skellefteå et Davos.

AXELSSON Dick 140515 331Il y a une semaine, Suédois et Suisses n'avaient pu se départager dans la cathédrale grisonne avec un score de 1-1 après 60 minutes. Avantage évidemment pour ce match-retour à Skellefteå, qui a l'occasion de conclure ce quart devant son public afin d'atteindre pour la deuxième fois en deux éditions les demi-finales de la Ligue des Champions.

Surtout que les hommes du Västerbotten ont le vent en poupe. Après des débuts à tâtons, le Skellefteå AIK a aligné une série de 12 victoires consécutives dans le championnat suédois, restant invaincu dans le temps réglementaire pendant près de deux mois. Toujours très propre, le gardien Markus Svensson est soutenu par une défense de fer et par les leaders offensifs que sont Patrik Zackrisson, Andrew Calof et Jimmie Ericsson. Janne Pesonen est lui blessé.

De son côté, le HC Davos, 3e de la LNA suisse, a toujours une bonne série en cours avec six succès de rang. Le talent ne manque pas non plus chez le champion de Suisse. L'entraîneur Arno del Curto, qui n'a pas sa langue dans sa poche, est heureux de pouvoir compter sur ses deux pointures suédoises, Marcus Paulsson et Dick Axelsson. Del Curto confiait à la presse suédoise que "Paulsson est un incroyable patineur" alors qu'il verrait bien Axelsson... à Pittsburgh en première ligne aux côtés de Sidney Crosby !

Et qui pour ouvrir le score ? Dick Axelsson, bien sûr ! Marc Wieser lance l'ailier suédois qui s'échappe, se retrouve seul face à Markus Svensson et le bat du revers (0-1, 04'07"). Skellefteå se retrouve déjà en difficulté et se doit de réagir. Axel Holmström, Anton Öhman et Marcus Pettersson donnent déjà des sueurs au gardien davosien Leonardo Genoni. Mais le SAIK se casse les dents, même après sa première supériorité numérique. 

Pire, John Norman appuie mal sa passe qui est interceptée par Dino Wieser, ce dernier part en 2 contre 0 avec Enzo Corvi, c'est Corvi qui a le plaisir de doubler la mise (0-2, 09'52"). Et de l'autre côté, Genoni est parti pour être magistral dans cette rencontre, à plat ventre devant Petterström, solide devant Norman puis chanceux lorsque l'essai d'Andrew Calof passe dans son dos mais ne franchit pas la ligne. 0-2, Davos a réalisé un départ parfait après 20 minutes de jeu.

23 secondes : c'est pourtant le temps dont aura besoin le SAIK pour réduire le score en seconde période. Genoni ne peut contrôler un rebond, Erik Forssell en profite et marque du revers (1-2, 20'23"). Mais Davos ne se laisse pas distraire. Setoguchi frappe à la porte après un centre de Dino Wieser. Davos tue une autre pénalité après avoir bénéficié d'un 2 contre 1. Mais Davos n'a pas plus de réussite que ses adversaires en supériorité numérique après la pénalité d'Urbom.

Et Davos perd un élément précieux quand Sven Jung devient trop insistant le long de la bande : il écope d'un 2'+2'+20'. Cinq minutes d'avantage numérique : c'est l'occasion ou jamais pour le SAIK d'égaliser. Ce sera jamais. Sebastian Aho est sanctionné pour une faute stupide en retenant par le bras d'un joueur adverse et met dans l'embarras son équipe qui était en position de force. Et pendant ce temps-là, Svensson doit intervenir devant Lindgren puis deux fois face à Axelsson. Les Grisons tiennent le choc, à l'image de Genoni qui fait des miracles durant les dernières minutes de ce second tiers.

Les Suédois n'y arrivent pas, même avec deux avantages numériques supplémentaires dans le dernier tiers-temps. Leonardo Genoni est imperturbable, s'interposant de la mitaine devant Norman et stoppant une remontée de palet impressionnante de Lindholm. Et le capitaine va clore les débats. Sebastian Aho, décidément sous tension, contrôle mal à la ligne bleue, Andres Ambühl s'échappe seul et le capitaine du HCD inscrit le but du K.O. (1-3, 50'32"). 

Ambühl marque et Ambühl frappe. Il assène un violent coup de crosse au visage de John Norman qui devient ensanglanté. Pourtant aucune pénalité ne sera sifflée. Alors que Genoni continue ses arrêts réflexes, le sort est scellé. Même en sortant Markus Svensson à quatre minutes de la fin. C'est le Finlandais de Davos, Perttu Lindgren, qui d'un lob ingénieux marque en cage vide.

39 tirs, 10 avantages numériques, le Skellefteå AIK a eu les occasions mais a péché dans la finition. Et les errements défensifs ont profité à une équipe de Davos moins offensive mais opportuniste. Le HC Davos se qualifie pour les demi-finales de la Champions Hockey League, rejoignant trois équipes scandinaves dans le dernier carré de la CHL : Frölunda, Kärpät et Lukko.


Skellefteå AIK - HC Davos 1-4 (0-2, 1-0, 0-2).
Mardi 8 décembre 2015 à 19h00 à la Skellefteå Kraft Arena. 2134 spectateurs.
Arbitrage d'Aleksei Anisimov (RUS) et Anssi Salonen (FIN) assistés d'Emil Yletyienen (SUE) et Johannes Käck (SUE)
Pénalités : Skellefteå 6' (0', 4', 2'), Davos 14'+20' (4', 6'+20', 4')
Tirs : Skellefteå 39, Davos 13.

Évolution du score :
0-1 à 04'07" : Axelsson assisté de M. Wieser
0-2 à 09'52" : Corvi assisté de D. Wieser
1-2 à 20'23" : Forssell assisté d'Ericsson et Burström
1-3 à 50'32" : Ambühl (inf. num.)
1-4 à 59'03" : Lindgren assisté de Du Bois


Skellefteå AIK

Attaquants :
Jimmie Ericsson (C, -1) - Erik Forssell - John Norman (-1)
Adam Pettersson (-1) - Patrik Zackrisson (-2) - Andrew Calof (-1)
Andreas Wingerli - Axel Holmström (-1) - Sebastian Ohlsson
Pontus Petterström (-1) - Pär Lindholm (-2) - Terry Broadhurst (-1)

Défenseurs :
Alexander Urbom (2') - Niclas Burström (-1)
Arvid Lundberg (-1) - Marcus Pettersson (-1, 2')
Anton Lindholm - Sebastian Aho (-1, 2')
Anton Öhman (-1)

Gardien :
Markus Svensson [sorti à 55'33"].

Remplaçant : Erik Hanses (G).

HC Davos

Attaquants :
Marcus Paulsson (-1) - Andres Ambühl (C) - Gregory Sciaroni (-1, +2)
Marc Wieser (+2) - Perttu Lindgren (+2) - Dick Axelsson (+1)
Dino Wieser (+2) - Enzo Corvi (+1) - Devin Setoguchi (+1)
Mauro Jörg - Dario Simion - Samuel Walser
Marc Aeschlimann (+1)

Défenseurs :
Félicien Du Bois - Samuel Guerra (2')
Noah Schneeberger (+3, 2') - Claude-Curdin Paschoud (+2, 2')
Sven Jung (2'+2'+20') - Jan Brejcak (2')
Fabian Heldner (+1)

Gardien :
Leonardo Genoni

Remplaçant : Gilles Senn (G).