Suède : Quemener dans le dur

En Suède, nous en sommes à mi-parcours comme partout en Europe. L'occasion de faire le point, notamment sur la situation de Ronan Quemener.

QuemenerRonanAprès un bon début de saison avec notamment deux blanchissages, le gardien tricolore a vu la situation se compliquer dans la cité d'Haparanda où il exerce depuis cette saison. Sur 26 matches disputés, Quemener aura été sorti cinq fois en cours de rencontre. Le genre d'infortune toujours difficile à gérer psychologiquement pour un gardien de but.

Si les prestations moins convaincantes et certains buts pris à intervalles très courts l'ont fait chuter au classement des portiers de l'Allsvenskan, il est à préciser que Quemener est celui qui a été le plus mobilisé en Allsvenskan avec 727 tirs adverses. Surtout que, à sa décharge, son club d'Asplöven a été obligé de l'aligner plus régulièrement il y a peu. En effet, Luleå a connu une rupture de stock de gardiens après les blessures successives de Daniel Larsson, Joel Lassinantti et Filip Gustavsson. Luleå a alors rappelé Samuel Ward, concurrent de Quemener à Asplöven mais prêté pour la saison par Luleå. 

Malgré tout, davantage de responsabilités ont semble-t-il remis Quemener sur de bons rails. L'ancien portier de Gap et Briançon a largement contribué à la victoire mercredi contre Oskarshamn avec 32 arrêts sur 33 tirs adverses. Un soulagement car le club d'Haparanda sombrait avec une série de six défaites de rang au compteur, occupant une décevante 13e place (sur 14 équipes). Et vendredi, malgé une nouvelle prestation solide avec 27 sauvetages, Quemener a encaissé le seul but de la rencontre à 57 secondes de la fin contre le Vita Hästen. Asplöven est donc bien loin de son objectif initial, à savoir accrocher le wagon de tête. 

castonguayL'Allsvenskan est dominé par l'AIK et, plus inattendu, Tingsryd... puisqu'il s'agit de l'un des promus ! Parmi les cadres du Tingsryds AIF, saluons les performances de l'ex-Rouennais et ex-Briançonnais Éric Castonguay. Après avoir enflammé les glaces norvégiennes l'an passé, l'attaquant québécois de 28 ans, qui comptabilise actuellement un point par match, est désormais considéré comme l'un des meilleurs joueurs du second échelon suédois. Et si Castonguay se dirigeait vers une porte menant à la SHL ?

Les autres Bleus de Suède

Ronan Quemener n'est pas le seul joueur français engagé en Suède cette saison. En Division 2 - le quatrième échelon - on retrouve l'ancien Lyonnais Léo Girod qui évolue au sein de la défense de Norrtälje alors que l'attaquant parisien Martin Jeannette défend les couleurs de Luleå. Jeannette connaît très bien la ville du nord puisqu'il s'agit de sa sixième année. Chez les filles, la petite attaquante Betty Jouanny est désormais incontournable à Brynäs, évoluant au BIF une troisième année consécutive. À 200 kilomètres au nord de Gävle, à Sundsvall, on retrouve la défenseure Jennifer Laloi, qui évoluait en Suisse la saison dernière. Les deux Françaises évoluent dans le circuit féminin numéro 1 du pays : la Riksserien. 

Les Indians grands chefs de la SHL

Andreas JohnsonFrölunda est toujours aux commandes de l'élite suédoise, même si son avance a fondu face à la cadence de Skellefteå. Le SAIK a aligné une série de 12 victoires consécutives, le record SHL étant fixé à 16. Skelleteå avait pris systématiquement un point depuis la défaite 6-2 subie le 3 octobre contre... Frölunda. Et Skellefteå a perdu pour la première fois depuis deux mois dans le temps réglementaire (6-3) jeudi 3 décembre contre... Frölunda. 

Derrière Frölunda et Skellefteå, on retrouve le champion en titre Växjö. Après un début de championnat mollasson, les Lakers ont passé la vitesse supérieure. Cristopher Nilstorp a repris confiance devant ses poteaux et la première ligne fait des ravages. Duo explosif sous les couleurs de l'AIK il y a quelques saisons, Richard Gynge et Robert Rosén ont retrouvé les premières places des top-scoreurs SHL, épaulés par l'ailier finlandais Tuomas Kiiskinen.

Mais jeudi soir, le trio supersonique a été muet contre... Frölunda. Les Indians ont de nouveau été magistraux au Scandinavium en surclassant 5-0 les Lakers. L'ailier de Göteborg Andreas Johnson (21 ans), déjà auteur d'un coup du chapeau contre Skellefteå il y a une semaine, poursuit sa progression en marquant ses 12e et 13e but contre Växjö. Johnson est le deuxième meilleur buteur de la SHL derrière l'attaquant de Brynäs Anton Rödin.

Cela va beaucoup moins bien pour MODO qui a dû se séparer de Larry Huras. L'ancien entraîneur des Dragons de Rouen a été remercié le 31 octobre. Huras a reconnu sa part de responsabilité mais il a aussi critiqué le manque d'engagement de certains de ses joueurs. Du coup, pour le remplacer, l'organisation d'Örnsköldsvik a opté pour le bouillant Andreas Johansson, critiqué à l'issue de sa dernière saison derrière le banc du HV71 pour sa sévérité. Les joueurs de MODO savent ce qui les attend !